Actualité

Le regard tourné vers sa trésorerie

Entreprises comme particuliers ont les yeux rivés sur son porte-monnaie et sur sa trésorerie car les prix n’arrêtent pas de grimper et chacun cherche des solutions pour mieux dépenser.

Le Black Friday, un moment pour dépenser et économiser

Le Black Friday est depuis trois ans la principale période commerciale de l’année pour la plupart des distributeurs. Les promotions liées au Black Friday se sont allongées dans la durée. Elles s’étendent désormais sur une période de dizaine de jours du vendredi 18 novembre au lundi 28. Il a notamment rencontré un véritable engouement à cause de la peur des consommateurs d’une hausse du prix des produits en raison de l’inflation.

En 2021,il avait déjà été considéré comme préférable d’acheter, les cadeaux de Noël avec des promotions qui avaient atteint alors 50 %. Selon l’enquête de PwC, l’année dernière, 64 % des acheteurs ont effectué leurs achats sur Internet contre 36 % en magasins.

La part de marché des points de vente physiques reste alors plus importante en France qu’en Allemagne (23 %). A noter que dans l’Hexagone, les grandes enseignes comme FNAC, Darty ou Leclerc sont devenues des acteurs importants de l’e-commerce. Pourtant, le Black Friday est dénoncé par tous ceux qui luttent contre la surconsommation. Un thème très actuel en cette période de transition climatique. 

La baguette va-t-elle augmenter ?

Les industriels, comme les artisans boulangers-pâtissiers, voient leurs factures multipliées de manière exponentielle. La plupart des grandes entreprises ont mis en place des actions de sobriété. Notamment la Fédération des entreprises de boulangeries-pâtisseries françaises (FEB). Celle-ci regroupe150 sites de production et 1 600 magasins du secteur, des TPE et des PME, les réseaux de franchise et des sociétés internationales. Pour les soutenir, la Confédération nationale de la boulangerie-pâtisserie française (CNBPF) vient d’éditer un Guide de sobriété énergétique, adressé aux 33 000 adhérents. 

L’inflation alimentaire en France : 10 % dans les supermarchés

Après avoir franchi le seuil des 5 % en juin, l’inflation alimentaire s’approche du seuil des 10 %. Tel est le constat réalisé par le cabinet d’analyse IRI France, qui publiait, jeudi 29 septembre, les données collectées à la fin de ce mois. Elle constate aujourd’hui que les prix des produits de grande consommation ont grimpé, en un an, de 9,11 %. Sur les seuls produits alimentaires, la progression est de 9,75 %. Quant aux viandes surgelées, l’inflation atteint même les 30 %.

En un an à peine, le ticket de caisse d’un plein de courses a grimpé de près de 12,4 % pour atteindre 115,03 euros. Il faut 3,49 euros pour un litre d’huile de tournesol premier prix, contre 1,47 euro en septembre 2021. Soit une hausse de 137 %. Ainsi, le kilo de coquillettes, la boîte de bâtonnets de poisson surgelé comme le paquet de riz basmati coûtent près de 29 % plus cher. Le steak haché et le paquet de chips ont, quant à eux, subi une hausse de 26 %.

Hausse du pass Navigo le 1er janvier 2023

En Île-de-France, le passe Navigo mensuel passera de 75,20 à 84,10 euros en 2023. Île-de-France Mobilités annonce une augmentation de 12 % du tarif mensuel du passe Navigo. Celui-ci permet d’emprunter le réseau de transports en commun francilien. L’abonnement va donc passer de 75,20 à 84,10 euros, une hausse considérée comme considérable par les usagers. Les entreprises ne verront pas leur contribution augmenter. Le ministre des Transport Clément Beaune vient d’annoncer une « aide exceptionnelle » de 200 millions d’euros « pour éviter que le pass Navigo explose ». 

 

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page