GérerGestionLes difficultés

Les 10 comportements que le chef d’entreprise ne supporte pas chez ses salariés

Être chef d’entreprise est déjà suffisamment stressant sans devoir supporter de plus les compétences comportementales inappropriées de certains salariés. Toute ressemblance de ce top 10 des attitudes énervantes des employés, avec des faits réels et des personnes existantes, n’est hélas pas le fruit du hasard.

Les 10 comportements à manager pour devenir serein

La transmission de l’information

1 – Celui qui fait de la rétention d’information. Certains salariés gardent pour eux toutes les informations et ne les partagent pas. Ils gardent tout en tête, ce qui peut devenir grave en cas d’absence car personne ne peut reprendre le dossier. Se rendre incontournable flatte l’égo du salarié autant que cela fait prendre un risque à son entreprise. Alors certes, rien n’empêche de nouer des relations très étroites avec son client, en faire presque un ami et constitue un plus pour un commercial.

Astuce :  montrer que la rétention d’information nuit à l’entreprise et qu’elle est le contraire d’une compétence.

2 – Celui qui capitule et passe systématiquement les dossiers difficiles aux collègues. Il est parfois possible de transmettre des tâches quand on est surchargé mais certains se font une règle de toujours déléguer, ce qui peut vite devenir embêtant pour ceux qui ont déjà du travail. Vous devez pouvoir faire confiance à chacune des personnes de votre équipe et ce n’est pas toujours aux mêmes d’assumer.

Astuce : ne jamais fermer les yeux sur ce genre d’attitude et l’évoquer afin que le collaborateur comprenne que vous n’êtes pas dupe : l’humour vous permet d’évoquer le problème sans créer de conflit.

3 – Celui qui feint de ne pas avoir l’information. Si vous avez mis en place un reporting, c’est que vous souhaitez que l’information passe. Ce n’est pas uniquement pour embêter les salariés. Certains font semblant de découvrir avec surprise des informations et ne transmettent pas leur reporting. Il faut les rappeler à l’ordre et rien n’est plus agaçant.

Astuce : féliciter ceux qui vous envoient le reporting en temps et en heure, créera une dynamique.

Le comportement individualiste

4 – Celui qui ne fait pas fait d’effort pour s’intégrer. Rien n’est plus frustrant alors que vous cherchez à créer un esprit de groupe que de voir quelqu’un qui ne fait pas le moindre effort pour s’intégrer et qui râle tout le temps. Si vous êtes un fédérateur dans l’âme, un leader en puissance, difficile d’avoir un individu qui est un grain de sable dans la dynamique bien huilée insufflée de cohésion d’équipe.

Astuce : réaliser des déjeuners avec les équipes pour dialoguer et découvrir la raison de ce non investissement.

5 – Celui qui ne participe à aucun événement. Quand le management organise soirées et autres réunions festives, il attend la participation de tous. C’est l’occasion d’y entendre des messages importants, de partager des moments forts et de créer du lien. Ceux qui négligent ces événements démontrent quelque part leur manque d’engagement et d’attachement à l’entreprise.

Astuce : demander aux collaborateurs qui sèchent les réunions d’intervenir et d’être acteurs les incitera à participer.

6 – Celui qui se croit au-dessus de tout. Avoir dans ses équipes des experts reconnus dans leurs domaines est un atout pour une entreprise. Mais pas question de tolérer que les hautes exigences de ces personnes tournent au caprice, comme refuser certaines interventions qu’ils jugeraient indignes de leurs prétendues hautes aptitudes.

Astuce : l’autorité est de mise si vous ne voulez pas détruire la cohésion des équipes.

Le respect des horaires et des pauses

7 – Celui qui arrive en retard notamment en rendez-vous à l’extérieur. Ceci n’est pas forcément très grave si cela reste exceptionnel. Mais si c’est récurrent, cela révèle un réel problème d’organisation et peut faire perdre du temps notamment si un collaborateur ou vous l’attendez. Cela peut également renvoyer vers l’extérieur une mauvaise image de la société et ainsi ruiner votre communication d’entreprise, surtout si elle est basée sur le sérieux et la ponctualité. 

Astuce : poser comme principe et valeur : la ponctualité et montrer soi-même en tant que dirigeant l’exemple incite les salariés à prendre la même bonne attitude.

8 – Celui qui est tout le temps en pause. Voir certains individus multiplier les pause-café, en quantité ou en durée, est tout simplement horripilant pour un manager qui a en tête des délais de livraison tendus et des commandes à satisfaire. Alors, certes les pauses sont essentielles mais il faut tout de même les faire avec modération.

Astuce : rappeler par un mail général et avec humour que la durée des pauses n’est pas extensible.

9 – Celui qui est toujours absent. Terminons cet effrayant tour d’horizon avec le classique, mais insupportable, éternel absent. Maladie, événement familial, congés judicieusement placés… Si seulement il pouvait mettre la même ingéniosité dans son travail que celle qu’il déploie pour optimiser ses absences !

Astuce : proposer-lui avec humour d’utiliser ses capacités dans le travail

La fidélité des collaborateurs

10 – Celui qui part à la concurrence. Voir ses salariés passer à la concurrence, voilà le cauchemar de tout entrepreneur. C’est pourtant relativement fréquent, car tellement tentant de puiser des coordonnées dans la base clients ou fournisseurs pour les inonder de CV. Et rien de pire que de retrouver un ancien salarié, qui connaît toutes les ficelles de son ex-employeur, de l’autre côté.

Astuce : devenir une entreprise que l’on n’a pas envie de quitter et que l’on rêve d’intégrer !

Alors, qui avez-vous reconnu dans votre entreprise ?

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page