Développement personnelGérerLe B.A. BA de la communicationLes difficultésPersonnel

Comment éviter d’aller jusqu’au conflit ?

Il arrive parfois que certains comportements vous déplaisent et que vous souhaitiez y mettre fin sans pour autant passer par la case « dispute ». Pour gérer ce type de différends, mieux vaut agir avec finesse et ne pas commettre d’impair. La situation peut vite dégénérer au moindre faux pas. Il vaut mieux bien peser vos mots et avoir une attitude réfléchie afin de ne pas vous retrouver dans un conflit dont il vous sera difficile de vous extraire, surtout s’il s’agit de comportements, qui au final et avec le recul, ne valent pas la peine de dépenser une once d’énergie.

Commencez par vous calmer

Si vous êtes en colère, oubliez tout de suite d’aller en parler à la personne. Déjà, parce que votre l’expression de votre visage risque de ne pas coller avec vos mots même si vous avez l’impression de montrer un visage impassible. Ensuite, lors que l’on est sous le joug de la colère, l’impulsivité revient au galop et vous risquez très rapidement de monter dans les tons si votre interlocuteur ne vous dit pas exactement ce que vous avez envie d’entendre, ce qui dans la réalité n’arrive jamais quand celle-ci vous sent tendu. Soufflez un bon coup et relativisez l’importance de la situation. Dans la majorité des cas, la personne n’a pas forcément cherché intentionnellement à vous nuire et si elle l’a fait c’est qu’elle a souvent une autre difficulté qui a généré son comportement. Une fois repris le contrôle de votre émotion, vous pouvez commencer par entamer le dialogue avec la personne mais avant voici quelques préalables à avoir en tête.

Les préalables à garder en mémoire

Le tout premier préalable quand vous abordez une situation conflictuelle c’est que nous avons tous notre propre vision de la réalité et la manière dont nous vivons une situation n’est pas la même le plus souvent que l’autre car nous trainons chacun notre lot de situations désagréables qui ont laissé des marques dans notre esprit. Un manque de respect flagrant par exemple pour vous n’est pas forcément perçu de la façon identique et peut simplement être dû à une conception du respect différente. Il faut concevoir que pour résoudre un conflit vous devez vous mettre à la place de l’autre, déjà pour bien cerner ses intentions et émotions et ensuite pouvoir discerner pourquoi elle a agi de la sorte. La deuxième est que vous ne devez pas vous focaliser sur le mal que vous avez ressenti mais plus sur une vision la plus objective de la réalité. Tant que vous êtes dans l’émotionnel vous aurez énormément de mal à résoudre le conflit qui risque de dégénérer. Dernier et grand préalable : crier ou hausser la voix amplifie les conflits donc autant adopter un ton calme dès le début. Plus vous gardez votre calme, plus la personne aura tendance à faire de même. Celui qui hurle le plus fort est souvent celui qui passe pour celui qui a tort donc autant être le plus calme possible et garder votre sang froid. 

Mettez-vous dans l’écoute active

Le premier conseil que l’on peut vous donner lorsqu’il y a un conflit c’est de chercher véritablement à clarifier la situation. Plutôt que d’entrer tout de suite dans l’accusation vous pouvez tout simplement présenter les faits de manière objective sans jugement de valeur. Vous pouvez ensuite écouter ce que la personne a à vous dire et demander des explications sans pour autant entrer dans l’invective. Mettez-vous en position empathique et essayez d’obtenir le maximum d’informations. N’interrompez pas la personne si ce n’est pour lui demander des précisions et sans vous énerver. Ce ne sera pas une tâche facile mais il faut vous mettre à sa place et cerner les tenants et les aboutissants de l’histoire. Il y a peut-être des éléments que vous n’appréhendez pas et vous n’avez pas forcément une vision juste de la situation. Sans avoir recueilli tous les faits, vous ne pouvez pas saisir la situation avec objectivité ni comprendre les sentiments de la personne en face de vous, alors prenez votre temps pour l’écouter. 

Ne cherchez pas à avoir raison

Votre priorité ici n’est pas d’avoir raison ou tort. Ce qui compte c’est que le conflit se résolve et que la situation ne se reproduise plus. Il ne s’agit pas de démontrer à la personne que son comportement était inacceptable (sauf dans certains cas très particuliers) ou de lui en vouloir parce qu’elle a mis en pièces votre tranquillité. Il s’agit avant tout de mettre votre rancœur de côté et de trouver un terrain d’entente avec la personne pour qu’il n’y ait pas de répétition. Qui dit ne pas avoir de rancœur implique aussi de savoir se mettre à la portée de l’autre. Il faut donc essayer que vous passiez à autre chose en vous disant que cela n’était pas aussi grave que cela. Si vous ne vous sentez pas capable d’empathie pour l’instant, autant remettre la résolution du conflit à plus tard car vous risquez fort de ne pouvoir le contrôler et d’envenimer la situation. 

Parlez de vos sentiments

Si vous parlez avec la personne, évitez les accusions du type « tu as fait » ou tous les jugements du type « tu es … ». Pour communiquer avec une personne, vous devez parler de votre ressenti. On ne peut pas contester ce que sont vos émotions car elles vous sont propres. Elles peuvent être injustifiées mais elles ne peuvent être remises en cause car personne ne sait mieux que vous ce que vous avez ressenti. Ainsi il vaut mieux formuler votre phrase par un « je me suis senti blessé » qu’un « tu m’as blessé » « je ne comprends pas ». Vous l’aurez compris, il faut parler de vous et non de l’autre puis essayer de lui expliquer, dans un second temps et pas avant, les agissements qui ont pu causer ce sentiment chez vous. 

Demandez à votre interlocuteur  les solutions

Pour ouvrir le débat vers l’avenir et plutôt que d’interdire certains comportements, mieux vaut laisser votre interlocuteur proposer les solutions pour ne pas que la situation se reproduise en lui demandant par exemple : « que proposes-tu pour que cela n’arrive plus ? ». Il pourra ainsi vous suggérer différentes options dont une pourrait d’ailleurs vous satisfaire en prenant du recul. Il est courant d’avoir déjà des solutions et de vouloir rejeter, sans même y avoir réfléchi, les propositions qui ne vous correspondraient pas. Pourtant, elles peuvent être tout aussi efficaces que les vôtres donc prêtez-y une grande attention. Il s’agit de trouver un terrain d’entente donc si les solutions ne vous conviennent pas, vous pouvez alors proposer les vôtres en lui demandant si l’une d’entre elles lui conviendrait. 

A défaut de terrain d’entente, ce qui peut arriver dans certains cas, vous pouvez toujours dire à la personne que vous ne souhaitez plus qu’elle parle de vous et que vous ferez de même pour éviter tout conflit ou essayez de trouver un intermédiaire qui s’occupera de faire cette transaction pour vous.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer