Auto-entrepreneurBusinessCréer

Auto-entrepreneur : les conseils pour réussir

Si monter sa micro-entreprise reste simple, développer son activité représente un réel challenge. Vous devez franchir plusieurs étapes afin de parvenir à la réussite. Voici quelques conseils pour vous aider à atteindre vos objectifs et éviter les erreurs classiques de l’auto-entrepreneuriat.

S’investir à fond

Beaucoup pensent qu’une fois les démarches effectuées pour créer son entreprise, les demandes vont venir toutes seules. La magie n’existe pas dans la création d’entreprise, donc ne croyez pas que votre auto-entreprise va grimper au sommet toute seule et sans effort en un éclair de temps. Monter une entreprise demande du temps, de l’investissement, mais également de la patience. 

À la différence des croyances, être auto-entrepreneur demande du travail et des efforts considérables. Il ne suffit pas de mettre en place sa prestation et d’attendre. À vos débuts, vous devez consacrer la majeure partie de votre temps libre à votre nouvelle fonction donc attendez-vous à ne plus décoller le nez de votre activité si vous souhaitez qu’elle se développe et à vous intéresser à toutes les informations qui concernent le secteur dans lequel vous lancez votre activité. Vous pouvez le faire en lisant des livres ou encore en allant piocher des informations sur internet.

Prospecter et développer sa visibilité

Une nouvelle société doit toujours faire en sorte de faire parler d’elle notamment auprès de ses prospects. Pour commencer, n’hésitez pas à lister vos prospects et à les contacter de la manière qui vous semble la plus efficace.

Penchez-vous également sur tous les moyens qui permettent à votre auto-entreprise de se faire connaître et pour n’en citer que quelques-uns qui peuvent être mis en place :

  • Amplifier votre présence sur les réseaux sociaux : ils sont des moyens de communication utilisés mondialement et gratuitement. Ce type de plateforme permet également aux entreprises d’attirer l’attention du grand public en créant des pages ou des comptes Facebook, Twitter, Instagram, LinkedIn pour votre auto-entreprise…
  • Écrire des tribunes d’expert afin de mettre en exergue votre expertise.
  • Créer un site internet ou un blog entièrement dédiés à votre activité. Cela vous permettra d’asseoir votre présence sur internet et de réaliser vos premiers pas sur la toile.
  • Vous penchez sur le référencement : la difficulté résidant dans le fait de remonter dans les moteurs de recherche, vous pouvez également vous renseigner sur des notions comme le SEO et le SEA.
  • Poster des annonces sur des sites ou blogs reliés à votre activité.
  • Communiquer dans les médias
  • Distribuer des prospectus ou des flyers ou plus largement faire du street marketing
  • Apprendre à vous vendre en créant un pitch.

Choisissez le bon moment

Toute création d’entreprise comporte des risques et la prudence reste de mise. Alors avant de vous lancer dans votre activité et de quitter votre poste, évaluez les différentes difficultés qui pourraient surgir en cours de route et préparez-vous mentalement à devoir donner le maximum :

  • Si vous exercez une autre fonction, n’envisagez pas sur un coup de tête de quitter votre emploi. Comme la loi autorise le travail en parallèle de l’auto-entrepreneuriat, gardez celui-ci le plus longtemps possible jusqu’à que votre activité devienne trop chronophage et que vous soyez sûr que votre projet à toutes les chances d’aboutir.
  • Si vous avez des doutes, il est plus judicieux de prendre du recul afin de faire des études plus approfondies sur votre idée de création d’entreprise. 
  • Ne vous précipitez pas et prenez votre temps, l’entrepreneuriat est plus un marathon qu’un sprint.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page