BusinessFinancementLa participation au capital

Comment un groupe coté en bourse entre dans le CAC 40 ?

Intégrer le CAC 40, le Saint des saints. Plusieurs groupes en rêvent, mais comment, et pourquoi un groupe coté entre, ou sort, du CAC 40 ? Quels sont les avantages de ces entreprises à intégrer l’indice le plus célèbre de la bourse de Paris ? Quel est l’intérêt pour les traders de s’intéresser aux mouvements des entreprises du CAC 40 ?

Qu’est-ce que le CAC 40 ?

Le CAC 40 est le principal indice boursier en France. Il contient 40 valeurs parmi les 100 premières capitalisations françaises. Tous les secteurs d’activités y sont représentés, et la liste est régulièrement mise à jour pour respecter cet équilibre. Créé en 1988, il est le principal indicateur de la santé et des performances économiques du pays.

Afin de favoriser les entreprises aux capitaux plus faibles, le CAC 40 utilise, depuis 2003, le système de capitalisation boursière flottante. Depuis, le volume de titres disponibles à l’achat pour une entreprise donnée est pris en compte dans le calcul de l’indice, lui laissant ainsi une chance face aux grandes entreprises détenues par l’État.

Les facteurs qui affectent le CAC 40

Se tenir informé de la valeur du CAC 40 est une bonne idée pour quiconque s’apprête à investir dans une entreprise cotée. Parmi les éléments à prendre en compte pour surveiller l’évolution de l’indice, on retrouve trois facteurs principaux qui affectent le CAC 40. Par ordre croissant d’importance, il y a :

  • Les événements politiques : les élections ou les projets de lois par exemple peuvent influencer la valeur du CAC 40. En effet, les campagnes présidentielles et les annonces de réformes viennent parfois bousculer la santé de certaines entreprises, à leur avantage, comme à leur désavantage ;
  • Les crises nationales et internationales imprévues : l’exemple le plus récent est celui du coronavirus. À la suite du confinement national de 2020, les valeurs du CAC 40 ont diminué de 39% ;
  • Les mouvements économiques : lors du boom technologique et de l’automatisation de 1999-2000, le CAC 40 a connu sa plus forte hausse, avec +42,67% en une année.

Comment un groupe peut intégrer le CAC 40 ?

Le Conseil Scientifique des Indices (CSI) se réunit quatre fois par an pour décider des sociétés entrantes et sortantes du CAC 40, au regard de certains critères. Ce conseil est indépendant, et possède le droit d’exercer son libre-arbitre. Ses décisions doivent également se faire en accord avec la représentativité de chaque secteur.

Afin qu’une société puisse être sélectionnée pour intégrer le CAC 40, le CSI retient deux critères :

  • Le montant des capitaux échangés sur l’année écoulée ;
  • Le capital flottant, c’est-à-dire la part des titres de cette entreprise qui peuvent être échangés sur le marché.

Si le volume et le cours des actions d’une société augmentent, le conseil peut alors, au cours d’un vote à la majorité absolue, décider de l’entrée d’une société au sein du CAC 40.

Si, au contraire, ces deux critères diminuent, l’entreprise en question peut se voir reclassée à l’indice inférieur, le CAC Next 20, qui regroupe les valeurs les plus représentatives en termes de capitalisation boursière, juste derrière le CAC 40. Lorsqu’une entreprise est sortante du CAC 40, elle est remplacée par une société plus performante, souvent issue du CAC Next 20. Ce n’est pas toujours le cas : certaines start-up françaises veulent intégrer le CAC 40 sans forcément passer par la case CAC Next 20.

Ce qu’il faut retenir ici, c’est que l’entrée au CAC 40 n’est donc pas définitive, et se base sur des critères stricts et précis.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page