BusinessDévelopperPlanifier ses actions

Qu’anticiper pour le retour à la normale ?

Alors que toute la France est dans le confinement et attend d’un moment à l’autre la prolongation quasi certaine pour 2 semaines voire plus, il semble utile de se demander ce qu’il faut anticiper pour que la rentrée se passe bien. Il ne s’agit pas de revenir et de découvrir tout ce qui s’est passé ces dernières semaines. L’anticipation va jouer un rôle primordial et la vitesse de réaction devrait être déterminante pour que la rentrée se passe bien.

Au niveau des collaborateurs

C’est le premier élément à vérifier et ce, tout au long de la période de confinement. S’enquérir de la santé de chacun, de la manière dont ils vivent le confinement et éventuellement le chômage partiel demeure essentiel. Ils sont nombreux à voir leurs habitudes bouleversées et à subir plus ou moins cette période. Si certains vont au travail avec de l’inquiétude, d’autres vivent très mal la distance alors que d’autres sont totalement à l’arrêt, impatients de reprendre du service. Chacun vit différemment cette situation et certains en souffrent énormément comme nous le montre le sondage de Qapa dont nous avons déjà parlé. Un accompagnement psychologique est d’ailleurs souvent souhaité par les collaborateurs et un petit coup de fil pour vous enquérir de leur santé ne tuera personne sauf si vous êtes déjà en mauvais terme avec celui que vous appelez. N’hésitez pas à devenir un pilier pour eux et leur apporter le moment de détente dont ils ont besoin. De nouvelles exigences peuvent également apparaître le jour à la rentrée et il vous faudra certainement penser en termes de réorganisation. 

Au niveau des clients

Les clients ont également des inquiétudes tout comme vous. Certains fonctionnent évidemment quasi normalement mais il s’agit d’anticiper la reprise avec eux. Il se peut qu’ils doivent rattraper énormément de retard et doivent gagner du temps à la rentrée. Ils vous demanderont surement davantage de réactivité que d’habitude et crouleront de toute évidence sous les dossiers alors anticiper un surcroît éventuel d’activité pour la rentrée. Il s’agira de refaire partir l’économie et tout le monde risque d’y aller à fond. Si vous ne savez pas s’ils sont en chômage partiel, en télétravail, etc. Rien ne vous empêche de bâtir une communication intelligente afin de vous enquérir de leurs nouvelles. Celle-ci vous concerne et vous pouvez tout simplement leur dire que vous êtes toujours là si votre activité n’est pas à l’arrêt. N’hésitez pas à préparer également une communication pour la rentrée et signaler que vous êtes à leurs côtés. 

Au niveau des prospects

Pendant cette période de confinement rien ne vous empêche de bien mettre à jour votre fichier de prospection afin de connaître les éventuelles modifications de votre environnement. Il se peut que certaines sociétés connaissent un véritable turnover pendant cette période donc autant vous assurer que tous vos prospects (et vos clients) sont toujours bien présents et vous ont encore en mémoire. Un petit email de rappel au retour du confinement ne sera pas de trop même s’il ne s’agit pas de les perturber pendant la période de reprise. Anticiper un afflux de demandes n’est pas à négliger et vous pouvez par exemple prévoir vos réponses à l’aide de réponse type. Faire également une mise à jour de votre fichier prospects en complétant bien tous les éléments représente également une bonne pratique.

Au niveau global de l’entreprise

Il est bien possible (avec de la chance) que ce soit tout l’écosystème qui se remette en question et décide désormais de manière différente. Les mentalités après une telle crise risquent d’évoluer. La solidarité peut prendre une place plus importante et il est fortement possible que chacun doive remettre en cause sa manière de fonctionner à l’avenir et prendre en compte désormais son impact. Il est temps d’anticiper des transformations dans les organisations dont la vôtre où le télétravail pourrait par exemple prendre une place plus importante que dans le passé. Que ce soit pour le bien-être des collaborateurs qui ont aimé cette période, pour l’environnement, pour des questions de coûts de structures, vous pouvez très bien remettre tout à plat et cette période est parfaitement adaptée à une remise en question. 

Au niveau des parties prenantes

De la même manière, tous vos rapports avec les différentes parties prenantes (fournisseurs, partenaires, …) peuvent être remis en question lors de cette période. Il faut anticiper que les mentalités peuvent fortement évoluer après une crise sanitaire de cette ampleur et une future crise économique qui semble se profiler. Revoir l’ensemble de ses rapports n’est guère superflu. Vous pourriez ainsi envisager comment réaliser une collaboration plus étroite avec chacun ou tout simplement si vous êtes dans la mesure de les aider. 

Au niveau du matériel

Il est tout à fait possible que lors de cette période, l’ensemble de la chaine d’approvisionnement connaisse des difficultés et que vous ayez plus de mal à vous fournir de certains matériaux ou matériels le temps que tout le monde revienne à son poste de travail. Il vous faut donc anticiper les futurs délais qui risquent de se rallonger. N’hésitez pas à prendre en compte ce risque qui peut peser sur votre organisation et la ralentir.

Au niveau de la trésorerie

Il s’agit bien de l’un des aléas les plus anxiogène actuellement. La trésorerie de chacun risque de se voir affectée et les annonces gouvernementales devraient vous inciter à observer les différentes solutions mises en place par le gouvernement. Les banques ont tout particulièrement un rôle à jouer en la matière et se sont vus assurer d’une garantie et pourrait bien jouer un rôle plus important qu’à l’accoutumée pour votre trésorerie. N’hésitez pas à bien étudier les modalités de sortie par exemple du chômage partiel ou tout ce qui peut affecter votre entreprise. Que vous soyez dirigeants d’entreprise ou indépendants tout un lot de mesures va d’ailleurs être annoncé demain (mercredi 25 mars) et qu’il vous faudra bien prendre en compte. Dynamique a d’ailleurs prévu d’y consacrer un long article jeudi. 

Au niveau de la période de confinement

Pour finir et cela peut paraître bête, il vous faut anticiper les différents cas. Il est très possible que le confinement s’arrête d’ici quelques semaines voire perdure jusqu’au 1er mai (et pourquoi malheureusement plus…). Il est possible d’imaginer également que la période de confinement revienne car rien ne garantit que le virus après une période d’arrêt ne revienne à la charge et que le gouvernement soit dans l’obligation de remettre en place ce dernier. Dans ce second cas, l’anticipation du retour du confinement avec, par exemple, l’acquisition d’un matériel de travail à distance plus adéquat pourra ne pas être superflu. 

De nombreux autres points peuvent faire l’objet d’anticipation et pourquoi pas, par exemple, que vous soyez affecté par le coronavirus et dans l’incapacité de faire tourner l’entreprise. Chaque collaborateur peut également être affecté, alors anticipez toutes les situations possibles au maximum ! 

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer