Actualité

SoLoMo késako ?

 

SoLoMo, c’est le mot que l’on entend partout ces derniers temps dans la Silicon Valley. Le nom de la future startup qui va changer le monde ? La dernière injure que se lancent ingénieurs et hackers ?

Non, c’est tout simplement l’abréviation de « Social Local Mobile », soit la nouvelle sainte trinité vénérée par les porteurs de projet de l’autre côté de l’Atlantique. Véritable buzzword, le SoLoMo représente LA tendance de la nouvelle ère du web, à l’heure où la communauté des mobinautes prend doucement le pas sur celle des internautes. Le SoLoMo, c’est la combinaison entre les usages des réseaux sociaux, les nouvelles pratiques et possibilités liées à l’utilisation des terminaux mobiles et la géolocalisation. Cette combinaison magique semble réussir à des entreprises comme Foursquare ou Qype qui se placent comme les précurseurs du web génération post 2.0. Aujourd’hui les incubateurs de la Silicon Valley guettent la future entreprise qui détrônera d’un coup Facebook et Groupon en mixant les ingrédients du succès. Avis aux entrepreneurs inspirés par la tendance du SoLoMo !

En 2012, SoLoMo devient le nouveau triangle magique du marketing B2C qui promet aux marques réputées mais aussi aux petites entreprises locales de tirer parti des nouvelles technologies pour mieux répondre aux consommateurs toujours connectés et en mouvement.

SoLoMo croise donc trois approches qui exploitent un ensemble de données marketing de plus en plus précises, ponctuelles et pertinentes.

  • SOcial = générateur de trafic
    Dans la mesure où les réseaux sociaux permettent de mobiliser un groupe,  de diffuser et commenter une information, de partager une expérience, de faire connaître une marque, d’annoncer un événement, ils augmentent la visibilité des entreprises et leur offrent un moyen de communiquer plus efficacement et plus vite.  De plus, la puissance de la recommandation est telle que plus de la moitié des internautes en Europe consultent les réseaux sociaux avant de décider d’acheter un bien. (source IBM/Ipsos Mori 2011).
  • LOcal = accélérateur de ventes
    Les outils de géolocalisation et les applis de type Foursquare permettent de (faire) découvrir ce qui se passe tout près des consommateurs (infos sur les points de vente, heures d’ouverture, offres ponctuelles, disponibilité des produits, etc.). Les moteurs de recherche intègrent par ailleurs des fonctionnalités de localisation puissantes (ex : Google Maps) que les entrepreneurs doivent investir.  Dorénavant les résultats d’une recherche varient en fonction de la personne et du lieu.  Rien d’étonnant dès lors que le commerce de proximité connaisse un réel regain d’intérêt, à l’heure où virtuel et réel se complètent pour enrichir l’expérience d’achat et créer de nouvelles interactions entre les marques et les clients.
  • MObile = multiplicateur d’affaires
    Certes la mobilité est liée au nombre croissant d’appareils et d’applis mobiles, mais elle est surtout liée à un changement d’attitude des consommateurs, toujours connectés, pressés et sur les routes. (N’oublions pas que l’homme était nomade avant d’être sédentaire!)
    Les clients veulent avoir accès à l’information dont ils ont besoin, en temps réel, où qu’ils soient.
    Pour les marques, cela veut dire que les points de contact se multiplient. Tout comme les occasions de « faire des affaires ».

La combinaison de ces facteurs sociaux, locaux et mobiles est un mélange incroyablement puissant, surtout quand ils sont liés au commerce hors ligne. Pourtant, à chaque avantage correspond un défi à ne pas sous-estimer.

Les avantages du SoLoMo pour les PME

  • SO : la force des recommandations
    L’engouement pour les réseaux sociaux n’est plus à démontrer. Il s’explique par la facilité des échanges et la spontanéité des interactions. Les internautes adorent partager leur expérience et donner leur avis, recommander ce qu’ils aiment et montrer ce qu’ils ont fait ou acheté. A vous d’alimenter les conversations et de susciter le dialogue avec vos clients.
  • LO : acquisition d’un trafic qualifié en magasin
    Les offres de proximité influencent le consommateur.  Tenez-en compte et optimisez votre présence dans les résultats locaux de recherche, préparez et diffusez des offres ciblées et adoptez la communication géolocalisée de type Foursquare. Ainsi vous intégrerez vos points de vente dans votre stratégie digitale. C’est d’autant plus important que la plupart des clients veulent toucher et tester les produits avant de les acheter. Ils veulent vivre des expériences qui les touchent. Il veulent (re)connecter vie quotidienne et activités en ligne.
  • MO : les entrepreneurs actifs sur le web mobile ont une longueur d’avance
    Avec plus de 800 millions de mobinautes dans le monde, le mobile est un secteur en pleine expansion. Les connexions à haut débit, les applications centrées sur l’utilisateur et les paiements mobiles  sont en train de changer la façon dont nous vivons et consommons. Si vous n’avez pas encore effectué le virage mobile … vous devriez ! Et commencez par tester la lisibilité de votre site sur les terminaux mobiles.

4 exemples de campagnes SoLoMo

    • Starbucks, considéré comme l’un des pionniers du SoLoMo, s’est associé à Foursquare dans un programme de réduction « mayor », qui récompense à long terme la fidélité des clients.
    • En France, Orange s’est aussi appuyé sur Foursquare pour faire évoluer sa relation client.  En adoptant  une image connectée et modernisée, il espère élargir sa cible largement professionnelle.
    • La Redoute a pris le chemin du SoLoMo en organisant une chasse au trésor grandeur nature destinée à la gente féminine et aux shopaholics connectés, mobiles et joueurs !

Comment mettre en place une stratégie SoLoMo ?

Mettre en place une stratégie SoLoMo ne nécessite pas un investissement financier très important. Cependant, elle exige des connaissances stratégiques métier ainsi que quelques ressources technologiques importantes.

Sur le plan stratégique :

  • Offrir une expérience client cohérente et à valeur ajoutée. Le client doit avoir un intérêt à partager votre offre et à interagir avec votre marque. Pour se faire, il faut proposer des offres qui visent à fidéliser votre client. Une simple réduction occasionnelle ne permettra pas de nouer une relation pérenne avec le consommateur. Au contraire, une offre qui récompense la fidélité et qui pousse l’utilisateur à passer par différents canaux de diffusion d’un message (Page Facebook, Twitter…) sera bien plus efficace.
  • S’assurer d’avoir une clientèle qui possède un smartphone, et qui l’utilise plusieurs fois par jour pour naviguer sur internet ou sur les réseaux sociaux.
  • Utiliser les données récoltées sur vos différents outils de communication (Email, réseaux sociaux…) pour adapter votre offre à votre cible. Le SoLoMo est certes une source d’informations importantes qui peuvent être utilisées pour votre stratégie de communication. Mais il primordial de comprendre les habitudes de vos prospects pour adapter votre message et votre offre de façon cohérente.

Des outils statistiques tels que Facebook Analytics ou Google Analytics vous permettent de mieux connaître les personnes qui vous suivent, afin de définir une stratégie concordante.

Sur le plan technique :

  • Posséder et analyser sa base de données d’informations clients. Ces informations sont primordiales pour proposer une offre adaptée. L’objectif est de développer ces bases de données avec les informations récoltées grâce à la stratégie SoLoMo, afin de mieux connaître votre cible.
  • Segmenter et cibler vos clients est une phase nécessaire du processus de mise en place d’une stratégie efficace. Il est important d’identifier les prescripteurs actifs de votre marque, afin de leur délivrer un message en premier lieu. Ils sont fidèles à votre marque, il faut donc leur montrer qu’ils sont importants à vos yeux. Des outils comme Crowdbooster ou Traackr permettent d’identifier les influenceurs sur vos réseaux sociaux et sur votre domaine d’activité de manière générale.
  • Lorsqu’il s’agit d’une grande entreprise, il est préférable d’utiliser une plateforme de marketing distribué. Le message doit être à la fois généralisé, avec des informations communes à tous les clients. Mais il est nécessaire qu’il soit personnalisé, grâce à des équipes de marketeurs locaux qui mettent en avant des informations qu’ils maîtrisent grâce à leur proximité avec la cible.
  • Mettre en place une stratégie de communication cross-canal, en diffusant un message cohérent, unifié et adapté à chaque outil. Les applications mobiles permettent, avec l’autorisation de l’utilisateur, d’envoyer des notifications « Push » très utile pour faire part d’offres géolocalisées.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page