CréationLes étapes de la créationSe former à la création

Pourquoi créer son entreprise prend du temps

La création d’entreprise, si on parle de l’étape administrative, ne prend que peu de temps. Elle peut même ne demander que quelques minutes dans certains cadres comme la micro-entreprise. En réalité quand on parle d’entrepreneuriat, il est clair qu’on considère des sociétés qui ont un potentiel de croissance et que celles-ci demandent d’établir une stratégie, de réunir les ressources nécessaires et de dépasser certaines étapes.

Les recherches initiales : un moment chronophage

Soyons clairs les investigations initiales ne se font pas en claquant des doigts, qu’on parle de l’étude de marché, de l’étude de marché avec votre concurrence, la recherche de locaux ou tout simplement de trouver le ou les associés qui vous conviendront, vous allez y consacrer des heures de recherche et souvent à lire moult documents et à vous les fournir. Chaque partie du business plan demande un travail considérable et même si vous savez intuitivement ou par expérience que votre projet rencontre une demande, vous allez en général devoir vous mettre en quête des informations qui corroborent ou non votre intuition. Ce n’est pas ainsi parce que vous rencontrez un problème et que vous pensez que tout le monde a le même que vous ne devrez pas présenter les chiffres qui étaient votre hypothèse. Alors, bien sûr, vous pouvez vous lancer sans même avoir le résultat mais il s’agira souvent de convaincre une banque, des investisseurs (éventuellement la famille) ou voire des associés qui ne sauront peut-être pas enclins à prendre un risque sauf données chiffrées. Par ailleurs, même si au final vous vous orienterez probablement vers une structure des plus classiques, vous risquez de passer du temps à choisir votre structure juridique (sauf à y être déjà formé) et à comprendre de nombreuses notions qui ne vous sont pas forcément familières.

La formalisation : une perte de temps nécessaire

Qu’on se le dise, la formalisation du business plan est longue. Même si vous avez réuni toutes les informations et fait le tri, il s’agit d’un exercice qui correspond à peu près à celui de rendre un mémoire. Les formulations, le style, la structure (même si heureusement il existe de nombreux exemples sur le net), va vous demander de vous investir. Surtout, il s’agira souvent d’établir un document qui ne s’adresse pas à vous mais aux autres et ce qui peut vous sembler évident, peut demander des vérifications pour d’autres surtout si votre affirmation relève d’une expertise technique qui ne peut être que difficilement vérifiée. Il vous faudra également vous rendre intelligible, ce qui n’est forcément le cas dans des domaines très techniques ou qui sont à la pointe de l’innovation. Vous ne savez pas combien de personnes ont eu du mal à expliciter certaines notions comme pour ne citer que lui : le cloud avant qu’il devienne une notion comprise de la majorité. 

La confrontation au marché et l’adaptation.

Créer son entreprise prend également du temps, tout simplement parce qu’entre la première confrontation au marché et la version adaptée à vos retours, vous risquez d’avoir de nombreuses réadaptations à faire. Votre produit/service risque d’évoluer au fur et à mesure des retours et chaque retour peut allonger les délais. Si vous ne devez pas retarder éternellement la sortie, il faut bien savoir que dans l’immense majorité des cas, vous devrez faire des adaptations de votre business model en fonction des retours. Or, un chiffre qui change c’est souvent l’ensemble qui doit être vérifié ! Les pivots ne sont pas rares mêmes avant le lancement effectif et après les bêtas versions si vous êtes par exemple dans le domaine des logiciels. Le tout étant de ne pas trop rester dans sa zone de confort et de garder à l’esprit qu’un produit qu’un sort un jour à plus de chances de rencontrer le succès qu’un produit qui ne sort jamais ou qu’il vaut mieux répondre partiellement à un besoin que de le laisser vacant. A titre de comparaison : si vous n’envoyez pas votre cv car vous souhaitez sans arrêt le perfectionner, vous ne risquez pas d’être recruté… 

La mise en place jusqu’au succès : un délai pas si court

Toute stratégie peut demander un certain délai pour se mettre en place. Tout ne se fait pas du jour au lendemain et certaines de vos actions s’étalent sur la durée. Il n’y a qu’à penser à votre capacité à joindre l’ensemble de vos clients pour comprendre que faire des appels téléphoniques ou obtenir des listes pertinentes peut prendre du temps, beaucoup de temps. Le fait vous faire connaitre de ses derniers ne se réalise pas en un claquement de doigts et certains n’hésitent pas à investir et lever des fonds pour aller plus vite, pouvoir communiquer et acquérir rapidement des parts de marché.

La montée en puissance : une longue attente

Que ce soit dans le BTOB ou le BTOC et même si vous avez le meilleur produit/service du monde, la montée en puissance et l’arrivée de clients est parfois longue voire très longue. Elle peut se compter en mois ou en année et se réalise souvent de manière progressive. Si votre entreprise peut connaitre un fort succès dès le début, il n’est pas rare qu’après le lancement, elle connaisse une période de passage à vide longue, une fois les premiers curieux passés. Il vous faudra donc souvent de la patience pour que la fidélité vienne, que le bouche-à-oreille fonctionne, que vos campagnes de communication deviennent réellement efficaces ou encore que votre notoriété s’installe dans l’esprit de vous prospect ou clients qui sont bombardés d’information et de choix. Vous devrez prendre votre mal en patience mais un bon constat : votre entreprise est normalement déjà juridiquement créée même si vous pourrez parfois considérer que ce n’est qu’après le dépassement du point mort qu’elle aura vraiment fait ses preuves et que vous êtes véritablement un chef d’entreprise. Une question de point de vue… 

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer