Développement personnelGérerGestion du temps et du stressLe B.A. BA de la gestionMotiver ses salariésPersonnel

Déterminer vos objectifs et les décliner

Prendre de l’élan c’est bien mais faut-il encore savoir dans quelle direction on souhaite se lancer. Si vos résolutions peuvent vous permettre de vous orienter et peuvent représenter un objectif final, elles ne constituent souvent qu’une cible lointaine.

L’importance des objectifs

Se fixer des objectifs demeure essentiel à plusieurs niveaux. Déjà, ils vous permettent de vous motiver car vos objectifs peuvent être journaliers, hebdomadaires ou à plus long terme. Sans objectif, nous avons tendance à procrastiner et à nous laisser porter par la vague. Leur fixation vous donne un cap à atteindre, vous incite à ne pas reporter l’exécution et à faire un effort pour les atteindre. Le fait de réaliser des objectifs même minimes contribue à avoir un sentiment de fierté. Ils sont aussi utiles pour vous inciter à décortiquer les tâches et à réfléchir à la manière de les atteindre. Atteindre un objectif demande souvent, comme nous le verrons dans cet article, de déterminer des sous-objectifs et de les décliner en tâches. Ils vous permettent souvent de trouver des solutions car ils impliquent de se demander comment les atteindre. Ces solutions sont parfois simples mais aussi parfois complexes. Si votre objectif est par exemple de diminuer votre structure de coût, il vous faudra réfléchir à comment y parvenir. Ils servent également à l’analyse de votre performance car ils sont souvent reliés à une notion de temps.

Décomposer ses objectifs

Les objectifs, même s’ils peuvent paraître difficiles, nécessitent la réalisation de tâches. Il est rare d’atteindre un objectif sans rien faire. Pour y arriver, il s’agit généralement de commencer par décomposer un objectif. Pourquoi faire cette démarche ? En dehors du fait que la fixation de sous-objectifs peut vous permettre de trouver des solutions, ils vous donnent des étapes à réaliser pour y parvenir et celles-ci sont généralement plus facilement atteignables. Une fois les sous-objectifs fixés, il s’agit généralement de les décliner en tâches. Un exemple simple pourrait être la perte de poids où vous vous fixer de perdre 12 Kg en un an. La décomposition en sous-objectifs donne que vous devez perdre 1 kg par mois et la déclinaison en tâches pourrait être : commencer à faire du sport ou d’arrêter de manger trop sucré.

Faire des objectifs SMART

La méthode SMART est une méthode aujourd’hui largement reconnue dans la fixation d’objectifs. Elle est l’acronyme de S comme Spécifique et Simple, M comme Mesurable, A comme Ambitieux et Accepté, R comme Réaliste et T comme Temporel. Vos objectifs pour être de bons objectifs doivent remplir ces 5 conditions.
Spécifique et simple : l’idée est de clairement fixer un objectif en le formulant de façon claire et précise avec la personne avec laquelle vous travaillez. Rendre un objectif explicite c’est vous donner dès le début les bons outils pour réussir vos projets avec brio.
Mesurable : le meilleur moyen de déterminer si vous avez bien atteint vos objectifs ou non, reste encore de les quantifier. Un objectif mesurable est un objectif chiffré avec exactitude. Cela sera votre plan de route pour atteindre votre destination finale. Par exemple, dans le cas d’une augmentation de votre chiffre d’affaires, vous pouvez déjà prendre votre stylo et noter noir sur blanc que cette année vous atteindrez les 100 000 €.
Ambitieux et Accepté : l’ambition n’a rien à voir avec l’égocentrisme, mais est liée au développement et à l’épanouissement de soi. Viser haut vous permettra d’être en phase avec vous-même et de garder votre motivation en toute circonstance. Atteindre les sommets n’est certes pas de tout repos, mais c’est en vous dépassant que vous vous accomplirez. On parle également d’ « accepté » car il ne sert à rien de fixer un objectif s’il est irréalisable et que la personne en face de vous pense que cela est infaisable. Si cela pourrait permettre de rechercher des solutions pour les rendre réalisables, la fixation d’un objectif demeure une sorte de pacte entre vous et la personne.
Réaliste : tout comme dans le point précédent, il ne s’agit pas de faire des objectifs farfelus. Ils peuvent être ambitieux même très ambitieux mais doivent rester réalistes. Il ne sert à rien d’en fixer d’impossibles à réaliser que vous allez reporter chaque jour car vous n’arrivez pas à les réaliser dans le délai escompté. A force d’être en retard sur vos objectifs, vous risquez même d’être démotivé ou de démotiver votre collaborateur. Cette situation est également génératrice de stress, ce qui n’est pas forcément positif.
Temporel : un objectif c’est bien mais encore faut-il avoir un délai. Vous ne serez pas motivé par un objectif si aucune date de fin n’est fixée. D’ailleurs, cela n’aurait presque aucun sens car sans délai, vous avez tout votre temps. Si celui-ci peut ne pas être fixe, il doit quand même exister. D’ailleurs, le temps est le facteur qui détermine généralement la performance. Sans date de fin, vous aurez du mal à vous lancer dans la tâche… qui peut toujours attendre.

Connaître les raisons de les atteindre

Une fois la méthode SMART réalisée, il faut bien considérer une chose simple : l’atteinte ou non de vos objectifs est une question d’envie et de motivation. Si vous n’êtes pas motivé, vous ne les atteindrez jamais. Il s’agit donc de vous demander pourquoi vous désirez autant la réalisation de votre objectif. Chaque individu a plusieurs raisons profondes qui le poussent à vouloir l’atteindre. Elles sont propres à chaque individu. Par exemple, tout le monde n’arrête pas de fumer pour les mêmes raisons. Certains le feront pour arrêter de gaspiller leur argent, d’autres pour leur santé, d’autres pour arrêter de ressentir l’odeur alors que certains le feront pour retrouver de meilleures capacités sportives. Il est donc important de comprendre ce qui vous motive, vous. Rien ne vous empêche de noter les raisons pour lesquelles vous souhaitez atteindre vos objectifs. Cette petite liste des bonnes raisons pourrait d’ailleurs être utile lorsque vous avez un coup de mou. Écrivez-la !

Une montée en puissance souvent progressive ?

Il s’agit souvent de faire en sorte que l’atteinte de l’objectif se fasse progressivement. Même si certains objectifs peuvent s’atteindre de façon linéaire comme par exemple, quand vous avez décidé d’économiser 50 euros par mois. La plupart des objectifs commencent par des objectifs faibles et montent en puissance dans le temps. A noter que parfois la fixation de petits objectifs au début peut se révéler judicieuse pour mettre le pied à l’étrier comme le veut l’adage. Vous l’aurez compris, leur fixation dépend de vous et se connaître est essentiel lorsque vous vous fixez des objectifs. Certains préfèreront des objectifs élevés au début puis qui diminuent avec le temps alors que d’autres préfèreront l’inverse.

Prévoir un système de récompense

Si on peut penser que l’atteinte de l’objectif peut être en soi une forme de récompense, force est de constater qu’avoir d’autres types de récompense n’est pas superflu car ils vous permettent de constater les bienfaits de l’atteinte de l’objectif. Il est souvent plus motivant d’avoir en ligne de mire une récompense surtout quand il est difficile à atteindre. Ils permettent également à votre cerveau de faire une équation simple : atteinte de l’objectif = récompense. Celle-ci n’est peut-être pas proportionnelle à l’effort mais la récompense libère de la dopamine et donc le sentiment de plaisir donc autant ne pas s’en priver. 

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page