Actualité

Réduire les dépenses sans démotiver les salariés

L’Arseg (Association des Directeurs et Responsables de l’Environnement de Travail) vient de dévoiler que le coût du poste de travail a diminué cette année de 5%. Comment les managers peuvent-ils agir pour poursuivre les réductions de frais tout en motivant les salariés ?

Chaque année, l’Arseg publie son indicateur de l’environnement de travail pour faire le point sur les conditions de travail des salariés. L’édition 2011 de cet indicateur a mis en lumière que l’an dernier, crise oblige, le coût total du poste de travail a diminué d’environ 5%. Beaucoup d’entreprises ont été obligée cette année d’adapter leur organisation et leurs espaces de travail dans le but de réduire les frais.

Réduire les espaces de travail

Face à la crise, les entreprises sont obligées de réduire les dépenses liées à l’occupation de m² dans les bureaux. Il devient impératif d’optimiser chaque espace au maximum. Cette année le coût total du poste de travail est passé de 16 286 € en moyenne contre 17 163 € en moyenne l’an dernier (le coût du poste de travail avait baissé l’an dernier de 10%). Premiers postes concernés : l’immobilier et l’exploitation, respectivement 6 552 € (40%) et 1 911€ (12%). La surface du poste de travail représente cette année 21,1 m2. Une légère baisse par rapport à l’année dernière (23 m2 par poste de travail). Beaucoup d’entreprises ont été obligées de restructurer leurs espaces de travail en densifiant les plateaux de bureaux.

Conserver la motivation des collaborateurs

La question que de nombreuses entreprises se posent aujourd’hui est comment associer réduction des frais de l’entreprise, sans pour autant altérer la motivation des salariés. Car ces réductions de coûts touchent en premier lieu l’environnement de travail direct des salariés et des économies faites sur son poste de travail peuvent être perçues comme un rabaissement de son confort dans l’entreprise. L’objectif de l’employeur est de faire comprendre au salarié que la réduction des coûts est obligatoire pour le maintien de l’entreprise et de ce fait par la conservation de son emploi. Les salariés peuvent en effet bien comprendre la difficulté du contexte de crise que les entreprises doivent traverser aujourd’hui. Si l’effort est partagé par tous dans l’entreprise, la réduction des dépenses sera bien intégrée, à condition de compenser ces efforts sur la réduction de l’espace personnel de travail par la mise à disposition d’autres services par exemple.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer