GestionLes tableaux de bordMotiver ses salariés

Comment choisir sa voiture de fonction ?

Si la voiture de fonction reste encore une des récompenses privilégiées par les entreprises, c’est d’abord parce qu’elle n’alourdit pas vos charges salariales comme le ferait une augmentation et permet de montrer son attachement aux collaborateurs. De nombreux éléments sont cependant à prendre en compte avant de faire votre choix comme la fiscalité. Zoom sur les critères à prendre en compte.

Une forme de récompense pour les salariés

Le véhicule de fonction représente avant tout une récompense car il s’agit souvent d’un véhicule plus haut de gamme que ce que votre salarié aurait pu s’acheter ou tout simplement parce qu’il n’en assume pas les coûts d’achat et d’usage ou l’entretien. Contrairement au véhicule de service qui n’a qu’un usage professionnel hormis les éventuels trajets domicile-travail, il peut être utilisé également pour des besoins personnels notamment pendant les week-ends ou les congés. Les Ressources Humaines utilisent généralement le véhicule de fonction comme moyen de fidéliser les collaborateurs, de les valoriser ou encore de les motiver.

Les principaux éléments de choix

Tout d’abord, celui doit évidemment répondre aux besoins professionnels puisqu’il doit faciliter le quotidien de votre salarié. Il doit prendre en compte le fait par exemple que votre collaborateur va ou non transporter du matériel, même à titre occasionnel. Il ne s’agit pas uniquement d’une récompense mais aussi d’un outil. Avant de vous arrêter sur un modèle, il s’agit de lister toutes les contraintes professionnelles comme le nombre de kilomètres que va parcourir votre salarié par an ou encore le type de trajets qu’il va effectuer.

Il peut paraître évident que le salarié qui réalise plus de 50 000 km par an n’aura pas les mêmes besoins que celui qui ne fait que des courts trajets en zone urbaine. Ce choix pourra affecter également d’autres éléments comme le fait de préférer une voiture automatique/manuelle ou encore de faire le choix entre un diesel, une essence ou un véhicule 100% électrique. On considère souvent que les grands rouleurs auront besoin d’un diesel, ceux qui effectuent des trajets en zones urbaines peuvent éventuellement opter pour l’électrique et que dans les zones urbaines ou périurbaines, l’hybride peut avoir un réel intérêt.

Les désidératas du salarié à connaître

S’agissant d’une éventuelle récompense pour votre salarié, prendre en compte ce qu’il désire peut demeurer une bonne pratique. Si certains préfèreront des véhicules faciles à garer, d’autres privilégieront le confort à titre d’exemple.

Tous les éléments peuvent être étudiés avec lui et certains peuvent avoir particulièrement de l’importance comme la carrosserie, la couleur, la catégorie de voitures (citadines, berlines compactes, breaks, routières, monospaces, SUV…) ou encore le modèle qui peut plus ou moins plaire à votre salarié. Aussi, si l’apposition d’un sticker sur la voiture peut ainsi apparaître comme une bonne idée pour faire la promotion de votre entreprise, elle peut aussi totalement déplaire à votre salarié qui peut ne pas aimer se retrouver à devenir une publicité ambulante mais pour d’autres avoir la fierté d’appartenir à votre entreprise est une valeur ajoutée.

Les éléments personnels ne sont pas à négliger comme, par exemple, s’il a des enfants ou non. A noter également que globalement l’image du véhicule pour votre collaborateur représente souvent un élément déterminant dans le choix. Attention tout de même à ce que votre choix ne rentre pas en contradiction avec les valeurs prônées par l’entreprise ou la sensibilité du salarié par rapport à certaines thématiques comme l’écologie.

Regarder le coût du véhicule

Bien entendu, il faudra prendre en compte le coût du véhicule et pas seulement le prix d’achat ou de location. On parle alors de coût de détention total qui va varier suivant de nombreux facteurs et notamment l’usage ou la dépréciation du véhicule sur le temps. Les véhicules électriques sont d’ailleurs souvent les grands perdants en la matière et les diesels les gagnants sur les longues distances à parcourir. Des référentiels moyens existent pour la majorité des modèles, en général déterminés sur une durée moyenne de trois ans pour 20 000 km annuels.

De la même manière, la fiscalité demeure à prendre en compte puisque par exemple un véhicule électrique peut vous donner droit à un bonus, une exonération de la taxe sur les véhicules de société/régionale à l’immatriculation (carte grise) ou encore la gratuité du stationnement dans certaines villes. Aussi, certains types de moteurs peuvent avoir une fiscalité spécifique et le poids du véhicule peut également impacter celle-ci. Chaque option pouvant avoir une influence sur les émissions, il reste vivement conseillé de vous informer sur l’impact de celles-ci sur la fiscalité.

Où trouver le véhicule de fonction ?

Une fois l’ensemble des critères choisis, vous pouvez acquérir votre véhicule auprès d’un particulier, d’un négociant automobile, une concession et  envisager un achat neuf de véhicule professionnel, que ce soit directement en agence ou sur des sites comme sur Kidioui.

Si vous ne souhaitez pas réaliser l’achat vous-même, sachez que les mandataires auto existent. Vous pouvez notamment acheter votre voiture au meilleur prix chez un mandataire auto. Spécialistes du commerce de véhicule, ils s’occuperont alors de faire l’intermédiaire entre vous et le vendeur (concessionnaire, distributeur ou constructeur) et ont l’avantage de pouvoir vous proposer des véhicules correspondants à vos critères, de vous conseiller, de négocier le prix et s’occupent parfois des formalités administratives comme l’immatriculation.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page