Actualité

Le vie des entreprises, pas un long fleuve tranquille

Les entreprises sont loin de vivre une croissance tranquille et un développement linéaire. Les difficultés se multiplient et elles essaient de les affronter pour que leur entreprise traverse les tempêtes. Certaines échouent entraînant le désarroi dans leur échec, d’autres parviennent à se sortir de l’impasse. Quelques exemples.

Orpea accepte de rembourser l’État

Orpea va rembourser les 56 millions réclamés par les pouvoirs publics. Il s’agit d’argent public finançant notamment du personnel aide-soignant, dont il n’avait pas été fait un bon usage selon le rapport de l’inspection générale des Finances (IGF) et des affaires sociales (IGAS). Le groupe va aussi s’engager dans une politique de formation sans précédent de son personnel. Ces annonces interviennent juste après la présentation, le 15 novembre, de son « plan de refondation ». Le groupe va aussi « mettre en œuvre des solutions pour répondre durablement à la problématique des auxiliaires de vie « faisant fonction » d’aides-soignants. Il s’est engagé à « faire participer 80 % de ses professionnels à une formation dès 2023 »

Le chaos des finances de FTX apparaît

FTX s’est placé sous le régime de faillite aux États-Unis et doit à ses 50 principaux créanciers la banale somme de 3,1 milliards de dollars et plus de 200 millions de dollars à deux d’entre eux. Tous les actifs numériques de FTX Digital Markets ont été transférés vers un portefeuille contrôlé par la Commission des valeurs mobilières des Bahamas. Certaines erreurs comme l’absence de livres de comptes appropriés, une messagerie du groupe non sécurisée et une utilisation de logiciels pour dissimuler l’utilisation des fonds des clients, semblent au rendez-vous. Seuls Sam Bankman-Fried et Gary Wang, le cofondateur de FTX, avaient accès aux actifs numériques des principales entreprises du groupe. De même pour les importantes décisions liées à la gestion de l’entreprise : pas de traces écrites, la tâche pour analyser l’affaire risque d’être complexe. 

Sorare a trouvé une issue

Sorare, l’éditeur du jeu de « fantasy football » était depuis des mois soumis à un contrôle strict du régulateur ANJ. Les joueurs ont en effet la possibilité d’acheter des cartes et accèdent alors à des tournois ouvrant le droit à des récompenses en cryptomonnaies. Le jeu était considéré comme un jeu d’argent. Sorare s’est engagé à augmenter son offre gratuite avant la fin du premier trimestre 2023. Selon l’entreprise, 90 % de joueurs sont gratuits actuellement. En renforçant son offre gratuite, l’entreprise sort des contraintes liés aux jeux d’argent, mais reste dans le viseur du régulateur qui va mettre en place « un dispositif de contrôle ad hoc » afin de vérifier que respecte ses engagements et s’assurer du « respect par cette société des objectifs de prévention du jeu excessif et de protection des mineurs, d’intégrité et de transparence des opérations de jeu et de lutte contre la fraude et le blanchiment de capitaux », indique l’ANJ. 

Apple produira son nouveau iPhone 14 en Inde

Apple produira en Inde l’iPhone 14, son nouveau smartphone phare, a annoncé la société américaine, alors qu’elle cherche à diversifier sa production et à ne pas être dépendante de la Chine. Le géant de la technologie va commencer la production de l’iPhone 14 en Inde. La chaîne de production des iPhone est principalement basée en Chine mais la politique dite de « zéro Covid » du pays et les tensions avec les États-Unis ont freiné la production. Près de 7,5 millions d’iPhone – environ 3 % de la production globale d’Apple – ont été fabriqués en Inde l’année dernière. « Nous nous attendons à ce que la production locale des iPhone atteigne plus de 11 millions d’appareils cette année ». 

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page