GérerLes différents types de ContratPar les nouvelles tendancesTendance

Le télétravail est-il rentable ?

Si le télétravail est désormais devenu une démarche quasi normale dans bon nombre d’entreprises, un récent sondage OpinionWay pour Sofinco, sur la thématique « Travailler de chez soi, est-ce rentable ? » mené entre le 8 au 15 juillet 2021 auprès de 1068 télétravailleurs réguliers ou ponctuels, représentatifs de la population française active âgée de 18 ans et plus, nous donne plus d’éléments pour connaître l’impact indirect sur les foyers de cette pratique.

Premier constat simple : les français aiment télétravailler ! 

Ils sont 86% à déclarer qu’ils souhaitent poursuivre le télétravail contre 11% à déclarer ne pas le vouloir, un véritable plébiscite donc en sa faveur. Dans le détail, 24% voudraient même le faire de manière permanente, 47% un à plusieurs jours par semaine et 15% de manière ponctuelle. Il faut dire qu’ils pensent majoritairement que le télétravail a eu un impact positif sur votre vie personnelle (71%).

A noter que les entreprises semblent avoir aidé leurs salariés dans cette transition temporaire puisqu’ils sont 69% à penser que leur entreprise a pris les mesures nécessaires pour leur permettre de télétravailler dans de bonnes conditions. Le même pourcentage pense d’ailleurs que leur logement actuel est adapté au télétravail. 

Des dépenses qui ont augmenté ?

Globalement, les français déclarent que leurs dépenses ont diminué depuis le télétravail puisqu’ils sont 54% d’entre eux à déclarer être tout à fait d’accord avec cette affirmation. Cependant, cela n’a pas été le cas pour tous les foyers puisqu’ils sont 40% a affirmé l’inverse. A noter qu’ils sont 68% à penser que le télétravail leur permettrait de faire des économies sur le long terme.

Télétravailler engendre tout de même logiquement quelques dépenses supplémentaires même si certaines autres diminuent. Ainsi, la plupart des travailleurs ont constaté une augmentation de leurs dépenses sur certains points : 59% sur l’électricité / le gaz / l’eau, 52% sur l’alimentation et 50% sur le chauffage. De manière plus restreinte, ils sont tout de même 35% à constater que les dépenses d’équipements informatiques et leurs frais de connexion au réseau téléphonique et frais d’abonnement ont augmenté. 

Point positif, les dépenses en termes de carburant semblent avoir diminué pour 44% d’entre eux ainsi que celles liées au transport en commun pour 33%. Certains déclarent à l’inverse que leur dépense concernant le carburant a augmenté (23%). 

Les équipements qui ont été achetés

Globalement les français ont dépensé 503,7 € pour s’équiper même si les franciliens, les parents d’enfants et les CSP+ sont les catégories qui ont dépensé le plus avec respectivement 660,1€, 601,1€ et 594,60 € soit plus du double des autres catégories. 

Si les entreprises possèdent le matériel nécessaire à la réalisation des tâches à distance, force est de constater que les particuliers étaient déjà fortement équipés pour pouvoir travailler à distance. Ils sont ainsi 30% à avoir déclaré ne rien avoir eu acheter. De l’autre côté, ils ne sont que 21% à avoir acheté une imprimante depuis la crise sanitaire pour télétravailler, 20% un ordinateur, 19% une souris et 18% un casque ou des écouteurs avec micro et une chaise de bureau. 

Autres matériels qui ont également été achetés pour télétravailler pour vous donner quelques idées si vous télétravaillez : smartphone, écran d’ordinateur, bureau, tablette et réhausseur d’ordinateur portable. 

Un financement personnel privilégié

Le télétravail n’a finalement été que peu financé par les entreprises puisqu’ils sont 79% à déclarer avoir financé les équipements pour télétravailler par des biais personnels. Ainsi ils sont 40% à l’avoir fait par leurs revenus habituels, 21% grâce à leur épargne, 11% par des paiements en plusieurs fois et 7% par un crédit à la consommation. Les aides versées par l’employeur ne sont citées que dans 13% des cas.

Il demeure que les salariés préféreraient pour 58% avoir des aides versées par l’employeur pour s’équiper mais ne pas recevoir de subventions de votre employeur pour les jours de télétravail plutôt que l’inverse. 

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page