Développement personnelGestion du temps et du stressPersonnelSanté et bien-être

Comment sortir de l’anxiété ?

L’anxiété arrive parfois notamment avec bon nombre de soucis surtout ceux que l’on ne sait pas régler. Il s’agit alors souvent de la dépasser afin qu’elle ne devienne pas contre-productive et de céder à l’inertie. Votre esprit se focalise alors sur des sujets et vous pouvez inconsciemment être amené à ne plus arriver à travailler, à ralentir ou à faire le strict minimum. Zoom sur les manières de procéder si vous souhaitez en sortir. 

Rationnalisez votre anxiété

Avant de commencer, il faut souvent rationnaliser. L’anxiété ou la peur sont souvent des sentiments irrationnels qui ne s’appuient sur rien ou pas grand-chose. Pour aller de l’avant, une bonne pratique consiste à relativiser ce qui vous fait peur et à comprendre votre mécanisme intérieur. Il peut s’agir de la peur qu’une situation se reproduise ou qu’une autre arrive. Passer quelques minutes à comprendre les motifs qui vous poussent à éprouver ce sentiment ne représente pas une perte de temps. Prenez donc ce moment pour faire un autodiagnostic pour éviter de céder à une panique qui s’avèrera souvent contre-productive. N’hésitez pas à souffler un bon coup et à faire des exercices de relaxation si besoin. Vous devriez vite redevenir calme et pouvoir dominer votre anxiété. 

Accordez-vous un délai fixe

Si vous êtes totalement à l’arrêt, vous pouvez avoir besoin de repos surtout après une longue période d’efforts et si de nouvelles difficultés surgissent. Votre corps vous commande indirectement de vous reposer ce qui est parfaitement normal. Le premier réflexe est de ne pas culpabiliser même si vous avez laissé quelques tâches s’accumuler. Rien ne vous empêchera de les régler dès que vous aurez repris des forces à condition de gérer ce qui doit l’être afin d’éviter d’autres conséquences plus fâcheuses. Accordez-vous du temps et ne faites que réaliser les missions nécessaires pendant ce délai. Rien ne sert de trop forcer car vous allez vous dénigrer. Il s’agit de vous fixer une nouvelle date de départ pour un nouveau cycle qui vous mènera vers la réussite. 

Garder vos routines

Même lorsque vous vous reposez, ne négligez pas toutes vos routines, surtout celles que vous estimez positives. Il ne s’agit pas d’avoir le sentiment que vous êtes en train de régresser mais d’accumuler de la force pour repartir. Un peu comme un lion qui fait quelques pas en arrière avant de bondir, abordez cette période comme une prise d’élan et non comme une manière de reculer. Pour cela, rien de mieux que de garder l’essentiel comme les routines notamment celles qui vous font du bien et qui vous sont utiles comme le fait de prendre soin de vous ou de votre intérieur. Lorsque vous atteignez la date fixée, il faudra vous y tenir car vous devrez redémarrer et avancer toujours plus loin afin d’atteindre les sommets que vous n’auriez pas même pas oser penser pouvoir atteindre. La préparation mentale avant un effort demeure fondamentale. 

Déculpabilisez-vous

Surtout, il s’agit de vous déculpabiliser. Dans bon nombre de situations vous n’avez pas la maîtrise de tout et il est normal que vous ayez des coups de mou. Tout le monde en a et vous n’êtes pas une machine. Il ne s’agit pas de passer le temps que vous avez décidé pour vous ressourcer à culpabiliser sur ce que vous n’êtes pas en train de faire mais à la limite d’organiser le nouveau chemin que vous allez prendre. Les épreuves ne durent pas éternellement même si elles semblent parfois sans limites et vous allez bientôt entrevoir le bout du tunnel après ces derniers efforts. Ce sont souvent les plus difficiles à réaliser et il faut dire que bien des obstacles semblent se dresser au moment où vous vous rapprochez en général du but. Alors préparez-vous mentalement à réussir à nouveau plutôt qu’à vous mettre des raisons de culpabiliser en plus. 

Repartez d’une page vierge

Si vous avez énormément progressé jusqu’à présent, il est peut-être le moment de repartir sur une page blanche. Vous pouvez évidemment garder en mémoire ou quelque part toutes les réalisations que vous avez accomplies jusqu’à maintenant. Elles représentent déjà en soi souvent un bon facteur d’autosatisfaction. Désormais, vous allez aborder une nouvelle phase qui va vous faire aller un peu plus loin et donc à trop regarder le passé, on peut en oublier le présent et l’avenir. Il s’agit donc pour vous de considérer qu’il s’agit d’un nouveau départ vers de nouvelles réussites même si vous les avez déjà entamées. Renouvelez avant tout votre détermination et remettre à plat ce qui vous donne envie d’atteindre ce but et faites table rase du passé et des jours que vous vous accordez. Vous êtes dans une nouvelle phase donc autant passer à autre chose qu’à vous torturer l’esprit sur ce que vous n’avez pas fait. Cela ne sert à rien et ne résoudra pas vos problèmes. 

Vous relancer dans l’action

Le jour J, commencez par ce que vous faites dans vos habitudes positives. Il s’agit avant tout de réaliser ce que vous faites de bien et d’aller un peu plus loin. Pour cela rien de plus simple puisqu’il vous suffit de commencer une tâche puis d’avancer progressivement jusqu’à sa réalisation. Plus vous avancerez et plus vous aurez la sensation qu’un poids s’enlève et que vous pouvez encore continuer. Les tâches diminueront sûrement à vue d’œil et au bout de quelques temps, vous ne tarderez pas à rattraper votre retard puis à dépasser le stade que vous aviez atteint. Il s’agit d’être organisé et d’avancer méthodiquement pour éviter l’effet de panique. Ne regardez pas toute la masse de travail accumulée mais visualiser chaque tâche les unes après les autres. Vous aurez tout le loisir de méditer sur l’ensemble une fois votre journée terminée ou votre planning des premiers jours réalisés. 

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer