DigitalPar les nouvelles tendances

Le numérique, comment l’utiliser à bon escient ?

Le numérique est devenu omniprésent. Or il arrive avec son traîneau d’inquiétudes et de risques qui contient la dépendance et l’isolement, le manque de fiabilité, et pose le problème de la sécurité des données personnelles. Le digital a offert la liberté et l’ouverture aux utilisateurs mais ils ont tendance à en occulter les dangers et oublient de de se déconnecter alors qu’ils sont conscients de la nécessité de le faire. Focus sur les implications du numérique.

 « L’Observatoire des usages du digital » créé par Orange a été confié à Opinion Way, qui a interrogé 11 800 personnes dans 9 pays (France, Espagne, Royaume-Uni, Etats-Unis, Maroc, Egypte, Sénégal, Côte d’Ivoire, Corée du sud) dans le monde et le nombre d’interrogés permet donc d’avoir une vue précise des usages du digital. Celui-ci a pour objectif selon Béatrice Mandine, Directrice exécutive Communication et Marque Orange de « mieux comprendre ces mécanismes, mieux les appréhender et contribuer à la réflexion collective. La révolution numérique est une formidable opportunité de développement économique et social, qui impacte nos modes de vie et de consommation dans le monde. »

Toujours avec mon smartphone ! 

Devenus Inséparables de leur smartphone et les résultats sont éloquents : autour de 53% dans les pays occidentaux (52% en France), et encore plus en zone Afrique (81% en Côte d’Ivoire) ou en Corée du Sud (62%).  Le smartphone est consulté au moins une fois par heure par plus de la moitié des utilisateurs et crée une dépendance évidente aux yeux de tous. De plus cette addiction est renforcée par un besoin d’usage constant   pour toutes les activités de la vie quotidienne aussi bien personnelles que professionnelles.

Toujours conscients des bénéfices et des risques !

Le gain de temps est une évidence. C’est la raison pour laquelle les utilisateurs en acceptent les risques dont celui d’une perte d’attention. Mais les utilisateurs y ajoutent une donnée intéressante celui des bénéfices émotionnels et personnels : la communication avec les proches demeure toujours un levier d’utilisation très fort. 

Toujours inquiets de la protection des données personnelles

Quant aux freins liés aux usages du numérique, l’inquiétude sur la protection des données personnelles arrive en premier et en France elle est plus élevée chez les seniors. De même les utilisateurs sont nombreux (voire très nombreux en France et en Espagne avec plus de 80%) à affirmer être conscients des traces numériques laissées sur Internet.  Depuis l’entrée en vigueur du RGPD en Europe en 2018, et les différents scandales associés aux géants du web, les utilisateurs digitaux se montrent de plus en plus inquiets de la protection de leurs données personnelles. Cet enjeu, partagé dans l’ensemble des pays, constitue l’un des principaux freins concernant les outils numériques. Les inquiétudes concernant le risque de piratage des données personnelles ne cessent de s’accroître. Ces traces génèrent de l’inquiétude pour près de 72% des utilisateurs en France, en Espagne mais également au Maroc et en Egypte. Les pays anglo-saxons se montrent un peu moins inquiets (61% au Royaume-Uni et 59% aux Etats-Unis). 

Se déconnecter, est-ce un mirage ?

Un besoin de déconnexion oui … mais une gageure   à réaliser. Dans tous les pays, plus de 8 utilisateurs sur 10 déclarent ressentir le besoin de se déconnecter. Cependant une part importante (entre 20% et 30%) ne voit pas comment mettre en place cette déconnexion. Une partie des utilisateurs veulent être joignables constamment pour des raisons différentes joignable mais aussi craignent de rater quelque chose s’ils ne répondent pas rapidement aux messages : cela représente 9% des utilisateurs digitaux français. Ce constat montre que se déconnecter est loin d’être acquis. La preuve en est qu’un grand nombre d’utilisateurs déclarent retourner chez eux s’ils y ont oublié leur smartphone !

Certes les utilisateurs mettent en place des stratégies les plus diverses pour limiter l’utilisation de leur smartphone (mettre son téléphone sur mode silence, instaurer des moments sans téléphone, désinstaller certaines applications etc…) mais elles sont loin d’être performantes pour la santé des utilisateurs et leur bien-être.

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer