Entrepreneur

Interview de Les frères Truchot, Fondateurs de Gleeden

Votre entreprise a une structuration assez originale. Pouvez-vous expliquer ?

Ravy Truchot (RT) : Nous avons fondé, avec nos fonds propres en 2008, Blackdivine, une société américaine d’investissement dans le monde du web. La revente d’une première entreprise nous a permis de financer cette création. Au sein de cette entreprise, nous avons développé 3 sites Internet qui fonctionnent déjà bien : Ugotawish, un site de e-commerce dédié à la mode féminine, Touchvibes, une agence digitale et Gleeden, notre site de rencontre pour extraconjugal.

Blackdivine : société d’investissement ?

Teddy Truchot (TT) : Notre volonté a été de créer un groupe Internet dans lequel nous développons nos propres idées. à côté de cela nous avons une activité de financement. Nous aidons des start-up en prenant en échange des parts de capital : nous leur apportons de l’argent et des services mutualisés.
En quoi le domaine du web vous a-t-il attiré particulièrement ?
TT : Dans le monde du web tout se fait plus rapidement et on peut facilement se développer à l’échelle internationale. On peut conquérir de nouveaux clients sans pour autant avoir de commerciaux. Les perspectives de développement étaient donc plus rapides et à une dimension beaucoup plus importantes.

Pourquoi avoir monté une société américaine ?

RT : Nous cherchons à investir dans des sociétés à fort potentiel et il est vrai qu’on trouve beaucoup plus de très bons dossiers aux états-Unis. Il y a toujours plus d’avance là-bas qu’en Europe. Cela est lié également à notre histoire personnelle car nous avons vécu aux états-Unis.

Comment vous est venue l’idée du site Gleeden ?

TT : Nous avions remarqué que ce qui fonctionne le mieux sur Internet sont le sexe et la rencontre. Nous avons mis de côté le sexe pour partir sur le thème de la rencontre. Mais ce secteur est monopolisé par des leaders imbattables. Il fallait donc nous démarquer très nettement des autres sites. Une étude sur les sites de rencontre nous a dévoilé que sur ces sites, 1 membre sur 3 se dit célibataire alors qu’il est en couple. L’idée a alors naturellement germé de créer un site pour répondre à ce type d’utilisateurs. Le côté innovant et borderline nous plaisait bien et c’est d’ailleurs ce sur quoi on a joué pour nous faire connaître.

Comment vous êtes-vous fait connaître ?

TT : Au départ nous avons communiqué essentiellement autour des relations presse. Cette stratégie a payé puisque nous avons atteint les 750 000 visiteurs la première année. Nous commençons à investir les médias traditionnels pour passer à une nouvelle dimension de développement. Nous avons notamment sponsorisé la météo d’une chaîne télévisée, ce qui a provoqué un énorme pic d’inscriptions !
RT : Nous avons pour chaque projet une vision très précise de la stratégie marketing à mettre en place, avant même de le lancer. Dès le départ, Gleeden a été conçu en sachant que les médias allaient adorer le projet et que nous ferions parler de nous !

Pourquoi avoir créé un site de rencontre si spécialisé ?

RT : Nous avons décidé de le spécialiser car je pense que nous sommes à une époque où la tendance du marché est d’aller vers l’hyperspécialisation. On est passé d’un monde de sites généralistes à une préférence pour des sites très spécialisés sur un secteur très particulier.
TT : Je pense que les gens cherchent à se retrouver dans des communautés qui partagent les mêmes valeurs et les mêmes envies.

Cela ne vous dérange pas de faire du business avec un thème amoral ?

TT : Les gens n’ont pas besoin de nous pour être infidèles. Nous mettons à disposition une plateforme pour des personnes qui ont ce besoin à la base et qui sont sûrement déjà infidèles.
RT : Nous n’avons pas inventé l’infidélité. Notre message c’est « à bas l’hypocrisie ! ». Il faut se rappeler qu’un certain grand patron a, à l’époque, créé le minitel rose ! Aujourd’hui en France on est très fier de lui car il a créé de nombreux emplois.
TT : Nous sommes fiers d’avoir créé une marque impertinente. Et ce positionnement commence à attirer des personnalités qui nous soutiennent. C’est le cas de l’écrivain Eliette Abecassis, symbole de l’esprit intellectuel mais libre penseur.
Le site Gleeden a été dénoncé comme illégal par vos détracteurs…
TT : Avant de lancer le site, nous avons fait appel à une équipe d’avocats qui ont fait en sorte que le site soit parfaitement légal.

Vous avez lancé Gleeden avec vos fonds propres uniquement. Pourquoi ?

RT : Nous travaillions sur ce projet depuis longtemps et nous étions convaincus qu’il serait un succès. Dès lors, nous avons estimé que l’entreprise serait vite rentable et qu’il ne servait à rien de chercher des financements.

Quels sont les avantages d’entreprendre en famille ?

TT : Le principal avantage selon moi c’est la confiance qu’on a en l’autre.
RT : Et puis je pense qu’on partage les mêmes valeurs. Comme nous avons été éduqués de la même manière, nous partageons plus facilement une vision commune.
TT : Pour notre part, ce qui est intéressant c’est que nous avons 11 ans d’écart et cette différence apporte à chacun un point de vue différent sur les choses. Cela nous permet de nous challenger mutuellement. Ne pas penser de la même manière, c’est une vraie force.

Quelle est votre ambition entrepreneuriale ?

TT : Nous souhaitons déjà que Blackdivine devienne un groupe international reconnu.

5 conseils

1 Viser loin pour arriver le plus loin possible.

2 Créer une équipe forte car c’est l’équipe qui fait tout.

3 Entreprendre en famille !

4 Garder au maximum l’autonomie de votre entreprise. Levez de l’argent si vous en avez besoin, mais faites-le au bon moment, sans vous précipiter pour récupérer des fonds. Entourez-vous plutôt de bons partenaires qui ont autre chose à vous apporter que de l’argent.

5 Penser tout de suite à l’international : il faut penser large, surtout dans le monde du web : il n’y a pas de limites. Se restreindre au territoire français est dommage, surtout dans le monde du web où il est si simple de s’internationaliser. Pour cela, il est important de trouver un nom qui puisse fonctionner dans toutes les langues.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer