Actualité

Jean-Charles Naouri conduit la révolution verte du groupe Casino

Les sacs plastiques à
usage unique distribués dans les grandes et moyennes surfaces sont
officiellement interdits en France depuis le 1er juillet 2016
. Comme vous l’avez peut-être remarqué, ces
fameux sacs étaient déjà absents des magasins Franprix depuis la date
symbolique du 30 novembre, premier jour de la COP 21, et des Monoprix depuis le
mois de février. Un choix volontariste, qui illustre bien la stratégie RSE très
engagée du Groupe Casino (propriétaire de Monoprix) et de son PDG, Jean-Charles
Naouri. 

Le sac plastique : chronique d’une
mort annoncée

5 milliards de sac plastique à usage unique inondent chaque
année la France, alors que leur usage réel moyen ne dépasse pas 20 minutes.
Difficile à supporter, surtout lorsque l’on compare ces quelques minutes
d’utilité aux 400 ans nécessaires pour qu’un sac plastique se désagrège !
Chaque heure, ce sont 14 400 sacs qui s’échouent sur les plages françaises, ce
qui contribue à la mort de 100 000 mammifères marins chaque année.

Face à ce constat, et à une époque où le grand public est
plus que jamais sensible aux conséquences du changement climatique, le statu
quo n’était plus envisageable. 

Engagé dans une démarche RSE depuis plusieurs années, le groupe
Casino a donc pris les devants et décidé d’agir concrètement sans attendre un
changement de législation. On reconnaît bien dans ce choix l’influence de
Jean-Charles Naouri, qui célèbre cette année ses 10 ans à la tête de Casino.
Connu pour tout sauf son immobilisme, cedirigeant
discret mais déterminé a mené plusieurs révolutions au sein du Groupe.

Pour Jean-Charles Naouri, La RSE
passe d’abord par l’action

Si Jean-Charles Naouri est un habitué des opérations
audacieuses (rachat de 50% de Monoprix auprès des Galeries Lafayette,
acquisition du leader brésilien de la grande distribution, cession réussie de
plusieurs actifs en Asie…), il sait aussi déployer au sein de son Groupe une
stratégie de développement durable et responsable particulièrement efficace.

En matière de business comme de RSE : Jean-Charles Naouri
préfère obtenir les résultats aux longs discours. Alors que Casino est engagé à de très nombreux niveaux,
il a fixé un objectif précis : réduire de 20% les émissions de gaz à effet de
serre à du Groupe et de l’ensemble des filiales d’ici 2020.

On le voit donc, les préoccupations climatiques deviennent
incontournables pour les dirigeants aujourd’hui et particulièrement dans le
secteur de la grande distribution. Jean-Charles Naouri a pris le virage tôt, et
devrait inspirer d’autres chefs d’entreprise.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page