GérerL'intégration du salariéLe B.A. BA des RHManagement

L’intérêt de prendre les stagiaires sous son aile

À la fin de leurs études, les étudiants recherchent des entreprises pour mettre en pratique les théories qu’ils ont acquises à l’université. Depuis l’année 2010, seuls les étudiants qui ont appartenu à un cursus pédagogique peuvent effectuer un stage dans une entreprise. Il leur permet d’obtenir une expérience professionnelle et de son côté, l’entreprise peut être également gagnante.

Les avantages de recruter un stagiaire pour une entreprise

Le recrutement d’un stagiaire peut apporter de nombreux avantages à votre société. Un stagiaire peut prendre en main le surplus de travail, ce qui adoucit la charge des autres employés. Bien sûr, vous devrez le former afin de vérifier qu’il exécute de la bonne manière ses tâches, ce qui pourra vous ralentir au début mais vous gagnerez du temps sur le long terme.

Vous pouvez aussi décider de confier à un stagiaire les travaux qui vous empêchent de vous concentrer sur les tâches à forte valeur ajoutée et qui nécessitent beaucoup d’expérience. Aussi, certains n’hésiteront pas à déléguer des tâches qu’ils n’affectionnent pas particulièrement, ce qui peut renforcer leur productivité sur les autres et leur motivation. Tout le monde n’a pas la même appétence à réaliser un travail. Certains détestent certaines tâches alors que d’autres les adorent.

Il peut également vous apporter de nouvelles techniques. Ce n’est pas parce que vous êtes professionnel que vous êtes forcément au courant des dernières nouveautés ou pratiques dans votre secteur d’activité. Les stagiaires vous informent parfois sur certaines nouveautés ou peuvent vous donner un regard neuf sur votre activité. N’hésitez pas à faire un rapport d’étonnement une semaine après l’arrivée de votre stagiaire. Cela pourrait vous aider à progresser voire à vous mettre à la page si vous ne l’êtes plus.

Le recrutement d’un stagiaire vous permet également d’apprécier les compétences de ce dernier. Si le stagiaire se montre à la hauteur, rien ne vous empêche de tenter de le recruter à l’issue de sa période de stage. Dans ce cas, à la différence d’une personne que vous recrutez juste après un entretien, vous connaissez déjà ses compétences, son comportement, sa capacité d’adaptation ou encore son entente avec l’équipe et c’est un réel avantage ! Mais aussi, vous n’avez plus besoin de former une autre personne !

Quand recruter un stagiaire ?

Une entreprise est libre de recruter un stagiaire à tout moment. Il faut tout de même savoir qu’un stagiaire ne peut pas être recruté pour effectuer les tâches d’un salarié absent ou licencié. Le stagiaire ne doit pas non plus se charger d’un poste permanent. Et enfin, il ne faut pas recruter les stagiaires pour effectuer les emplois saisonniers. A noter que la première contrainte reste que les périodes de stage sont souvent les mêmes et donc que les stagiaires ne sont pas tout le temps disponibles.

À part cela, l’entreprise ne dispose d’aucune contrainte, elle peut recevoir plusieurs stagiaires en même temps même si leur nombre est limité à votre effectif. Cela n’est pas forcément très conseillé pour l’harmonisation de l’organisation dans votre entreprise et pour le suivi. Une fois le contrat avec un stagiaire terminé, il faut attendre en principe un délai de carence avant d’en recruter un autre. Ce délai dure 2 mois à partir du départ du premier stagiaire.

La rémunération des stagiaires

Si un stagiaire travaille dans l’entreprise pendant une durée de moins de 2 mois, vous gardez le choix de le rémunérer ou non. Par contre, s’il y travaille pendant une durée supérieure à 2 mois, la gratification de stage est obligatoire. Depuis le 1er janvier 2015, la loi oblige les entreprises qui signent une convention de stage à verser une rémunération fixée à 15% du plafond horaire de la sécurité sociale. Le taux horaire de la gratification est égal au minimum à 3,90 € par heure de stage, correspondant à 15 % du plafond horaire de la sécurité sociale (soit 26 € x 0,15). Les organismes publics ne peuvent pas verser de gratification supérieure au montant minimum légal sous peine de requalification de la convention de stage en contrat de travail. Dans certaines branches professionnelles, le montant de la gratification est fixé par convention de branche ou accord professionnel étendu et peut être supérieur à 3,90 €. L’employeur doit le vérifier dans sa convention collective.

Alors que la formation professionnelle représente un moyen privilégié d’accès à l’emploi durable pour les jeunes et les demandeurs d’emploi en recherche d’emploi, la rémunération qui accompagne cette formation n’a pas été revalorisée depuis 1988. Le Gouvernement avait annoncé en 2020, dans le cadre du plan « 1 jeune, 1 solution » et de France Relance, son intention d’y remédier en engageant la première revalorisation de la rémunération des stagiaires de la formation professionnelle en plus de 30 ans. Elle sera effective à compter du 1er mai 2021.

Pour la formation professionnelle, un nouveau système a été simplifié depuis le 1er mai 2021. Il prévoit trois catégories de rémunération selon l’âge :

  • 200 € par mois pour tous les stagiaires de la formation professionnelle âgés de 16 à 18 ans (contre 130 € jusqu’à présent) ;
  • 500 € par mois pour tous les stagiaires de la formation âgés de 18 à 25 ans révolus (contre un peu plus de 300 € auparavant) ;
  • 685 € par mois pour tous les stagiaires de la formation de plus de 26 ans (contre une rémunération de 401 € ou 652 € selon les cas, jusqu’à présent).

Si vous choisissez ce chiffre pour rémunérer votre stagiaire, la dépense sera « minime » et vous vous débarrasserez des cotisations sociales. Mais si l’indemnité de stage dépasse cette somme, vous n’en serez plus exonéré. A noter que certains avantages prodigués par l’entreprise aux autres employés comme les titres restaurants devront être fournis et que vous devez penser qu’un stagiaire immobilise un poste de travail, ce qui a un coût. À part la rémunération financière, il existe quelques coûts cachés comme le coût lié à la formation et à l’encadrement. Avant d’en recruter, il faut bien vous interroger si vous en avez vraiment besoin. Pendant la première semaine de stage, il faudra que l’un de vos salariés passe 2 heures minimum chaque jour à former le stagiaire si vous voulez qu’il s’intègre bien dans votre entreprise.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page