Le B.A. BA des RHLes motivationsSe former / Se faire accompagnerTendance

La formation, un enjeu pour tous

Les entreprises ont fortement muté ces dernières années et la formation joue aujourd’hui un rôle primordial dans une transformation devenue nécessaire. Les salariés sont nombreux à désirer monter en compétences notamment afin de prendre en compte les nouvelles technologies et nouveaux usages. Il s’agit de s’adapter à un monde en constante évolution. Le CFP offre des opportunités aussi bien pour les salariés que pour les entreprises qu’il faut saisir pour rester concurrentiel sur le marché. Les salariés développent des savoir-faire qui en font des personnes que l’on cherche à garder et à recruter.

Pourquoi la formation demeure essentielle ?

Une évolution positive pour l’entreprise

Lorsque l’entreprise a recruté des salariés qui s’impliquent, elle a tout intérêt à puiser des ressources humaines dans son environnement proche pour répondre à de nouveaux besoins. Il est évident que compte tenu des évolutions tous azimuts, il demeure indispensable de  former les collaborateurs à de nouvelles compétences afin de rester dans l’air du temps et proposer aux clients les nouveautés ou dernières fonctionnalités. Les salariés acquièrent par la formation de nouvelles aptitudes et deviennent ainsi davantage performants à leur poste. Les nouvelles qualifications ont un impact significatif sur la productivité globale de l’entreprise.

A noter que la formation des salariés leur permet d’acquérir une nouvelle valeur sur le marché du travail, ce qui peut faire peur aux entreprises désireuses de conserver les talents. En réalité, il s’agit davantage d’une forme de récompense. Les salariés restent preneurs et reconnaissants aux entreprises qui les forment. Ils savent qu’aujourd’hui leur devenir peut rapidement être remis en cause par un marché en perpétuel mouvement et des technologies de pointe qui ne cessent de faire évoluer leur métier. Certains aspirent à sortir de la routine et doivent se remettre en question. Se lancer des défis leur  apporte confiance en eux et leur permet de regarder l’avenir sereinement.

Comment fonctionne le CPF ?

Le compte personnel de formation (CPF) a remplacé le droit individuel à la formation (DIF). Depuis le 1er janvier 2019, le CPF est alimenté en euros et non plus en heures. Il est utilisable par tout salarié, tout au long de sa vie active, y compris en période de chômage, pour suivre une formation qualifiante ou certifiante . Les salariés ne perdent cependant pas les heures acquises au titre du DIF. Ils doivent les intégrer au CPF avant le 31 décembre 2020 pour les conserver.

Pour connaître le montant de ses droits sur son compte personnel formation (CPF), il suffit d’utiliser la nouvelle application Moncompteformation, proposée par le ministère du Travail, téléchargeable sur smartphone (avec l’App Store ou Google Play) qui permet de chercher et choisir une formation en ligne parmi les 40 000 formations et les 100 000 sessions de formation . Ce site internet offre la possibilité de poser des questions pratiques grâce à un contact téléphonique. Le CPF donne au collaborateur la possibilité de gérer ses formations et de devenir acteur de sa carrière et non plus dépendant seulement du bon vouloir des dirigeants. Nul ne doute de l’importance de créer son compte personnel de formation .

La disparition de certains métiers à anticiper

Inutile de se voiler la face sur les métiers d’aujourd’hui. Nombreux sont ceux qui vont disparaître sous l’égide de l’ intelligence artificielle et de la transformation digitale . Les entreprises vont devoir évoluer afin de rester performantes. De nouveaux métiers vont apparaître et il demeure indispensable d’anticiper et de considérer les changements à prévoir. Quant aux salariés concernés par la disparition de poste, ils savent pertinemment qu’ils devront, pour ne pas se retrouver dans une impasse, acquérir de nouvelles compétences. Les nombreux articles de presse qui mettent en exergue la recherche de collaborateurs avec des compétences adaptées aux évolutions futures devraient les conduire à vouloir se former afin de rester opérationnels.

La tendance naturelle reste toujours la résistance au changement et il faudra parfois agir avec pédagogie pour leur faire comprendre l’ enjeu de la formation que ce soit pour eux ou pour l’entreprise. Cette dernière fait d’eux la personne que les entreprises cherchent à recruter et leur permet d’acquérir une valeur financière loin d’être à sous-estimer.

L’évolution des outils, le savoir-faire, les technologies, des incontournables

Les métiers évoluent et adoptent de nouveaux outils et savoir-faire. Il n’est plus rare de délaisser certains programmes au profit de nouveau. Les connaissances d’hier deviennent obsolètes. Certains métiers demeurent en constante évolution comme celui de webmaster. Pour rester à la page, il faut donc s’adapter et apprendre à utiliser de nouveaux outils ou à se servir de nouveaux logiciels toujours plus performants.

Il n’est pas rare qu’au bout d’un an, les connaissances soient déjà dépassées. De nombreux métiers vont évoluer et les règles du jeu risquent d’être profondément bouleversées notamment par l’intelligence artificielle dans les années à venir. Se former n’est plus seulement destiné à quelques-uns, mais risque d’affecter quasiment tous les postes, que ce soit parce que l’entreprise va se transformer ou parce qu’il s’agit de prendre en compte les  dernières méthodologies et technologies . Par ailleurs, de nouveaux métiers sont en train de prendre vie comme datascientists. La pénurie de talents risque de se faire ressentir étant donné l’apparition rapide et la rareté des programmes de formation.

Comment gérer les différentes formations des salariés ?

Former ses salariés demande d’anticiper ses besoins sur le court terme, le moyen terme et le long terne. Il s’agit d’abord de faire un bilan de ses compétences actuelles, de sa personnalité et de ses désirs d’évolution. Il faut prendre en compte la capacité des salariés à entreprendre certaines formations, car tout le monde n’est pas fait pour exercer tous les métiers. Vous pouvez donc commencer par faire un bilan de compétences ainsi qu’une  évaluation des motivations à la formation . Il s’agit également d’envisager les futurs développements de l’entreprise afin de lui assurer sa pérennité et de former à des métiers réellement utiles à l’entreprise. Inutile de former à certaines compétences si vous n’en allez pas avoir besoin. S’il est nécessaire de proposer une formation, il ne faut pas oublier concrètement que l’activité de l’entreprise doit continuer et vérifier que le planning de formation s’adapte au rythme de la vie des services et des personnes.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer