Le B.A. BA du créateurPersonnel

Divorce et entrepreneuriat : est-ce lié ?

Il peut arriver parfois que la vie privée empiète sur la vie
professionnelle. Un enfant malade, un événement contrariant survenu au sein de
la famille proche, et tout est chamboulé. Nombre de professionnels s’acharnent
à rappeler qu’il est primordial de toujours séparer vie privée et vie
professionnelle. 

Pourtant, parfois, l’une prend le pas sur l’autre. Le divorce est de ces
évènements qui peuvent vite mettre en danger la santé d’une entreprise, dès
lors que la vie sentimentale prend le dessus sur le moral de l’entrepreneur.

Divorce et
entrepreneuriat : existe-t-il un lien ?

Au même titre que le départ d’un associé influence grandement la vie de
votre entreprise et peut affecter votre moral et votre comportement dans la vie
privée, le départ de votre conjoint, mari ou femme, peut avoir des conséquences
négatives sur votre vie professionnelle.

Moral au plus bas, sentiment de tristesse, manque de volonté… Un divorce
n’est jamais une chose facile à encaisser, et les conséquences négatives se
font souvent ressentir sur le long terme, le plus souvent. Bien qu’il soit
conseillé de séparer vie privée et vie professionnelle, c’est parfois plus
facile à dire qu’à faire. Force est de constater que divorce et entrepreneuriat
sont deux choses liées, de par l’impact négatif que l’un peut causer sur
l’autre.

Comment atténuer ce
lien entre vie privée et vie professionnelle ?

Impossible à nier, ce lien existant entre vie privée et vie professionnelle
est à l’origine d’influences manifestes sur le comportement de l’entrepreneur.
Mutuelle, cette relation se manifeste dans de nombreux cas : votre entreprise
connaît de mauvais résultats passagers, vous rentrez chez vous le soir le moral
au plus bas, votre conjoint le ressent et doit subir les foudres de votre
mauvaise humeur. Autre situation, votre conjoint songe à demander le divorce,
vous n’êtes plus dans les dispositions nécessaires pour travailler
correctement, l’esprit complètement embué par cet événement de la vie privée.

A l’inverse, tout entrepreneur prend le risque de mettre sa vie de couple
entre parenthèses, si ce n’est en danger. Peu présent au sein du foyer familial
et pleinement impliqué dans la gestion de son entreprise, l’entrepreneur ne
peut faire de concessions et se doit d’être là où le devoir l’appelle. Ce
comportement pouvant grandement porter atteinte à la santé de son ménage sur le
long terme.

Les conséquences pour
l’entreprise en cas de divorce

Il est enfin important de rappeler que l’entreprise peut être considérée
comme un bien commun, dès lors qu’elle a été créée après la réalisation du
mariage entre deux époux. L’entreprise peut donc faire l’objet d’un partage en
cas de divorce. Il devient donc primordial de bien choisir le régime
matrimonial qui protègera au mieux la gestion de votre entreprise en cas de
séparation, afin de ne pas être lésé. On pense à Dmitry Ribolovlev, homme d’affaires
russe qui a divorcé en 2008. Ce dernier n’a pas eu d’autre choix que de mettre
sa fortune sur des comptes en banque chypriotes, sa femme réclamant pas moins
de 7 milliards d’euros et la loi helvétique prévoyant qu’en cas de divorce, la
moitié du patrimoine du mari devait être reversé à sa femme.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page