GérerGestionLes difficultés

Détecter les difficultés de son entreprise

Quelle que soient les circonstances, toutes les entreprises sont susceptibles de
connaître des aléas dus au contexte économique, à l’évolution des technologies de multiples imprévus. Détecter les difficultés de son entreprise
n’est pas toujours chose facile. Le plus important est de savoir anticiper les
périodes de difficultés pour redresser la barre avant que l’avenir de la
société ne soit compromis. Comment savoir quand une entreprise traverse une
crise ? 

Mettre en place un tableau de bord de gestion

Afin de visualiser au
mieux et rapidement la situation d’une entreprise, un tableau
de bord
 de
gestion doit être mis en place. Cet outil permettra de suivre au quotidien l’évolution
de tous les facteurs importants. C’est un instrument indispensable à tout
dirigeant, car il  permet de mesurer la performance de l’entreprise. Facile à
mettre en place et à utiliser, cet outil permet d’avoir un instantané cohérent
de la situation. 

Le tableau de bord doit
être composé d’un nombre limité d’indicateurs. Ceux-ci doivent être pertinents
et adaptés au contexte de l’entreprise. Pour prévenir les difficultés
économiques et financières d’une entreprise, plusieurs indicateurs et ratios peuvent
être employés. Il est important de mettre en place tous les éléments qui
donnent un aspect détaillé de l’état actuel de l’entreprise.

Le tableau de bord
de gestion doit notamment comporter :

– l’état de carnet de
commandes qui permet de voir l’activité future de l’entreprise
– le délai de règlement qui mesure le niveau des créances clients
– le compte fournisseur afin de mesurer les créances de l’entreprise auprès de
ses fournisseurs
– l’évolution du chiffre d’affaires pour mesurer l’activité de l’entreprise.
– la marge qui mesure la rentabilité de l’entreprise
– le taux de valeur ajoutée : elle permet d’évaluer l’efficacité ou la
performance de l’entreprise en mesurant la richesse qu’elle a créée
– les fonds de roulement qui mesurent la capacité de l’entreprise à financer
son exploitation
– le besoin en fonds de roulement qui mesure le besoin de fonds nécessaires au
fonctionnement à court terme de l’entreprise
– le besoin de trésorerie afin de mesurer le niveau de trésorerie de
l’entreprise. 

Si plusieurs de ces
indicateurs sont négatifs, le dirigeant de l’entreprise sait qu’il doit tout
mettre en œuvre pour redresser la barre. Des mesures doivent être prévues à cet
effet afin de limiter les dégâts.

Tenir compte des autres signes

En plus de tableau de
bord de gestion, plusieurs signes avant-coureurs peuvent et doivent alerter le
chef d’entreprise. Par exemple, si les impayés s’accumulent, il ne faut pas
laisser la situation se dégrader au risque de grever la trésorerie de
l’entreprise. Il faut aussi faire attention si le banquier appelle
régulièrement pour faire le point. Lorsque les délais de paiement des
fournisseurs s’allongent et certains exigent d’être réglés comptant, c’est le
signe que la trésorerie est tendue. Les salaires des employés versés en retard,
les commandes qui s’allongent doivent aussi alerter le dirigeant. 

Dès que le chef
d’entreprise éprouve des difficultés dans la gestion de son entreprise, le
dirigeant peut engager une démarche de diagnostic préventif et objectif. Ce qui
lui permet de détecter l’origine des difficultés et de pouvoir y remédier au
plus vite.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page