Management

Comment bien décrypter l’humeur de vos employés par les gestes ?

L’analyse du langage non-verbal rencontre un franc succès pour décrypter les gestes des politiciens et des diplomates et leur faire avouer sans qu’ils aient prononcé la moindre parole leurs peurs, leur mépris, leur attente, leurs espoirs…. Pour maîtriser leur gestuelle, ils s’entraînent avec des coachs qui leur brident souvent leur spontanéité parfois à leur dépens.

Vous pensez tout savoir sur vos employés ? Sachez que leurs gestes les trahissent parfois et révèlent certaines de leurs pensées. En effet, un simple croisement de jambes ou un regard peuvent apporter beaucoup d’éléments quant au comportement de votre salarié. 

Voici une liste de gestes évoquant quelques motivations. Les poignées de main et les regards sont également inclus. Attention, il ne s’agit pas d’en faire une caricature qui pourrait finalement nuire à vos relations.

Votre employé se caresse le menton

Il écoute tout ce que vous lui racontez et se caresse le menton d’un air intéressé quand il vous parle. Inversement, il se caresse le menton quand vous lui parlez.

En réalité : Cet acte signifie tout simplement que votre salarié vous prend… pour un imbécile. Ou inversement, qu’il se méfie de vous. Et qu’il risque de vous jouer un mauvais tour comme celui de quitter votre entreprise.

Votre employé se touche constamment le nez

Chez lui, c’est maladif. Il ne fait même que cela : Quand il vous parle ou au contraire dès que vous lancez la conversation. Il prétend qu’il souffre d’allergies.

En réalité : Il ment. Et si jamais il ose se toucher le nez dès que vous lui adressez la parole, c’est qu’il prépare ses mensonges avec un temps d’avance. Attention, les Japonais par habitude culturelle quand il parle se touche le nez, alors n’interprétez pas trop rapidement !

Votre employé sourit sans les yeux

Lorsqu’il s’agit de distinguer un vrai sourire d’un faux, pensez aux pattes d’oie qui apparaissent au coin des yeux. Leur seule présence suffit à rendre un sourire franc.
En réalité : sans pattes d’oie, il vous tait le fond de sa pensée.

Il garde les mains serrées durant tout l’entretien

En réalité : Il se montre contrarié ou bien mal à l’aise. Il est tendu. A vous de l’amadouer !

Il joint ses mains en prières

En réalité : Il va passer davantage de temps à observer qu’à écouter. Est-ce que votre employé n’inverserait pas les rôles par hasard ?

Il garde en permanence un index posé sur sa joue

En réalité : Il se montre insatisfait de ce que vous lui dites. Ou pire encore, il est agacé et peut-être méprisant !

Sa main gauche agrippe son avant-bras droit

En réalité : Il avoue un échec, une difficulté.

Il se couvre la bouche et garde un coude en appui

En réalité : Il ne vous prend pas du tout au sérieux ou il se méfie de vous et attend des explications.

Il croise ses chevilles

En réalité : Une fois n’est pas coutume, il n’est pas de bonne humeur. Cela n’a pas forcément grand-chose à voir avec vous.

Sa jambe gauche est croisée sur sa jambe droite

En réalité : Si votre employé est un homme, il ne semble pas vraiment persuadé de ce que vous lui dites. Si c’est une femme, elle se montre à l’inverse convaincue. C’est le contraire si la jambe droite est croisée sur la gauche. Attention ! les gauchers ont la gestuelle inversée ! 

Ses bras sont croisés

En réalité : Il restera sur la défensive tout au long de l’entretien.

Ses jambes restent « en équerre »

En réalité : Il se désintéresse complètement de ce que vous lui dites.

Les gestes positifs

Deux gestes par contre confirment son attention : Lorsque sur un coude en appui, il garde son pouce en retrait sous le menton et que son index droit couvre ses lèvres. Lorsqu’il maintient un coude appuyé et qu’il pose la main sur sa joue. Il se montre très attentif.

Les poignées de main jouent également un rôle très important quant à la conclusion d’un entretien.
Si votre employé vous offre une main…
• Vers le sol => Il s’avère dominateur.
• Molle => Vous aurez affaire à un timide, peu confiant, ou peu soucieux de votre existence.
• Douloureuse => Il s’agira d’une personne agressive qui cherchera le conflit.
• Fuyante => Il s’agira d’une personne qui cherchera à vous culpabiliser.

Si jamais il vous tend le bout des doigts, méfiez-vous. ll fuira le contact, vous détestera, ou tout simplement sera timide. Si jamais il ne vous tend que l’index, il sera probablement complexé. 

Cette analyse succincte peut porter à contestation. Cet article avait pour objectif de vous inciter à faire attention à vos collaborateurs, à leurs sentiments et si vous pouvez à travers leurs attitudes, créer des relations davantage harmonieuses, alors vous avez gagné !

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer