CréerGestionPlanifier ses actions

4 bonnes raisons de rester en mode start-up, même lorsque sa boite grandit

Vous êtes à la tête d’une start-up mais les prévisions sont tellement bonnes que vous songez à revoir votre modèle d’organisation.  Vous vous dites que vous devriez peut-être revoir le système interne de gestion de votre entreprise pour le faire ressembler aux grandes entreprises. Pourtant, certaines interrogations subsistent concernant l’intérêt que vous auriez à arrêter de fonctionner en « mode start-up » ? Focus sur ces interrogations.

Un mode de gestion plus simple

La première des bonnes raisons qui devraient vous pousser à conserver ce mode de fonctionnement en start-up est bien évidemment la gestion plus légère et plus simple des processus. Dans une start-up, il n’y a pas de hiérarchisation importante comme ce peut être le cas dans les grandes entreprises organisées en différentes strates. Ce n’est pas pour rien que selon un sondage organisé par le CSA récemment, 66% des Français seraient pour un assouplissement de la hiérarchie en entreprise. Dans une start-up, cette problématique est d’ores et déjà réglée. Le plus grand avantage que vous avez à le conserver réside dans la rapidité des décisions que vous pouvez prendre et votre capacité à vous adapter rapidement. Si le fonctionnement des grandes entreprises est bien rôdé, il est aussi beaucoup plus lent.

Des locaux ouverts qui correspondent à vos valeurs

Les locaux où votre start-up a vu le jour ont, avant tout, une forte valeur émotionnelle, mais également un intérêt manifeste : ils correspondent à vos besoins et à vos valeurs. Bien souvent en open-space, les locaux d’une start-up constituent en général un véritable espace collectif où chacun aime travailler dans une ambiance professionnelle mais toujours conviviale.

Bien sûr, si votre entreprise grandit, il vous faudra trouver plus grand mais attention à bien garder l’esprit de vos locaux actuels. Pour cela, conserver le travail en open-space ou mettre en place une déco originale et accueillante reste de mise. N’hésitez pas à conserver des salles dédiées aux différentes activités de votre entreprise et même celles liées à la détente. Elles doivent également répondre aux besoins de vos collaborateurs et conserver la flexibilité du travail et l’intérêt des locaux ouverts.

Le droit à l’erreur comme leitmotiv

Autre force majeure de la start-up : le droit à l’erreur. En effet, ce modèle entrepreneurial, grandement inspiré des traditions anglo-saxonnes et américaines, incite le chef d’entreprise à ne pas se penser obligatoirement comme un modèle ou comme celui qui réussit tout ce qu’il entreprend.

Bien au contraire : le dirigeant avisé est celui qui sait rebondir après un échec. La start-up est justement le lieu idéal d’expression de toute volonté entrepreneuriale, de tout projet, quand bien même un échec est envisageable. Là où un système d’organisation d’entreprise plus classique vous condamnerait en cas d’échec, la start-up offre aux collaborateurs un véritable droit à l’erreur.

Une ambiance de travail bien plus collégiale et agréable

Dernière bonne raison d’opter pour le « mode start-up » : l’ambiance qui règne à l’intérieur de votre entreprise, tout simplement ! Plutôt qu’un système fermé où vos collaborateurs s’interdisent le moindre écart, il s’agit de laisser libre cours à l’imagination des équipes au sein de votre start-up, car elle doit être avant toute autre chose un véritable lieu d’expression, de prises d’initiatives et de propositions. N’hésitez donc pas à formaliser un système qui vous permet de récupérer les idées de chacun et éventuellement à les transformer en projet.

Ensuite, conserver votre ambiance à la cool représente un aspect qui attire bon nombre de pépites dans vos équipes. Passer dans un mode « grande entreprise », vous fera perdre cet aspect qui pourtant peut faire de votre entreprise une de celles où il fait bon vivre.

Afficher plus

Articles similaires

Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page