Quand entrepreneur rime avec menteur…

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     02/09/17    
menteur

Lorsqu’on lance son business, il faut parfois recourir à des procédés quelques peu discutables, comme le fait de mentir. Certains d’entre vous répliqueront « impossible que j’ai recours à ce genre de choses ». Les autres, voici le top 3 des mensonges de l’entrepreneur qui risquent de vous rappeler quelques souvenirs…

3) « La force de notre entreprise c’est avant tout l’expérience de son équipe »

« L’expérience de son équipe », sans rire ? Vous qui, après avoir monté votre boite, avez choisi vos collaborateurs parce qu’il s’agissait d’amis du BDE avec qui vous passiez vos soirées à écumer les bars lorsque vous étiez étudiants ? Ces mêmes personnes qui n’ont jamais mis les pieds dans une entreprise autrement que dans le cadre de stages et qui de surcroît n’ont aucune expérience dans l’entrepreneuriat ?

Pour autant, il n’y a pas de quoi s’indigner, vous n’alliez quand même pas dire la vérité et ruiner vos chances par la même occasion.

Et oui, les clients sont rassurés par l’expérience alors il est naturel d’être tenté d’enjoliver un peu les choses. Attention cependant à ne pas se faire coincer, le risque est grand. Si vous êtes à la recherche d’investisseurs, ils vont creuser et vous risquez d’être rapidement découvert. Même si vous avez peu d’expérience, vous avez certainement tout de même des qualités qui intéressent les investisseurs et des exemples qui en attestent.

2) « Nous avons déjà plusieurs clients et d’autres sont en passe de signer »

Sur la deuxième marche du podium le fameux mensonge sur ses clients. Tout entrepreneur passe par l’étape où il est en discussion avec plusieurs prospects mais n’a encore conclu de contrat avec aucun d’entre eux.

Il s’agit certainement d’un des mensonges les plus courants, et au final, il se comprend. Vous n’avez pas encore de clients et tous vos prospects vous demandent avec qui vous avez déjà travaillé. Vous leur répondez alors sans sourciller que les premiers contrats viennent d’être signés alors que ce n'est pas le cas du tout.

Ce mensonge rate la première place de peu mais n’a pas démérité pour autant. Il a encore de beaux jours devant lui.

1) « Ces estimations représentent une moyenne basse »

Il faut bien l’avouer, au lancement de son entreprise, on n’a aucune idée de ce que donneront les ventes à l’avenir. Alors on sort un chiffre que l’on juge « crédible » mais aussi suffisamment élevé pour attirer l’attention des investisseurs. Dans 90% des cas on n’atteint pas ses « projections basses ».

Ce mensonge se hisse brillamment à la première place tant il demeure récurrent dans la bouche des nouveaux entrepreneurs. Et pour cause, il est quasiment impossible de passer à côté. Certes votre étude de marché vous donne une indication mais elle est souvent là pour faire sérieux, montrer que le marché à un potentiel et n’en dit pas plus. Il est logique de dire aux investisseurs « vous voyez ce chiffre d’affaires attractif là, c’est vraiment si tout se passe mal, dans le meilleur des cas nos bénéfices seront bien plus importants. Les chiffres peuvent en attester ! »

Si vous avez d’autres mensonges en tête capables de bouleverser la hiérarchie, n’hésitez pas à les partager avec nous  !

Donnez une note à cet article