A qui s'adresser et quand ?CréationCréer

Trouvez les investisseurs qu’il vous faut

Lorsque l’on fonde son entreprise, il peut s’avérer nécessaire de faire appel à des investisseurs que ce soit pour gérer le BFR, avoir la capacité à tenir en attendant la montée du chiffre d’affaires, industrialiser votre produit ou encore conquérir rapidement votre marché… Alors comment définir les investisseurs qui répondront à votre demande et pourront vous apporter une véritable plus-value ?

Définir les investisseurs potentiels

Il est vrai que chaque investisseur possède sa cible privilégiée et différents critères sur lesquels se baser pour sélectionner l’entreprise dans laquelle il souhaite placer son argent. Vous devez garder à l’esprit que, même si le nombre d’investisseurs est élevé, vous n’êtes dans la cible que d’une partie d’entre eux. Inutile de proposer un projet traditionnel et de dépenser votre énergie dans des réseaux spécialisés sur le web ou les développements technologiques.

Avant de remplir les différents dossiers ou contacter directement un investisseur potentiel, sélectionnez ceux qui correspondent au degré de maturité de votre projet. Les investisseurs se spécialisent généralement suivant la phase de développement de l’entreprise. On distingue généralement 4 ou 5 étapes : Amorçage (quand vous ne réalisez pas encore de chiffre d’affaires), la création dit aussi early stage (qui peut durer jusqu’à 2 ans où vous réalisez un CA sans toutefois avoir dépassé forcément la rentabilité), le développement ou la croissance où vous disposez d’une clientèle établie et où vous générez du profil, la maturité / consolidation et enfin la transmission.

Une fois les acteurs identifiés, vous pouvez prendre contact avec eux mais n’hésitez pas à vérifier en amont le type de projet qu’ils ont financé par le passé ou sur leur volonté d’investir dans un projet similaire au vôtre (sans qu’il soit trop identique tout de même).

Trouver le ou les investisseurs adéquats

Une fois votre analyse terminée et les investisseurs potentiels déterminés, vient la phase où il vous faut concrètement les trouver. Cette phase reste relativement la plus simple puisque vous pouvez en amont vous aider des annuaires existants sur le web.

De nombreux réseaux existent et certains en recensent d’autres comme France Angels qui réunit les principaux réseaux de Business Angel en France. Il faut néanmoins être conscient que l’univers de l’investissement doit faire face à une rapide évolution et que certains se créent rapidement. Il reste donc possible de compléter ces informations en consultant des articles et en réalisant des recherches sur internet. N’hésitez pas à prendre contact avec des acteurs économiques directement sur le terrain afin d’obtenir des informations fiables et à jour.

De la même manière, les fonds français sont listés dans l’annuaire des participations de la Bpifrance qui a plus ou moins assuré la relève de la CDC Entreprises. En ce qui concerne les fonds européens, il est possible de se renseigner directement sur le site internet de : EVCA Yearbook. Mais attention à la spécialisation de chaque fonds et au degré de maturité de votre entreprise : ils ne s’adressent pas forcément à tous les métiers ou à tous les stades de développement.

Éventuellement, vous pouvez faire appel à des leveurs de fonds qui représentent souvent une solution complémentaire pour gagner du temps dans ce processus même s’ils prennent en contrepartie une commission.

Faire appel au corporate venture ou aux investisseurs institutionnels (nationaux et régionaux)

Si on pense souvent aux investisseurs précédemment cités, le corporate venture peut se révéler très intéressant. Ce sont en général des fonds proposés par les groupes industriels de taille importante, qui se spécialisent dans un secteur d’activité (celui de leur entreprise ou une activité qui pourrait leur être utile). Procéder à leur identification est simple : il suffit de chercher sur internet si les gros industriels du secteur détiennent une structure d’investissement.

Surtout, n’oubliez pas de rechercher les principaux investisseurs institutionnels d’un point de vue national, il vous faudra consulter : le guide Fusacq, le guide des sociétés de capital, l’annuaire de l’AFIC et l’annuaire des participations de Bpifrance. Il convient de préciser que le terme d’entreprise innovante représente souvent un critère de sélection dans ce genre de structure

En ce qui concerne les principaux investisseurs institutionnels régionaux, ils peuvent être repérés facilement à l’aide de l’annuaire des FIP de l’Autorité des marchés financiers, de l’annuaire de l’UNICER mais aussi de l’annuaire des investisseurs régionaux.

Choisir le financement participatif ou crowdfunding

Autre solution ? Les plateformes de crowdfunding qui se multiplient de plus en plus. Certaines d’entre elles seront spécialisées dans le don mais surtout d’autres dans la prise de participation alors que d’autres vous permettront d’obtenir les capitaux en fonction de récompenses. On peut citer parmi l’ensemble des plateformes : Wiseed, Afexios, Anaxago, FinanceUtile, Smart Angels, Particeep, MyMajorCompany, KissKissBankBank, Gust… Cette solution ne doit pas être négligée car elle a pris une particulière ampleur depuis quelques années et possède des avantages certains à soupeser.

Enfin et même si cela n’est pas l’angle de l’article, vous devez surtout trouver des investisseurs avec qui vous avez envie de faire un bout de chemin et avec qui vous pourrez vous entendre. Certains peuvent même vous apporter des conseils précieux par la suite et vous faire bénéficier de leur expérience. Si vous avez le choix, ne prenez pas en compte que les éléments financiers puisque le relationnel joue un rôle crucial. 

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page