Aides pour l'accompagnementCréationCréer

Top des plus grands fonds d’amorçage pour les start-up

Un projet innovant en phase d’amorçage a besoin de financement pour sortir
de son incubateur. C’est dans ce cadre que le capital d’amorçage trouve toute
sa place. Il va permettre d’assurer la location de locaux, la recherche et le
développement, le prototype, les différents conseils et enfin la mise sur le
marché du premier produit de la start-up. On comprend donc l’importance de ce
capital d’amorçage pour l’avenir de la jeune pousse. Voici quelques exemples de
grands fonds d’ amorçage pour les start-up.

Le Fond National
d’Amorçage (FNA)

Le Fonds National d’Amorçage (FNA), doté de 600 millions d’euros dans le
cadre du Programme d’Investissements d’Avenir (PIA) est géré par la Banque
Publique d’Investissement. Le FNA ne finance pas directement les start-up, mais
assure la dotation de 20 à 30 fonds spécialisés. C’est le cas par exemple du
premier fonds d’amorçage (dédié aux biothérapies et aux maladies rares) créé en
partenariat avec le Téléthon.

Axa Seed Factory

Créé en 2013, ce fonds d’amorçage cible les jeunes pousses innovantes
intervenant dans les secteurs de la banque et de l’assurance. Avec 10 millions
d’euros, cette structure se positionne entre les interventions des Business
Angels (qui financent la création d’activité) et des fonds de capital-risque (qui
investissent dans la phase de développement).

Partech Entrepreneur
II

Les start-up françaises du high-tech et du web peuvent compter sur ce fonds
spécialisé dans l’amorçage. Doté de 60 millions d’euros, il est même le plus
important fonds d’amorçage de sa catégorie en Europe. Sa stratégie vise à
financer 70 start-up à hauteur de 300 000€ minimum et 1 million d’euros au
maximum. Ce fonds cherche à investir dans des start-up high tech comme FinTech,
Intelligence Artificielle, Internet des Objets, Adtech, applications consumée,
Big Data, Cybersécurité, EdTech, Plateformes C2C, SaaS Software et Santé
connectée.

Orange Digital
Ventures

L’opérateur télécoms Orange a annoncé en janvier 2015, la création d’Orange
Digital Ventures, un fonds d’investissement qui pour Stéphane Richard, le PDG
de l’entreprise a « pour mission de détecter et d’accompagner des start-up en
phase de développement initial, en leur apportant le soutien financier dont
elles ont besoin à un moment clé. » Doté d’une enveloppe de 20 millions d’euros
pour commencer, il propose des tickets allant de 500 000€ à 3 millions
d’euros aux jeunes pousses innovantes qui transforment le secteur des télécoms
et du numérique.

Innovacom

Depuis 1988, Innovacom accompagne les jeunes entreprises. Ce fonds français
intervient auprès des entrepreneurs talentueux dès les premiers stades de
développement dans tous les domaines liés à la technologie numérique. Innovacom
gère actuellement 300 millions d’euros au travers de 3 fonds : Innovacom5,
Innovacom6, Technocom2. Le ticket moyen est de 500 000€ à 10 M€ par société, en
plusieurs tours de financement. Innovacom a déjà investi plus d’un milliard
d’euros dans plusieurs centaines de start-up.

Si la phase d’amorçage est toujours délicate, les start-up peuvent compter
sur de nombreux fonds spécialisés. Qu’il soit porté par une politique publique
volontariste ou des groupes financiers en quête d’investissement à risque mais
à fort potentiel. Le fonds d’amorçage a connu en France un net engouement ces
dernières années. Une bonne nouvelle pour tous les entrepreneurs qui
s’apprêtent à entrer dans cette phase délicate de leur projet !

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page