BusinessCréerLes stratégies originales

10 exemples de start-up qui cartonnent dans le domaine gastronomique

Le marché de la gastronomie en France est considérable : selon une source
de la NPD (National Purchase Diary), ce dernier vaudrait 35 milliards d’euros
(en 2014. C’est aussi un secteur très porteur en termes de création d’emplois
et ne cesse d’évoluer d’année en année et les start-up l’ont bien compris en
profitant de cette vague de succès. Voici dix entreprises innovantes qui
cartonnent dans le domaine de la gastronomie.

1. Ça croustille chez
Jimini’s 

L’idée est assez originale pour cette start-up de 22 800 euros qui modifie
entièrement l’apéritif. Fini les cacahuètes et place aux croustillants aux…
insectes comestibles ! C’est une idée assez exotique pour le continent, mais
depuis 2012, Bastien et Clément ont modernisé ce moment de partage entre amis
en assaisonnant les criquets d’une sauce mexicaine ou grecque par exemple. Leur
création est survenue après avoir suivi les séries de télé-réalité où le
principe consistait à manger des insectes pour aller au-delà de ses limites.
Tous les insectes proviennent du Pays- Bas, n’ayant pas pour l’instant, la
possibilité de faire des cultures en France.

2. Des plats (presque)
préparés avec Cook Angels 

Depuis 2013, l’entreprise Cook Angels s’occupe de faire livrer à domicile
tous les ingrédients nécessaires, déjà dosés, pour réaliser des recettes
facilement et rapidement. Ce concept a vu le jour à la même date que celle de
la Journée de la Femme, et a été lancé par deux fondatrices : Charlotte et Joy.
Les recettes sont complètes, le client peut commander l’entrée, le plat et le
dessert en quelques clics. La jeune pousse innovante réalise un capital de 12
863 euros, les créatrices de cette start-up voulaient faciliter le quotidien de
certaines personnes qui n’ont pas le temps de cuisiner. C’est aussi l’occasion
de découvrir de nouvelles recettes délicieuses.

3. A la découverte
chez Les Nouveaux Fromagers 

Cette start-up est un site internet, créé sous le modèle de vente de « box
», c’est-à-dire des livraisons sous forme de coffrets ou de kits. Ici, les
fondateurs Arthur Bernard et Olivier Birade ont choisi de faire découvrir les
différents fromages fabriqués en France. Chaque mois, par le biais d’un
abonnement, les clients reçoivent une boîte, avec les produits bien conservés,
mais aussi un livret d’explication pour chaque fromage contenu dans la boîte.
Cette société qui a atteint un capital de 10 000 euros, a démarré en 2013, avec
l’appui de nombreux patrons comme Marc Simoncini, dirigeant de Meetic (site de
rencontres), Jacques-Antoine Granjon, qui dirige Vente Privée, et enfin le
patron de Free, Xavier Neil.

4. Des rencontres
gastronomiques avec Beyond Croissant 

Rattaché en 2014 avec l’entreprise Cookening, Beyond Croissant était au
départ une collaboration gastronomique : les clients allaient dîner chez
d’autres personnes afin de partager un moment culinaire ensemble et déguster
des recettes faites maison. Sarah-Lou et Aurélie ont décidé de créer cette
société en 2012 car elles ont remarqué qu’il était parfois difficile de
rencontrer des gens pour partager un repas. Après avoir réalisé 10 000 euros de
capital, Cookening, une entreprise dans la même optique, prend cette start-up
sous son aile.

5. La Ruche qui dit
Oui, du producteur au consommateur 

Fondée en 2010 par Guilhem Chéron et aidée par deux collaborateurs :
Marc-David Choukraun et Mounir Mahjoubi, cette start-up permet aux internautes
d’acheter des produits directement au producteur. Cela permet de savoir
exactement où les produits achetés proviennent. Le concept est d’autant plus
convivial puisqu’en allant chercher votre produit, vous pourrez discuter avec
le producteur. La Ruche qui dit Oui est donc une entreprise sociale et
collaborative, avec un capital de 5 875 euros.

6. L’entretien du
voisinage chez Super Marmite 

Pour ceux qui n’ont pas le temps de se préparer à manger, ils peuvent se
rendre sur le site Super Marmite pour chercher un voisin, qui lui propose de
venir déjeuner ou dîner, en payant simplement sa part. Les informations sont
précises concernant l’heure à laquelle le repas débute, ainsi que la ville où
il se déroule. Olivier Desmoulins a créé une start-up sociale, qui permet de
profiter de cette occasion pour faire la connaissance de ses voisins. Avec 2
845 euros de capital depuis sa création, en 2011, l’entreprise est le premier
réseau social gourmand.

7. Des chefs
recommandés par La Belle Assiette

  Lors de soirées entre amis, ou en famille, il est difficile de
cuisiner des bons plats, et de rester avec ses convives. Cette start-up –
fondée en 2012 par Stephen Leguillon – permet aux clients de trouver un chef
qui viendra à domicile pour réaliser le repas. Avec un choix de près de 600
chefs, il est important de fournir la ville, la date et l’heure à laquelle le
cuisinier doit commencer son service. Avec un capital de 2562 euros, le
fondateur a su se faire un nom dans le monde de la gastronomie avec les blogs
et les journaux.

8. Spok, la cantine
créative 

Arrivé à Marseille en 2012, le restaurant Spok, créé par Christophe Juville
permet aux clients de déjeuner sainement dans une restauration rapide. De
nombreuses collations sont proposées, comme des salades, des bouillons, des
sandwichs, afin de permettre à ceux qui n’ont pas le temps de manger et de
pouvoir déguster un bon petit plat rapidement. À la suite de ce petit succès,
plusieurs restaurants s’implantent en France : il en existe à Lille, Paris,
Toulon, Clermont-Ferrand, ou encore Bordeaux.

9. Des réservations
rapides grâce à Smart is Gourmet 

Grâce à deux amis, Stéphane, un pro en management gastronomique, et
Sébastien, qui excelle dans le développement web, la start-up Smart is Gourmet
révolutionnent la recherche de restaurant pour les clients qui souhaitent
réserver (la soirée de lancement a été réalisée en mai 2015). Le principe est
simple : il suffit de mentionner le lieu choisi, la date prévue et le nombre de
personnes qui viendront dîner. Grâce à ce site, vous pourrez négocier avec le
chef pour obtenir des remises afin de réserver dans les meilleurs restaurants
de la ville. Quelques restaurants mis en ligne seront proposés aux internautes,
avec des photos.

10. Le hamburger :
véritable œuvre d’art chez Paris New York (ou PNY) 

Le fondateur de ce restaurant, Rudy, dont le premier établissement se
trouve à Saint-Denis, propose aux consommateurs de savourer un délicieux
hamburger de qualité. Le décor est impressionnant, avec de grandes lumières au
plafond, où tous les plats sont réalisés dès la commande passée, rien ne sera
confectionné à l’avance. Depuis 2012, il est possible de découvrir la cuisine
franco-américaine sans réservation, avec un choix de recettes savoureuses et
une viande de qualité.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer