Développement personnelEntrepreneurLes qualités de l'entrepreneur

Top 10 des clés du succès

Au cours des nombreux entretiens de Dynamique-mag, certains facteurs clés de succès reviennent dans les conseils des entrepreneurs. Nous avons décidé de les compiler pour vous afin que vous puissiez avoir un véritable check list avant de vous lancer.

1/ Des associés complémentaires et qui s’entendent

C’est l’une des premières raisons qui entraînent la mort des entreprises : le conflit d’associés ou le fait de ne plus avoir la même vision. Si les associés n’ont pas la même vision et ne veulent pas aller dans la même direction autant dire que l’entreprise peut sombrer dans l’inertie. Il s’agit de pouvoir partager et échanger en cas de désaccord et d’être capables d’avoir le même but. Il faut vérifier dès le départ que le sens que vous donnez à votre mission d’entreprise convient aux associés et que vous évoluez bien avec les mêmes valeurs. A défaut, l’un d’entre vous devra prendre le lead et vous pourriez entrer en conflit surtout dans les moments difficiles où chaque entrepreneur représente une béquille pour l’autre. Faites également attention à ce que vous soyez bien complémentaires car vous devrez vous répartir les tâches dans la plupart des cas même si ce partage n’est pas forcément définitif. Vous pouvez effectuer certaines tâches selon le planning de chacun des associés mais la spécialisation est un choix fréquent. Dans l’idéal chacun aime faire ce que l’autre déteste. 

2/ Une équipe de choc

Il est courant d’entendre dire par ceux qui ont réussi que c’est grâce avant tout au recrutement de talents. Certains n’hésitent pas à lever des fonds pour avoir les moyens de leur ambition et pouvoir recruter les meilleurs dès le début. D’abord pour gagner du temps car la formation prend du temps et il vaut parfois mieux avoir des profils expérimentés si vous comptez aller vite par exemple. Le recrutement joue un rôle fondamental dans l’esprit d’équipe, le développement de la culture d’entreprise, l’ambition et la performance. Il est souvent conseillé de recruter meilleur que soi même si de nombreux entrepreneurs commencent par faire les tâches eux-mêmes lorsque la trésorerie ne permet pas d’avoir les ressources humaines. N’oubliez pas qu’une équipe impliquée ira beaucoup plus loin. Pour cela, il ne faut pas hésiter à y mettre les moyens même si cela est compliqué au départ. Internaliser certaines compétences peut se révéler salvateur par la suite. 

3/ Le travail avant tout

La clé du succès réside dans la capacité de chacun à travailler au maximum. Ils sont nombreux à nous avoir confié de ne pas avoir pris de vacances pendant des années ou encore à avoir multiplié les heures de manière exponentielle au début. Les dirigeants travaillent en moyenne 60 heures par semaine. Il s’agit de la clé du succès la plus souvent évoquée même si elle est loin d’être la seule. Avant de vous lancer, il faudra donc vérifier que vous êtes suffisamment motivé pour assumer une masse de travail colossale et souvent diversifiée. Vous serez surement amené à apprendre à faire des tâches loin de vos compétences et à devoir vous intéresser à tout. Il ne s’agit pas de délaisser un pan de l’entreprise dont vous n’êtes pas un expert. Bien sûr, vous pouvez compter sur vos associés et salariés mais vous restez le chef d’orchestre. 

4/ L’écoute du besoin client

Elle est l’une des boussoles pour la plupart des chefs d’entreprise qui n’hésitent pas à s’intéresser à leurs retours. Certains entrepreneurs lancent leur entreprise avant même d’avoir terminé leur produit/service afin de prendre en compte les avis et commentaires de la clientèle, et choisissent parfois auprès d’une clientèle béta testeuse. Elles ont ainsi les retours clients et peuvent itérer et améliorer sans cesse leur produit/service. La clef réside souvent dans le fait de combler un besoin mais également de satisfaire toujours plus le client. Il s’agit de répondre à ses réels besoins et non ceux que l’on pense l’être. Cette écoute peut vous mener au point ci-après.

5/ La capacité à se remettre en cause

Il arrive parfois de mal positionner son offre ou encore de mal cibler sa clientèle. Les entreprises tâtonnent et certaines n’hésitent pas à changer de business model. Cela demande une capacité à se remettre en cause alors que vous vous vous êtes battu chaque jour pour convaincre que votre entreprise allait dans la bonne direction. Cette capacité fait appel à votre bon sens et à l’humilité. Vous devez savoir à quel moment prendre une direction différente de celle que vous avez prise au début et être capable parfois de tout recommencer à zéro et vous servir de cette expérience pour rebondir. L’obstination peut être utile quand vous sentez que vous avez le bon filon mais il faut quand même garder les oreilles ouvertes pour ne pas rater d’opportunités. 

6/ Savoir prendre de la hauteur

Vous allez être littéralement aspiré par la charge de travail donc autant vous le dire, il n’est pas rare de passer son temps dans l’opérationnel et d’accomplir des tâches hors du commun chaque jour. Cependant, vous ne devez pas oublier qu’il vous faudra prendre de la hauteur pour décider des futures orientations de votre entreprise. Vous devez avoir le temps de prendre du recul et de vous demander où vous voulez aller. Il ne s’agit pas que de répondre à chaque demande de manière spontanée ou encore d’aller à la recherche du client tout le temps sans prendre le temps de vous demander si vous faites les choses comme il faut ou si vous ne pourriez pas gagner du temps. Il faut savoir parfois consacrer du temps pour ne pas en perdre par la suite. 

7/ Le time to market

Ce n’est pas parce que votre produit est révolutionnaire qu’il va forcément marcher. Il faut parfois du temps et que le marché soit mature pour que votre idée fonctionne. Des éléments comme l’arrivée de l’ADSL ont sauvé plus d’une entreprise qui s’était lancée très tôt sur le marché. D’autres sont arrivés au bon moment, par exemple, avec une loi qui favorisait leur entreprise en leur permettant d’agrandir considérablement leur champ d’action comme le domaine des crèches. Il s’agit d’arriver au bon moment et de prendre en considération que le changement de mentalité/ d’usage n’arrivera pas trop tard. 

8/ Penser différemment

Les entrepreneurs conseillent souvent d’être particulièrement à l’écoute du marché ou encore de s’ouvrir l’esprit à de nouvelles pratiques. Il s’agit souvent d’innover sans cesse et de penser différemment afin de ne pas faire comme tout le monde. Faire comme tout le monde, c’est ne pas se différencier et sans différence on ne vous choisira pas forcément vous. Il vous faudra anticiper l’évolution des besoins, des technologies et offrir une manière de faire qui vous permettra de vous démarquer. 

9/ Mettre du sens et s’attarder sur les valeurs

Ce n’est pas parce que vous avez une idée géniale que vous allez forcément arriver à entraîner vos équipes avec vous. L’un des facteurs clés de succès réside souvent dans votre capacité à mettre du sens et à clarifier la mission de l’entreprise. L’entreprise ne peut se contenter de se résumer à toujours vouloir gagner toujours plus d’argent, elle se doit dans le contexte actuel à être et devenir une entreprise responsable. Les nouvelles générations X, Y et Z qui représenteront bientôt 50% des actifs y sont particulièrement sensibles et il vous faudra donc prendre en compte que cette responsabilité des entreprises va toucher non seulement les futurs consommateurs mais également collaborateurs. Ne jamais perdre de vue également que si vous avez une mission, vous ne devez jamais également oublier vos valeurs qui demeurent représentatives de la bonne direction prise ou non. 

10/ Être capable de sortir de sa zone de confort

Nous y avons consacré déjà tout un article, que vous pourrez retrouver sur ce site, tellement il représente un facteur fondamental. Sortir de sa zone de confort est essentiel notamment pour aller vers le client et confronter votre produit qui sinon risque de rester dans votre placard. Il s’agit d’arriver à se dépasser et à réaliser ce que vous n’êtes pas forcément enclin à faire. On ne peut pas tout aimer et on peut déléguer par la suite mais il vous faudra surement réaliser des actions qui ne vous plaisent pas forcément au départ et vous demandent de dépasser vos limites. Par la suite, vous pourriez bien les apprécier mais en attendant il faudra sortir de votre zone de confort et en faire un défi. 

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer