GérerGestionGestionLes difficultés

Les principales menaces pour les entreprises

Les entreprises doivent se préserver de certaines menaces auxquelles parfois elles ne pensent même pas alors qu’elles pourraient les anticiper pour éviter de se retrouver dans l’impasse.

Certaines pouvant être fatales pour elles, mieux vaut ne pas pratiquer la politique de l’autruche et garder un œil vigilant sur elles. Zoom sur les principales menaces qui pèsent sur les entreprises.

La concurrence : la grande menace

La concurrence reste la plus grande menace pour les entreprises, celle qu’il faut surveiller au quotidien même si ce

que l’on propose est fort différent. Elle évolue, s’adapte et innove sans cesse. Ne pas regarder ce que fait la concurrence reste avant tout la meilleure manière d’ignorer que son marché évolue ou qu’une innovation majeure est en train d’être implémentée dans tout votre secteur. S’il ne s’agit pas de copier systématiquement ce qu’elle fait, rien n’empêche de garder un œil sur les bonnes idées afin de ne pas vous retrouver à mettre la clef sous la porte. Vous pouvez certes être en retard sur certains points et en avance sur d’autres. La concurrence vous permet également de vous challenger et de ne pas tomber dans le piège d’être confortablement assis dans votre routine.

Les évolutions technologiques : un grand danger

Que l’on parle d’évolution technologique ou technique, elles sont attentivement à scruter notamment en cas de bouleversement majeur. Il n’y a qu’à se souvenir des entreprises qui ont raté le virage du numérique ou d’internet pour être très rapidement convaincu qu’une évolution technologique majeure peut mettre en péril même dans les plus grands groupes. Surveiller les évolutions technologiques et réfléchir à comment elles peuvent être implantées dans votre entreprise demeure l’une des grandes pratiques. Attention à ne pas vous enflammer à chaque nouveauté et à vous demander si elle entrera vraiment dans les usages car certaines technologies ne sont plus utilisées au bout de quelques semaines ou quelques années car dépassées par exemple par des innovations plus pointues par exemple. D’autres mettent du temps à s’implanter dans les comportements des consommateurs. Il ne faut donc pas confondre comme l’adage le dit vitesse et précipitation.

Les usages des clients

Les technologies évoluent et les usages des clients également. Parfois, les circonstances font que les clients modifient leurs habitudes ou que certaines technologies deviennent prisées vous obligeant à transformer votre manière de vendre. Cela peut également toucher profondément aux fonctionnalités ou services que vous proposez alors autant suivre de près toute sur cette évolution. Certaines entreprises aiment s’inscrire dans le fait que ce sont elles qui changent la donne de leurs clients et se font un point d’honneur à être celles qui créent le besoin. La marque à la pomme fait bien entendu partie de celles-ci pour ne pas la citer. A noter que si le client modifie ses habitudes, c’est souvent parce qu’il obtient un bénéfice très net à en adopter de nouvelles.

Les modifications de lois et règlements

Certaines entreprises se font une spécialité d’investir les domaines qui sont bouleversés par de nouvelles lois. La législation européenne influe clairement en ce sens et certaines des directives ont profondément bouleversé l’écosystème entrepreneurial. L’observation des lois qui concernent la RGPD nous permettent de comprendre qu’il faut prêter attention aux innovations dans le domaine. Si elles restent difficiles à suivre du fait de leur nombre et de leurs origines diverses, il s’agit d’au moins celles qui impactent de façon majeure votre secteur directement ou indirectement. N’hésitez pas à mettre en place un système de suivi ou à lire régulièrement la presse pour vous tenir au courant.

La cybercriminalité : le nouveau souci

Si la plupart des entreprises se sont mises à internet et qu’elles ont réussi à prendre le virage du numérique, force est de constater que la cybercriminalité est devenue un phénomène à prendre en compte. Fishing/Hameçonnage, Hacking, menace pesant sur les données, immobilisation de site internet… Autant de phénomènes qui donnent des sueurs froides aux entreprises. Prendre en compte la cybercriminalité n’est pas un luxe même si elle reste difficile à contrer.

Les menaces internes à prendre en compte

Si on pense souvent aux menaces externes qui pèsent sur l’entreprise, rien ne vous empêche de regarder également en interne. Déjà, la trésorerie constitue sans cesse une menace qui pèse sur votre entreprise mais ce n’est pas la seule. Votre capacité à conserver votre savoir-faire voire à le faire progresser demeure essentiel. Faire en sorte d’anticiper sa conservation même en cas de souci représente une bonne pratique pour les entreprises. Vous n’êtes pas à l’abri d’un accident alors autant vérifier que vous y êtes paré en vous demandant ce que vous feriez si tel ou tel élément de votre équipe subissait un accident par exemple.

Faire un PESTEL plus globalement

Si vous souhaitez aller plus loin dans l’anticipation de vos menaces, rien ne vous empêche de réaliser un PESTEL qui est l’acronyme de Politique, Économique, Social, Technologique, Écologique, Légal. Il s’agit des différents points qui menacent votre entreprise.

  • Politique : il peut s’agir de la fiscalité, de la stabilité gouvernementale, des décisions d’urbanisme sur le plan local… Bref tous les éléments de politique pouvant avoir un impact sur l’activité de l’entreprise.
  • Économique. Il s’agit du niveau de croissance, de taux d’inflation, de taux d’intérêt par exemple.
  • Social. On peut y citer le niveau de revenu, les habitudes de consommation ou encore la démographie
  • Technologique que nous avons déjà évoqué mais auquel on peut ajouter la présence de brevets par exemple
  • Écologique et notamment les lois sur la protection de l’environnement ou en faveur de sa préservation
  • Légal puisque celui ne cesse d’évoluer et notamment le droit du travail. 

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page