BusinessGérerLes difficultés

N’attendez pas le dernier moment pour vendre votre entreprise

Vous avez pris la décision de céder votre entreprise. Ceci est un évènement professionnel important après de nombreuses années passées à la diriger, ne le ratez donc pas. Afin de vendre votre entreprise au meilleur prix et à la meilleure personne, il est indispensable de s’y préparer à l’avance.

La nécessité d’identifier l’acquéreur

Il convient d’ores et déjà d’identifier l’acquéreur. Il ne suffit pas de fixer un prix pour que la vente se passe bien. Vous devez ainsi faire la liste des repreneurs potentiels parmi lesquels figurent souvent : 

  • salarié de l’entreprise
  • un enfant ou un membre de la famille
  • un ami ou une connaissance
  • un concurrent
  • des investisseurs….

Concernant votre futur repreneur, il conviendra dans le même temps de s’assurer :

  • qu’il a les compétences nécessaires ?
  • qu’il aura la capacité à prendre votre suite (en interne et vis-à-vis des clients et des fournisseurs)
  • qu’il est bien conscient de la charge de travail et des responsabilités qui l’attendent
  • que sa famille est prête à accepter un changement de vie (baisse éventuelle de rémunération, perte du droit au chômage…)…

Identifier les forces et faiblesses de votre entreprise…

Bien évidemment il est nécessaire d’identifier les forces mais aussi les faiblesses de votre entreprise, même si vous les connaissez surement déjà. Parfois il est intéressant d’avoir un avis de professionnels externes à l’entreprise, qui vous feront état de leurs points de vue sur :

  • votre marché, votre clientèle, vos produits/prestations
  • votre organisation interne (êtes-vous bien informatisé, votre équipe est-elle compétente, votre mode production est-il perfectible …)
  • votre équipe (âge, compétence, productivité, sur effectif ou sous-effectif, appel à l’intérim, rémunérations élevées des salariés…)
  • votre outil de travail (machines âgées, outil de travail inadapté…)
  • la revue des contrats et actes juridiques (revue des baux, revue des contrats de travail…)
  • la revue des comptes de votre entreprise et de votre rentabilité passée et à venir (comptabilité, contrôle de gestion, suivi des marges, tableaux de bords…)…

… afin d’améliorer les points faibles et bien mettre en valeur les points forts et donc de mieux la vendre.

Ces deux étapes sont déterminantes. Il conviendra d’anticiper bien à l’avance l’audit de vos forces et de vos faiblesses qui peut prendre du temps. Il ne faut pas y réfléchir la veille pour le lendemain. 

Bien entendu, les points forts seront les atouts de votre entreprise qu’il faudra mettre en valeur auprès du futur acheteur, mais il serait dommage que tous vos atouts soient ramenés à néant à cause de quelques points faibles qui auraient pu être corrigés à temps.

Il est crucial de vous préparer à la cession de votre entreprise, car l’acquéreur ne manquera pas de vous faire part des points « faibles » et donc de revoir votre prix de vente à la baisse.

A qui s’adresser ?

Si vous ne savez pas à qui vendre votre entreprise et surtout à qui vous adresser pour vous aider dans cette démarche, sachez qu’il existe des sites sur internet dédiés à la vente d’entreprises, mais aussi des professionnels dans les CCI.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page