L'intégration du salariéLe B.A. BA des RHManagementMotiver ses salariésSanté et bien-être

Le bien-être des collaborateurs, le deal de confiance

Le fait d’accorder de l’importance au bien-être des collaborateurs ne peut être un slogan prononcé à la légère. S’il est possible par une présence constante sur les réseaux sociaux ou par des interviews d’afficher des faux semblants, les entreprises sont de plus en plus conscientes que présenter une image, qui se révèle être une imposture pour les salariés, peut se retourner à la longue contre l’entreprise.

Les éléments mesurables du bien-être restent l’absentéisme, le turn-over mais aussi les échos des clients car ils mettent en exergue la relation qu’ils entretiennent avec vos collaborateurs ainsi que la confiance qu’ils accordent à votre entreprise.

Les collaborateurs, jamais dupes !

L’expérience vécue par tous les collaborateurs est le socle sur lequel repose la performance de l’entreprise dans tous les domaines. Des collaborateurs impliqués dans leur entreprise fournissent des efforts supplémentaires et même, bien au-delà, lorsque les crises arrivent. Si vous pouvez essayer de présenter une image de bien-être factice à l’externe, vos collaborateurs vivent au quotidien la réalité dans votre entreprise. Inutile donc d’essayer de mentir car ils constatent chaque jour ce que vous faites vraiment. S’ils sont sous le joug d’une ambiance délétère, ils se tairont dans la plupart des cas mais ne feront pas la promotion de votre société et même auront tendance à la dénigrer.

Un engagement qui se concrétise

On a pu constater l’impact de l’engagement des salariés notamment pendant la crise sanitaire que nous venons de traverser et nous le vivons aujourd’hui dans l’autre crise que nous sommes en train de traverser. Il apparaît de plus en plus évident que l’implication a des effets quelles que soient les équipes (âges, profils…) et qu’elle demeure une pierre angulaire pour développer l’innovation. Bien entendu, les bonnes recettes ne s’appliquent pas en un claquement de doigt et doivent être adaptées aux multiples secteurs et prendre en compte leurs caractéristiques : les entreprises ne peuvent et ne doivent jamais imposer un modèle type qu’elles suivraient aveuglément et qui deviendrait un carcan qui ne permettrait pas d’exprimer ses opinions

Le classement des Best Workplaces

Certes, les palmarès se multiplient sur la toile mais paraissent parfois surfaits ou fondés sur des critères peu objectifs. Les dés semblent joués d’avance et instaurent finalement la méfiance. Le classement des Best Workplaces, que vous allez pouvoir lire dans les pages suivantes, répond aux besoins des entreprises et de ses collaborateurs. Or, le point essentiel du palmarès Best Workplaces demeure qu’il est sans compromission et qu’il est reconnu pour sa fiabilité. D’abord parce que les investigations menées en amont établissent la confiance par leur sérieux, qui chacun le sait par expérience, ne se décrète pas mais se construit au fur et à mesure du vécu.

L’environnement de travail à ne jamais laisser de coté

Durant le confinement, il est apparu de manière flagrante que nombre de collaborateurs avaient envie de retourner dans leurs entreprises et que ceci s’est révélé particulièrement le cas dans celles où il fait bon vivre. Il est donc nécessaire de porter attention à l’environnement de travail. S’il est vrai que de nombreux salariés préfèrent restés dans le cocon de leur domicile, il leur est donc difficile de passer 8 heures d’une journée dans un lieu austère qui n’est guère facteur de motivation. Si la présence d’un babyfoot ou d’une salle de yoga sont accessoires, la décoration ou leur présence peuvent cependant aider à renforcer la convivialité mais ne doivent pas être considérés comme essentiels. Ils représentent un élément supplémentaire mais ne remplacent pas les pratiques managériales.

Les pratiques managériales

Elles sont de plus en plus fondées sur la confiance entre le collaborateur et ses managers ou dirigeants et sont au cœur de l’expérience du collaborateur. Elles permettent à chaque membre de l’entreprise de déployer pleinement son potentiel, surtout dans un monde où ce n’est plus tellement le nombre d’heures que vous passez au travail qui compte mais la productivité réelle. La plupart des entreprises sont passées à un management par objectifs d’ailleurs. La reconnaissance, le feedback, l’évaluation du potentiel, l’équité, la fierté par rapport à son travail donnent désormais du sens à l’action et surtout offrent la possibilité aux salariés de s’impliquer en toute confiance.

Trouver des talents pour rendre son entreprise pérenne

Avec les réseaux sociaux, la recherche de talents est devenue complexe. Les entreprises se trouvent confrontées à ces derniers qui peuvent faire la pluie et le beau temps en termes de réputation. Dans ce contexte, que ce soit pour obtenir de la visibilité, de la crédibilité ou de la notoriété, les palmarès sont une occasion incontournable et une preuve irréfutable.

A noter que si aujourd’hui, quel que soit leur âge, les candidats ont à leur portée de main le site des entreprises et qu’ il leur suffit de quelques clics pour qu’ils obtiennent une multitude de renseignements, ils savent que dans leur entretien, les recruteurs leur demanderont s’ils ont fait des recherches ou seront challengés sur le niveau d’intérêt qu’ils ont porté à l’entreprise. L’information est souvent tellement volumineuse qu’il est difficile d’avoir des informations fiables. Parmi ces informations, celles fournies par les palmarès avec des critères qui ne laissent pas la place à des informations erronées, comme celle de Great place, peuvent faire la différence. A noter que ceux qui connaissent le palmarès auront même tendance à postuler directement en choisissant les entreprises qui y sont incluses. 

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page