DévelopperDigitalLes moyens web

Quels sont les meilleures alternatives au GAFAM sur le web ?

Entre la récente volonté du gouvernement de faire pression sur certains sites comme Facebook pour demander aux utilisateurs de fournir une pièce d’identité à la création de leur compte, ou l’utilisation toujours plus intrusive des Big Datas par des entreprises pour cibler au mieux leur clientèle, force est de constater que l’omniprésence des GAFAM (Google, Amazon, Facebook, Apple et Microsoft) a un impact négatif sur le droit à la vie privée. Heureusement, il existe des alternatives et il est tout à fait possible de s’émanciper presque entièrement de ces mastodontes du numérique.  C’est justement ce que nous allons voir dans cet article.

Alternative à Google Search – DuckDuckGo

Vous en avez plus qu’assez  que Google collecte en permanence des données sur vous afin de les revendre à des entreprises privées désireuses de vous vendre toujours plus de biens et de services ? Avec DuckDuckGo vous bénéficiez d’un moteur de recherche proposant la même qualité de service que Google, mais qui ne collecte pas d’informations sur vous. Vous pouvez également opter pour Qwant qui propose un service similaire et sur lequel une grande partie de l’administration française à déjà migré. 

Alternative à Facebook – Diaspora* :

Diaspora* est un réseau social décentralisé, à but non-lucratif,  qui vous permet de retrouver l’essentiel des fonctionnalités d’un réseau social digne de ce nom (présence d’un mur, possibilité de s’abonner à des pages, une messagerie instantanée, etc.) tout en ayant la judicieuse idée de ne pas se financer via la revente de vos données personnelles et de ne pas proposer de contenu publicitaire. C’est une excellente alternative à tous ceux qui souhaitent garder le contact avec leurs proches sans avoir à céder une part toujours croissante de leur vie privée à des groupes privés.  

Alternative à YouTube  – PeerTube 

Si vous suivez un peu l’actualité de YouTube et son évolution au cours des dernières années, vous avez surement remarqué les changements dus à l’algorithme ContentID qui censure automatiquement certains contenus sur la base d’utilisation de matériel soumis au droit d’auteur. Cela est louable pour les éditeurs, mais ôte au plus grand nombre le droit à la citation et à la parodie qui ne peuvent être compris par une intelligence artificielle ignorante du contexte ou du propos d’une vidéo. De la même manière, il existe des vidéastes qui sont sous la pression constante de voir leurs contenus retirés de la plateforme pour avoir mis le doigt là où ça fait mal. On peut notamment penser aux Zététiciens francophones qui sont régulièrement strikés par les gourous et autres charlatans que ceux-ci tentent de débusquer. Cependant, il existe une alternative à YouTube qui a la bonne idée d’être décentralisée, et celle-ci s’appelle PeerTube. À la manière du site d’hébergement de vidéos que l’on connaît tous, celui-ci vous propose de consulter et de mettre en ligne du contenu, mais à la différence du géant de Google, PeerTube ne propose ni d’algorithme de référencement, ni un stockage centralisé des vidéos. En effet, comme son nom peut le laisser entendre, PeerTube propose un type d’hébergement en Peer-To-Peer afin de pouvoir proposer une qualité de service équivalente à YouTube sans avoir l’infrastructure nécessaire derrière, et est divisé en sous-sites spécialisés dans un domaine précis. Si vous voulez voir ce que cela  donne, n’hésitez pas à jeter un œil à Skeptikon, un site PeerTube spécialisé dans la pensée critique ou cette vidéo de Monsieur Bidouille qui explique en profondeur le fonctionnement de PeerTube. Il est cependant important de noter que PeerTube peut potentiellement rendre votre adresse IP accessible aux autres utilisateurs de la plateforme, pensez donc à utiliser un VPN comme ExpressVPN par exemple si vous tenez à maintenir cette information privée. 

Alternative à Google Chrome – TOR : 

On ne le présente plus, ce navigateur internet est célèbre pour rendre votre navigation pratiquement intraçable et anonyme. Très similaire à Firefox dans son design (normal puisque ce logiciel en est directement dérivé), la spécificité de Tor est que les informations auxquelles vous accédez passent d’abord par un réseau de « nœuds » qui rendent votre connexion très difficile à localiser. Lorsque vous quittez le navigateur votre historique et vos cookies sont automatiquement supprimés, tandis que le logiciel s’occupe également de bloquer tous les scripts présents sur les sites web qui s’exécuteraient sans votre consentement. 

Alternative à Windows et MacOS – Linux : 

Windows ou MacOS n’est pas forcément votre meilleur ami lorsqu’il s’agit de respecter vos informations personnelles et beaucoup de ces données sont directement renvoyées à Microsoft et Apple. Si vous souhaitez vous émanciper des GAFAM, pourquoi ne pas essayer un système d’exploitation alternatif, comme Linux ? Vous pouvez par exemple utiliser une distribution Linux sécurisée comme Tails, ZeusGuard ou Whoix. Si vous ne voyez pas d’inconvénient à passer sur Linux vous pourrez alors profiter de ces différents systèmes d’exploitation qui proposent de nombreuses options pour assurer votre anonymat sur internet. Pour plus de sécurité, vous pouvez même opter pour des versions bootables sur clé USB qui se réinitialiseront à chaque redémarrage. 

Alternative à WhatsApp, Messenger ou iMessage ? – Telegram :

Telegram est une application de messagerie chiffrée de bout à bout, cela signifie que vos communications seront très difficiles à intercepter, et surtout à déchiffrer. C’est d’ailleurs le système de messagerie utilisé par les membres du gouvernement afin de sécuriser leurs échanges. Cependant sécurité ne veut pas dire exempt de fun, et vous pourrez utiliser des fonctionnalités très proches de WhatsApp ou Messenger, comme les messages vocaux, l’envoi de GIFS ou les appels en VoIP. 

Bien évidemment cette liste n’est pas exhaustive, et vous trouverez certainement d’autres outils pour remplacer par exemple Microsoft Office, comme OpenOffice, ou des alternatives à Gmail plus respectueuses de votre vie privée, mais cet article est peut-être une occasion pour vous de vous essayer à ces solutions alternatives qui n’ont rien à envier aux services des GAFAM et qui ont au moins le mérite d’exister. 

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer