BusinessDévelopperL’installation de l'entrepriseLa protection de l’idée / marque / inventionValorisation d'entreprise

Ces marques qui ont changé de nom

Dans le cycle de vie d’une entreprise, changer de nom n’est pas rare. Cette modification se fait pour diverses raisons : volonté d’avoir une dénomination plus simple à retenir, internationalisation, mise en avant des nouvelles valeurs et du sens, rachat de la marque… Zoom sur quelques exemples de sociétés qui ont décidé de substituer leur raison sociale.

Chèque déjeuner est devenu Updéjeuner pour grandir et s’internationaliser

La coopérative Chèque Déjeuner avait déjà changé de nom en 2015 pour devenir le groupe UP. Sa volonté de choisir une identité qui reflète l’internationalisation et la diversité de ses activités l’avait conduite à remanier sa dénomination. Elle avait décidé, pour ses 50 ans, d’opter pour une marque simple et optimiste, comme l’expliquait son PDG, Catherine Coupet lors de différentes interviews. L’entreprise, présente dans 14 pays à l’époque, s’adressait à plus d’une vingtaine de millions de bénéficiaires et avait pour caractéristiques d’avoir uniquement des salariés pour actionnaires. C’est également pour marquer sa dynamique de croissance que la société avait choisi le terme UP. C’est ainsi, et grâce à la dématérialisation des supports, que Chèque Déjeuner a changé de nom et est devenu UpDéjeuner. L’entreprise propose aujourd’hui des solutions via des cartes, chèques, applications mobiles et plateformes Web. D’ailleurs, vous pouvez trouver des solutions pour l’alimentation, pour les loisirs (Cadhoc, Chèque Lire…) ou encore pour d’autres besoins personnels (Chèque médical, Cesu…). Il faut dire que la notoriété de la marque était telle que le mot « chèque déjeuner » était presque devenu une erreur de langage quand on parlait de « titre restaurant ».

Covoiturage.fr s’est mué en BlaBlaCar pour l’internationalisation 

Autre entreprise qui a modifié sa raison sociale : la célèbre société de covoiturage BlaBlaCar. A l’origine créée sous le nom de Covoiturage.fr en France en 2004, la startup s’est développée à l’échelle européenne. Elle cherche alors une identité reflétant l’état d’esprit du covoiturage et compréhensible dans toutes les langues. Après un vaste sondage auprès des covoitureurs et après plus de 250 propositions, l’entreprise opte finalement pour « BlaBla + voiture », donc BlaBlaCar ! L’entrepreneur voulait également que le nouveau nom ne comporte qu’une seule voyelle et qu’il se prononce à l’identique toutes les langues. Une bonne manière de changer de nom et d’exprimer deux notions centrales chez Blablacar : la communauté et la fonctionnalité.

Voyages-sncf devient OUI.sncf pour l’uniformisation 

Alors que le site Voyages-sncf est à son apogée, la compagnie ferroviaire française décide de devenir Oui.sncf.  Elle décide ainsi de bouleverser sa dénomination en 2017 après 17 années d’existence. On est en droit de se demander pourquoi opérer un tel changement (l’affaire avait d’ailleurs fait grand bruit à l’époque). Il s’agit avant tout d’une volonté d’uniformisation des différentes marques de l’entreprise. Celle-ci fait écho aux marques plus récemment crées telles qu’inOUI (TGV), OUIgo (TGV low-cost), OUIbus (autocar) ou encore OUICar (location de voiture entre particuliers). Le but premier était donc de simplifier la vie des utilisateurs mais aussi de rajeunir l’identité de la SNCF en vue de la libéralisation du marché du train à grande vitesse en Europe. Quant au mot Oui, c’est pour sa connotation positive qu’il a été choisi. 

Bio est devenue Activia pour des questions légales

Autre changement de nom mais pour des raisons totalement différentes, la marque de yaourt Bio est devenue Activia. On pourrait se dire que la firme a changé sa recette et que c’est la raison de cette transformation. En réalité, la marque Danone a utilisé cette appellation très porteuse mais trompeuse. En effet, la commission européenne a rappelé l’enseigne à l’ordre car pour s’appeler Bio, il fallait justement l’être ! Eh oui, c’est la loi, même si ce nom était déjà utilisé dans d’autres pays pour le même produit. Et dire que de nombreuses personnes ne juraient que par le « bifidus actif ».

Snap pour exprimer le fait d’être plus qu’un chat

L’entreprise qui s’est rebaptisée en septembre 2016 a modifié son nom « Snapchat » en « Snap » pour signifier que ses fonctionnalités avaient évolué. La société n’en est pas à son coup d’essai puisqu’elle a déjà eu trois identités en l’espace de 6 ans. On se rappellera peut-être un jour qu’elle fut nommée « Picaboo » lors de son lancement en juillet 2011. Elle servait cependant davantage à échanger des photos coquines éphémères (on ne juge pas). Ayant évolué ensuite vers « Snapchat » on aurait pu penser que le nom n’allait plus évoluer. C’était sans compter sur la volonté de mettre non plus le « chat » en avant mais plus globalement l’appareil photo. La diversification de l’entreprise aura eu raison de la seconde syllabe. 

Alphabet, ancien Google Inc, pour plus de clarté

La société qui s’appelait anciennement Google Inc. a décidé de modifier sa raison sociale en août 2015. Cela s’explique avant tout par la mise en place d’une holding afin de chapeauter l’ensemble des sociétés de Google Inc. Il faut dire que la société n’a cessé d’évoluer et de s’agrandir depuis ses débuts. Si son cœur de métier était la recherche, la publicité en ligne et la cartographie, il s’agissait avant tout de la distinguer de ses autres activités futuristes. Par ce biais, l’entreprise a donné plus de lisibilité à ses investisseurs. 

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer