Le B.A. BA des RHManagementMotiver ses salariés

Les nouvelles attentes des collaborateurs

Si les entreprises ont été fortement impactées par de lourds changements souvent structurels, les attentes des collaborateurs ont changé et on ne manage plus comme il y a deux décennies. Zoom sur l’enquête de Bloom at Work, qui s’est penchée sur les nouvelles attentes à venir.

Aujourd’hui, plus que jamais le bien-être au travail est devenu LA composante essentielle et celle qui est la première recherchée par les collaborateurs puisque c’est le souhait pour 84% des jeunes diplômés alors qu’à titre de comparaison ils sont seulement 46% à mettre en avant la rémunération. L’argent motive mais moins. 

1/ Mettre du sens dans le travail

Comme le souligne bien l’étude, le sens du travail a deux facettes. Déjà le sentiment d’ « avoir un impact, de servir ses intérêts et de comprendre le but de sa mission » et plus largement la deuxième qui est celle de travailler en cohésion avec ses « valeurs, l’éthique, l’engagement solidaire, l’impact social et les effets positifs sur la planète et l’humanité ». Aujourd’hui, on veut travailler et comprendre pourquoi on le fait dans un premier temps mais également que la mission de l’entreprise aille plus loin que la simple vente d’un produit/ service. Elle doit dans l’idéal s’inscrire à l’échelle globale et donner du sens à l’action. Les collaborateurs attendent de comprendre et de vérifier l’impact qu’ils ont à l’échelle de la société. 

2/ La reconnaissance

Fini le temps où on ne faisait que remplir des objectifs et on repartait à la maison, simplement satisfait d’avoir fait son travail. Les salariés veulent désormais se sentir reconnus et pas seulement financièrement. La reconnaissance passe par de nombreuses attitudes à commencer par un simple merci. Elle peut également se traduire par une mise en avant devant les autres collaborateurs ou encore une capacité à prendre davantage d’initiatives. La reconnaissance de l’esprit d’initiative et de l’inventivité sera (est) au cœur des attentes des collaborateurs. Les résultats ne sont plus le diktat, il faut également considérer des critères comme l’engagement et les efforts fournis. Parallèlement le droit à l’erreur doit de plus en plus être intégré aux nouvelles manières de manager. 

3/ L’implication du collaborateur dans la stratégie

Le changement passe souvent par l’implication de vos collaborateurs au plus haut niveau de décision. Nombreux sont ceux qui veulent participer à la transformation de l’entreprise et à la mettre sur la voie de l’excellence. Il s’agit d’une bonne pratique pour éviter la résistance au changement déjà mais surtout pour renforcer l’implication des collaborateurs. Il ne s’agit plus seulement de prendre les décisions pour eux mais de les faire participer à une aventure dont ils seront les héros. L’implication participe à l’adhésion et à mettre du sens au travail de chacun. 

4/ L’éclatement de l’entreprise austère

L’entreprise est aujourd’hui devenue un véritable lieu de vie et non plus un lieu de travail. Chacun peut y faire des rencontres, apprendre, échanger, partager et s’épanouir. Les entreprises cherchent de plus en plus à les transformer en lieux agréables avec des design permettant de sentir bien. Il faut tout de même prendre en compte que le lieu doit rester adapté et que trop de design peut aussi nuire à l’exécution des tâches. Une attente sur la possibilité de faire varier son espace de travail en fonction de la tâche exécutée est en train d’émerger. Les collaborateurs recherchent désormais des lieux permettant d’exprimer leur créativité, de favoriser les échanges mais aussi d’avoir aussi des bulles plus individuelles pour pouvoir se concentrer. Ce sont les besoins du moment qui vont désormais être au centre de la vie au travail : bureau pour les appels, salle de réunion parfaitement équipée, bulles d’isolement…. 

5/ Un travail fluide 

Aujourd’hui exit le fait qu’il soit difficile de se procurer un document ou d’accéder à son agenda. Les collaborateurs attendent de la fluidité notamment grâce aux évolutions technologiques. Ils sont désormais connectés et veulent pouvoir à tout moment et de tout lieu accédé à l’ensemble des données qui leur sont utiles pour exécuter leur travail. De la même manière, ils veulent pouvoir avoir des réponses rapides et à tout moment. Ils veulent se sentir libres de leur déplacement et que le travail soit accessible de partout et simplement. 

6/ L’éclatement de la hiérarchie

La hiérarchie n’est plus vraiment ce qu’elle était. Avec l’apparition des open space, les relations directes se sont généralisées. Il n’est plus rare de ne pas avoir à passer par son n+1 qui en réfèrera lui-même à son N+1 pour avoir la réponse des années plus tard du N+50. Les relations interpersonnelles vont devoir être fluidifiées et la pyramide hiérarchique remise en cause afin d’abord de gagner du temps. Les collaborateurs veulent désormais des retours et des échanges avec le plus haut niveau hiérarchique. La transparence va jouer un rôle déterminant dans les années à venir et il n’est plus incongru que le chef d’entreprise n’est lui-même plus de bureau attitré.  

7/ Communauté ET soi

Cela peut sembler un paradoxe comme le souligne cette étude puisqu’il peut paraître difficile d’allier en même temps appartenance à une culture d’entreprise et expérience unique. Les collaborateurs voudront désormais à la fois bénéficier d’une expérience au sein de l’entreprise qui soit personnalisée à leur attente et besoin mais également faire partie de la culture d’entreprise. La capacité à faire du télétravail est au cœur de cette attente car il permet de personnaliser les horaires et lieux de travail et donc de prendre en compte ses besoins personnels tout en permettant d’aller dans l’entreprise et de profiter de l’ambiance de la communauté, une manière de faire qui a bien évolué ces dernières années et qui pourraient permettre à bon nombre de personne exclu du cercle du travail de pouvoir y revenir sans en vivre les inconvénients. 

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer