GérerInnovationInnovation participative

L’intelligence artificielle, remplacera-t-elle des emplois ?

L’intelligence artificielle abrégée IA inquiète plus d’une personne sur le sort qu’elle réserve à certains métiers. Même si elle fait preuve d’une
innovation porteuse dans le secteur de la technologie et de l’informatique,
elle n’en reste d’autant pas moins inquiétante. Ces robots qui apprennent
seuls, une fois programmés pourront bientôt effectuer une multitude de tâches encore destinées aux humains. Alors
faut-il avoir peur de l’évolution de ces algorithmes intelligents ?

L’intelligence artificielle conçue pour remplacer des métiers ?

Depuis plusieurs années, les IA sont
développées partout et dans presque tous les secteurs. Elles visent à faciliter
le quotidien des Hommes, au détriment de certaines classes sociales, la plupart
du temps, instaurées dans des secteurs aux tâches répétitives, leur apparition
fait peur aux classes concernées. Elles sont inquiètes de l’arrivée de ces robots intelligents qui s’occupent des tâches
fastidieuses et administratives. L’IA dans les secteurs tertiaires vise à
remplacer l’homme, pour une plus grande performance et un moindre coût pour les
entreprises. Cette évolution inquiète les acteurs de l’économie qui ont peur
que le chômage prospère en flot continu.

Face à cette avancée de nouvelles
intelligences, des secteurs comme l’assurance se tournent vers cet eldorado
pour convaincre d’autant plus les consommateurs. Elles aident à maintenir une
assistance 24h/24h pour les adhérents en cas de litige. L’intelligence
artificielle prend le relais des salariés, une fois qu’ils quittent
l’entreprise en fin de journée. Pour le moment, elle permet seulement
d’accompagner les consommateurs dans leur déclaration de litiges ou encore dans
la recherche de fraudes à l’assurance. Les entreprises font ce choix pour une
meilleure performance, mais remplacer les salariés n’est pas encore à l’ordre
du jour. Cependant, une fois les IA devenues très performantes, les entreprises
feront de toute évidence le choix de supprimer certains postes alors dépourvus
d’intérêt. 

Un incontournable que doivent envisager
les entreprises

Non seulement, la performance est un
argument majeur pour les entreprises, mais elles ne peuvent l’ignorer. Les IA
sont devenues incontournables dans tous les secteurs, elles s’inscrivent comme
une obligation à laquelle il est difficile d’échapper. D’ici
peu de temps, l’IA sera l’affaire de tous, si elles manquent le virage, les
entreprises pourraient bien disparaître du paysage des entreprises. Les
consommateurs vont s’y habituer et préféreront une approche rapide et adaptée,
ce qu’il est impossible à un humain de fournir puisqu’il ne peut consacrer
qu’environ un tiers de sa journée au travail et que de plus il a des jours de
repos et des vacances. La tendance va forcer les entreprises à avoir recours
aux algorithmes intelligents et automatiquement, les salariés risquent d’être
lésés.

Il est bien connu que les services
administratifs sont souvent très sollicités
et débordés et les humains n’ont pas la même capacité
que les ordinateurs pour traiter les informations. Analyser une base de données
et créer des tableaux Excel, s’avère long et fastidieux. Pour une intelligence
artificielle, la réalisation prend parfois quelques minutes seulement, elle
analyse rapidement la base de données et apprend d’elle-même, elle devient donc
de plus en plus performante. Les entreprises qui voudront émerger sur le marché
devront se munir de cette nouvelle technologie.

Les salariés restent relativement
menacés, c’est le cas par exemple, des community manager, un métier qui à
première vue est destiné aux humains. Ils ont pour but d’interagir avec une
communauté à travers les réseaux sociaux. Et pourtant, des entreprises ont conçu des intelligences artificielles personnalisées qui sur le
long terme risqueraient de remplacer le rôle des community manager. Elles
s’occupent alors de communiquer sur les réseaux sociaux sans aucune difficulté.
Il suffit juste de lui apprendre les pratiques dans un premier temps et elle
reproduira automatiquement les demandes.

Une perte d’emploi très minime

Même si l’avancée
technologique produit l’émergence des IA, elle n’est pas synonyme d’une
prochaine croissance du chômage. Les deux phénomènes doivent être dissociés. L’IA va forcément supprimer des métiers
aux tâches répétitives qui s’avèrent souvent aliénantes pour les salariés. Dans
un premier temps, s’il est juste question de remplacer une tâche de leur
quotidien, les salariés n’y verront que des avantages. Si à l’inverse, l’IA
remplace carrément le travail de l’employé, il devra se diriger vers un autre
secteur, un autre service et donc apprendre un nouveau métier. C’est donc aux
organisations d’anticiper et de mettre en place la reconversion des salariés.

Cependant, cette mise en place n’est pas
évidente car l’utilisation de l’intelligence artificielle demande des personnes
qualifiées. Or, la programmation n’est pas donnée à tout le monde et demande
souvent des compétences et donc une formation adéquate qui ne peuvent pas
toujours s’acquérir par seulement quelques mois de formation. L’émergence de
cette nouvelle technologie génère donc des recrutements et une hausse des
propositions d’emplois, mais dans des secteurs spécifiques et destinés
essentiellement à certains profils qui ne sont pas forcément ceux des employés
que les entreprises avaient dans leurs effectifs.

Un réel développement
pour les entreprises

A contrario, même si les entreprises devront parfois se séparer de
collaborateurs pour les remplacer par des intelligences artificielles, elles
seront davantage convoitées sur le marché et donc en conséquence se
développeront. Elles généreront automatiquement un chiffre d’affaires plus
conséquent. Les entreprises auront la possibilité de garder leurs salariés,
tout en installant une IA mais il faudra anticiper et organiser des
reconversions au sein même des sociétés. Que ce soit sous forme de maintenance
ou de gestion, reconvertir des salariés se pratique dans différents secteurs
depuis toujours car les progrès suppriment toujours des tâches mais en revanche
en proposent d’autres. L’industrialisation ou encore le développement des
énergies renouvelables a forcé des entreprises entières à revoir leur
logistique. Ce n’est pas une étape simple, mais l’IA ne devrait pas générer une
réelle perte d’emploi d’ici les prochaines années si son implantation est
anticipée. Là est tout le secret de la réussite !!!

L’évolution des IA génère de toute
évidence de nouvelles organisations dans tous les secteurs que ce soit dans les
assurances, la communication ou encore l’administration. Les entreprises
doivent anticiper pour appréhender l’impact sur leur secteur pour ensuite
générer de nouvelles idées qui seront au service de l’être humain et non le
contraire. L’émergence de cette nouvelle technologie ne doit pas inquiéter les
entreprises et leurs emplois pour autant mais il vaut mieux ne jamais écarter
la question de l’éthique à adopter. Cela doit être une des préoccupations
majeures. Les IA ont pour capacité d’apprendre seules, ce qui une fois
connectées à internet peut les amener à se détourner de leur fonction première.
Des associations et des organismes de protection du monde entier se
questionnent sur l’éthique et l’utilisation de cette technologie. Alors la
prudence s’impose car les enjeux de l’IA ne sont pas les mêmes que ceux des
progrès technologiques des siècles précédents.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page