GérerLe B.A. BA de la gestionVente

Le golf et le suivi d’un portefeuille clients, quel rapport ?

J’ai débuté le golf depuis peu. Plein de bonnes volontés, je me suis dit que cela devait être facile et reposant. Le principe étant simple, faire rentrer une balle de golf dans les 18 trous du parcours en faisant le moins de coup possible.

Le suivi d’un portefeuille clients est lui aussi d’une simplicité exemplaire : l’entreprise facture ses clients et il faut faire rentrer l’argent le plus rapidement possible. Rien de compliqué !

Les mêmes règles pour tous !

Les règles du jeu sont valables pour tous les joueurs. Mais un parcours a ses propres spécificités et ne ressemble à aucun autre. De plus il est lui-même soumis aux aléas climatiques. Certains trous sont plus difficiles que d’autres. Le résultat prendra donc une tournure différente à chaque partie.

La loi LME a fixé à tous les conditions de règlements à 60 jours maximum. Et pourtant, certaines entreprises accumulent plus de retard clients que d’autres. La conjoncture économique a également une influence positive ou négative sur la rapidité des encaissements des débiteurs.

La technique à acquérir !

Le matériel du golfeur est important et il faut le maîtriser. Entre les fers, les bois, les drivers, le choix reste complexe. Le même geste à répéter inlassablement pour en acquérir le reflexe au bon moment et au bon endroit.
Les techniques de relances sont classiques. Les relances par courrier, par téléphone sont utilisées face aux différents modes de règlements que sont les traites, les virements et les chèques. Des outils tels que le courrier recommandé ou l’injonction de payer peuvent être utilisés pour éviter les impayés.

Des objectifs simples !

Soyons honnêtes. L’objectif est de gagner. D’abord vis-à-vis de soi-même en progressant régulièrement afin d’améliorer son propre score mais aussi vis-à-vis des autres joueurs dans un esprit de compétition.

L’entreprise le fait d’abord dans son propre intérêt. C’est très simple, l’argent doit rentrer pour maintenir sa trésorerie à flot. Elle doit faire face à ses propres obligations mais aussi investir pour gagner des parts de marché sur ses concurrents.

Des enjeux difficiles et incertains à maintenir !

Sincèrement, le golf est un sport difficile et physique. Tout l’inverse de ce que je pensais au début. Il nécessite de la régularité, de la technique, de l’endurance et de la concentration. Le joueur doit être capable de s’adapter à un terrain, à une distance, à une situation. La motivation personnelle est primordiale pour réussir à jouer correctement et à se faire plaisir.

Nous pouvons retrouver ces mêmes caractéristiques dans les relances de nos clients. Qu’ils soient dans le secteur privé ou public, solvables ou en difficultés financières, il nous faudra nous adapter à nos interlocuteurs. L’exercice reste délicat et difficile mais il nous faut être capable de réagir rapidement et efficacement pour le règlement de nos factures. Et le tout en préservant la relation commerciale. Tout un art !

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page