BusinessCréerLe B.A. BA du financement

Top 10 des entreprises au plus grosses levées de fonds en 2017

Les petites entreprises pour tenter de
se démarquer réalisent régulièrement des levées de fonds au montant les
plus fous. Les cabinets Capgemini Consulting et ECap Partner ont dévoilé leur baromètre
des start-up de 2017, démontrant une diminution du nombre de levées de fonds
par rapport à l’année précédente. Moins nombreuses, elles deviennent a contrario plus élevées. Tour de table
des 10 plus grosses levées de fonds de 2017.

Actility

Créée en 2010, à Lannion en Bretagne,
Actility se consacre au domaine de l’Internet des objets. Elle s’occupe de
développer des réseaux bas débit longue portée pour les opérateurs. Durant
l’année 2017, elle a obtenu une levée de fonds de 71 millions d’euros grâce à des investisseurs comme Bosch, Orange, Swisscom,
Ginko et KPN. Actility s’impose comme une start-up émergente, compte plus de
180 salariés et avec un chiffre d’affaires autour de 15 millions d’euros.

Doctolib

L’entreprise s’impose comme un leader du
rendez-vous médical en ligne et existe seulement depuis 2014. Avec plus de 11
millions d’utilisateurs par mois, Doctolib devient une référence pour les
médecins et leurs patients. Pour suivre la cadence, elle s’est dotée de
Philippe Vimard, un ancien de Expedia et eDreams, au poste de CTO. Il a annoncé
le recrutement de 50 ingénieurs en 2018. Doctolib a désormais le vent en poupe
et a réussi à lever 61 millions d’euros sur l’année 2017.

ManoMano

Fondée en 2013, ManoMano se définit comme un marketplace destiné au jardinage et au
bricolage. Durant l’année 2017, l’entreprise a réalisé une levée de fonds de 60
millions d’euros, se démarquant ainsi des autres plateformes. Pour poursuivre sa
lancée elle a d’ailleurs recruté l’ancienne directrice générale de Zalando,
Christine de Wendel, pour la placer au poste de directrice de l’exploitation.
Avec une experte, cette marketplace pourrait bien devenir un leader dans le
secteur.

Blade

Le concept de cette entreprise
consiste à fournir un ordinateur dématérialisé pouvant être exploité sur
tous les écrans. Elle s’instaure comme une des premières à concevoir ce type de
technologie et possède déjà plus de 5 000 utilisateurs, avec 12 000 autres sur
liste d’attente. L’objectif est de pouvoir fournir ce service à au moins 100
000 utilisateurs courant 2018. En juin 2017, elle lève 51 millions d’euros pour
développer son concept malgré le scepticisme des consommateurs et des
professionnels de l’informatique.

Algolia

Algolia est une start-up française fondée en 2012, elle conçoit
un moteur de recherche qui peut s’installer aussi bien sur des sites que des
applications. La start-up a réussi en juin 2017, à lever 47 millions d’euros de
la part de gros investisseurs, parmi eux, LVMH, Twitch, Twitter, Periscope et
même la Mairie de Paris et En Marche. L’entreprise réalise une croissance de
127% sur l’année, passant de 4 à 115 salariés en l’espace de quatre ans.

GuesttoGuest

Créée en 2011, GuesttoGuest a développé une plateforme d’échange de maison entre
particuliers. Elle compte désormais plus de 330 000 logements disponibles dans
187 pays. Elle a réalisé une levée de fonds de 33 millions d’euros durant
l’année 2017 et prend son essor sur le marché français. Elle se rémunère grâce à des commissions sur l’assurance souscrite
lors de la réservation. Une de ses spécificités reste sa
rentabilité, un facteur difficile à obtenir pour les start-up.

iAdvize

Cette start-up a levé 32 millions d’euros en
2017et s’impose comme un nouveau concept. Son concept
consiste à mettre à disposition un chatbot sur les sites de marque.
L’intelligence artificielle conseille les clients sur le site, comme un
conseiller dans un magasin. La levée de fonds de l’entreprise a été réalisée
grâce à la BpiFrance et Quadrille Capital. Pour continuer son activité,
l’entreprise rémunère 10 000 particuliers pour prendre le relais de
l’intelligence artificielle en termes de conseil.

Frichti

Ce site de livraison et de repas à
domicile a acquis une grande notoriété auprès des consommateurs. La petite
entreprise en mai 2017 a réussi à lever 30 millions d’euros. Son principal rival, FoodChéri racheté par Sodexo
laisse Frichti sur le devant de la scène. Elle emploie plus de 300 personnes
alors qu’elle existe seulement depuis 2015. La levée de fonds a pour but de
développer l’entreprise à l’international et en province.

Shift Technology

Cette start-up spécialisée dans une
technologie d’algorithmes d’apprentissage pour contrer les fraudes à
l’assurance a obtenu sa troisième levée de fonds en 3 ans. Cette dernière s’élève
à près de 24 millions d’euros grâce aux
investisseurs Accel, General Catalyst, Iris Capital et Elaia Partners. Utilisé
par les différentes assurances, l’outil a permis d’analyser plus de 100
millions de déclarations pour les assurances automobiles, habitation et autres
risques ainsi que 300 millions pour les assurances santé. L’entreprise possède
des bureaux dans plusieurs villes à travers le monde.

Dataiku

Cette entreprise s’est spécialisée
dans le traitement de données pour permettre une gestion plus simple grâce à sa
plateforme. Elle se destine à de nombreux domaines comme la santé,
l’agro-alimentaire, le retail, l’automobile, les médias et bien d’autres. En
2017, l’entreprise a réalisé une levée de fonds de 23 millions d’euros. Elle
emploie plus de 100 personnes dont un tiers est implanté en France, le reste
des employés lui se situe aux Etats-Unis avec le siège social. Prochainement,
l’entreprise vise l’industrialisation de son outil.

Les levées de fonds des start-up
deviennent de plus en plus courantes et les entreprises françaises savent se démarquer à l’aide de
levées considérables qui permettent un large développement de leur
activité. Ces 10 entreprises françaises vont pouvoir s’étendre sur le
marché et devenir attractives d’ici les prochaines années.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page