Start-Up

L’entrepreneure au service de votre communication, interview Maryse Masse

S’il y a bien une chose que l’on peut dire c’est que Maryse Masse ne regrette pas de s’être lancée dans la création d’entreprise. Interview d’une entrepreneure qui ranime vos relations presse et booste votre communication. 

Quel est votre parcours (estudiantin, professionnel et personnel) avant la création de votre entreprise ?

Je suis diplômée d’Audencia (Nantes) promotion 1989. De 1989 à 1991, j’ai évolué en tant que responsable des relations publiques à la Banque Nationale de Paris. Les deux années qui ont suivi, je suis devenue responsable des relations extérieures chez Bis SA. (travail temporaire). Enfin de  de 1992 – 2005, j’étais la directrice de la communication chez Relais & Châteaux.

Quand avez-vous créé votre propre entreprise ? Dans quel secteur ? Et surtout pourquoi (anecdote, déclic) ?

En février 2006, je crée l’agence Maryse Masse Communication. La création de l’agence était une suite naturelle de mon parcours aux Relais & Châteaux. Bien souvent les membres me demandaient des contacts d’agences pour leurs propres besoins, un jour je me suis dit qu’il devait bien rester une place pour créer la mienne. Nous réalisons aujourd’hui un chiffre d’affaires de plus de 250.000 euros.

Quelles ont été les principales difficultés rencontrées ? Et inversement les principales satisfactions ?

Entreprendre, c’est un état d’esprit et une façon d’être, voire de vivre. On n’apprend pas à être entrepreneur à l’école. Ce n’est pas un long fleuve tranquille, c’est un peu comme les montagnes russes. On peut monter très haut dans les émotions certains jours et descendre très bas quand les choses vont moins bien. Il faut apprendre à gérer cela. Je pense que l’isolement est une grande difficulté : on passe pour un extra-terrestre auprès de certaines personnes qui ne comprennent pas pourquoi on se lance dans l’aventure (alors qu’on avait un poste sympa de salarié).   Et comme on travaille beaucoup, on peut s’éloigner de certaines personnes.

Mais rien ne vaut la liberté de construire la vie que l’on a envie de vivre et de façonner une entreprise à son image mais aussi la chance de rencontrer davantage de personnes, on noue des liens avec des gens que l’on n’aurait jamais pu connaître autrement et on choisit ses clients. 

Comment vous êtes-vous financé ?

Je n’ai pas fait de montage financier particulier.  L’aide d’un banquier fidèle pour la création du compte. 

Avez-vous une anecdote à partager ?

A propos de lâcher prise, un de mes clients me « dispute » à chaque fois qu’il m’envoie un mail le dimanche (jour où il a du temps dans son planning d’hôtelier) et que je réponds…    Parfois il n’ose plus m’écrire ce jour-là…

Quelles sont les perspectives d’avenir pour votre entreprise ? Pensez-vous vous développer à l’international ? Pensez-vous effectuer des levées de fonds ?

Je compte poursuivre le développement de l’agence dans les secteurs de l’hôtellerie, la gastronomie et plus généralement l’art de vivre tout en gardant ce qui fait l’atout de l’agence, selon nos clients : « Small is beautiful ». 

Que représente l’entrepreneuriat pour vous ?

Pour moi c’est un état d’esprit, avant tout. Un profond désir de liberté, d’indépendance, d’une vie plus riche et excitante. On prend son envol, on voit qu’on reste en l’air… et cela donne des ailes…  C’est aussi une vie plus rock’n roll car le risque fait partie du quotidien, on voit les choses différemment.

Comment conciliez-vous vie professionnelle et vie personnelle ?

Il n’est pas  toujours évident de trouver le point d’équilibre : certes on est assez libre d’organiser son planning mais on ne fait pas 35 heures … Il faut se discipliner pour lâcher prise de temps en temps.

Quel conseil donneriez-vous à un entrepreneur qui se lance pour réussir ?

Connaître ses capacités et compétences, avoir confiance en soi et son savoir-faire et surtout ne  pas craindre l’échec. L’atout majeur c’est créer et entretenir son réseau professionnel et pour cela la curiosité envers les autres permet d’ouvrir des portes.

Aujourd’hui comment fais-tu pour développer ton réseau ?

J’adhère à certaines associations comme le Press Club de France ou Information Presse & Communication. Je réalise un travail d’échanges  sur LinkedIn pour nouer des contacts ou les entretenir avec les acteurs du secteur hôtelier. Et bien sûr le Club Dynamique !

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page