Le B.A. BA de la communicationMarketing

Un entrepreneur peut-il s’inspirer des conseillers en communication politique ?

L’entrepreneur est le véritable maître à bord dans une entreprise. C’est à lui que revient la lourde tâche de donner la marche à suivre et de fixer les axes stratégiques futurs de l’entreprise. Des situations de crise en passant par des résultats économiques mauvais, de nombreux obstacles peuvent se mettre en travers de la route d’un entrepreneur et de toute son équipe. Comment gérer ces situations compliquées ? Un entrepreneur peut-il s’approprier les techniques mises en œuvre par les conseillers en communication politique ?

Aujourd’hui l’exemple de la communication des hommes politiques sur la pandémie s’est révélée chaotique pour de nombreux pays et a mis à mal la confiance dans les décisions prises. Il faut dire que les médias avec leur scène internet font que les citoyens attendent des réponses immédiates et ont lu des prises de positions opposées qui ont semé le doute dans leur esprit.

L’exemplarité avant tout

La  gestion de crise est l’un des domaines dans lesquels les conseillers en communication devraient exceller. Des résultats économiques désastreux, un événement majeur sur le sol national, l’échec d’une relation à l’international, un conseiller en communication peut avoir affaire à de nombreuses situations, souvent très problématiques, et son rôle est de tout mettre en œuvre pour trouver une issue et ne rien laisser transparaître dans la communication qui pourrait alerter l’auditoire et le peuple. Tout l’art de la gestion de crise réside dans cette idée : assumer la gravité mais ne rien laisser transparaître. Beaucoup de chefs d’entreprise n’hésitent plus à avoir recours à des conseillers en communication pour se sortir de ce type de situation. On pense bien évidemment à Philippe Varin, PDG de Peugeot qui, après l’affaire d’espionnage industriel, a réalisé une communication sans faute, sans erreur et ce grâce à la présence d’une véritable armée de conseillers en communication. En ce point, et à n’en pas douter, les chefs d’entreprise et autres entrepreneurs peuvent s’inspirer des bonnes pratiques des hommes politiques. La bonne pratique est d’être transparent et exemplaire et de respecter les collaborateurs qui peuvent observer  les licenciements, les faillites comme la réussite d’autres entreprises et s’interroger sur leur avenir. « Cela n’arrive pas qu’aux autres ».

Les mauvaises pratiques

Attention tout de même à ne pas verser dans l’angélisme : les hommes politiques peuvent également user et abuser de leur(s) conseiller(s) en communication pour avoir recours à de mauvaises pratiques !

Le conseiller en communication est souvent celui qui sera chargé de faire passer un message fort mais tout en douceur, et ce quitte à arrondir les angles. Les hommes politiques aiment ces formules massives et marquantes mais qui ne veulent finalement pas dire grand-chose, ces formules dans lesquelles la forme prévaut sur le fond. Nous avons tous en tête un homme ou une femme politique qui use souvent de ses formules pour attirer l’oreille de son auditoire et marquer les esprits. Mais c’est là un usage bien trop répandu et qui n’en demeure pas moins mauvais : l’art de la communication réside dans le fait de maîtriser la passation d’un message, pas la transformation de ce même message. Certains chefs d’entreprise se sont même faits piéger à trop vouloir user de ces tours de passe-passe communicationnels. Attention aux mauvaises pratiques des conseillers en communication qui ne s’avèrent pas toujours être de bon conseil !

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page