GérerLe B.A. BA des RHLes difficultésManagement

Comment un manager de transition peut vous accompagner pendant une gestion de crise ?

Les moments crises sont fréquents dans les entreprises et peuvent être particulièrement délicats à gérer pour les chefs d’entreprise que l’on parle d’une restructuration, de la gestion post confinement, d’un changement stratégique, d’une erreur de communication ou encore de transformation numérique. Pour ce type de mission, il arrive parfois de devoir faire appel à un manager de transition afin de s’assurer de la bonne mise en place de mesures rares pour laquelle un certain savoir-faire est nécessaire pour s’assurer que tout se passe bien. 

Le manager de transition : la fonction

Bien que certains dirigeants n’aiment pas perdre le contrôle temporaire des opérations, il faut bien comprendre que le manager de transition est d’abord quelqu’un qui peut contrôler une gestion rapide du changement. Il reste malgré tout en général un acteur externe mais qui va intervenir pour une durée limitée dans le temps et sur des fonctions stratégiques. Il dispose du savoir faire nécessaire pour gérer la crise et sortir l’entreprise des difficultés auxquelles elle est confrontée. La mission est donc en général clairement définie pour assurer une transition comme le signale le nom de sa fonction. Sa connaissance des actions à mettre en place reste donc fondamentale car il intervient souvent en situation de crise avec une urgence à trouver et mettre en place des solutions. Il pilote la plupart du temps des projets qui sont prévus fréquemment sur le court terme même si ceux-ci affectent parfois le moyen voire le long terme. 

En quoi est-il utile particulièrement ?

En temps de crise, il est particulièrement utile pour le chef d’entreprise qui a tendance à vouloir tout faire lui-même sans avoir les capacités pourtant à bien gérer la situation. Il s’agit de prendre du recul, ce que ne permet pas forcément l’urgence. Sans avoir vécu certaines situations, le temps peut être insuffisant pour se renseigner ou tout simplement il peut se retrouver coincer dans le prisme de l’opérationnel alors qu’il faut impérativement prendre du recul d’où le recours à des agences comme Wayden – Management de Transition. Tous les niveaux sont à prendre à prendre en compte et la mise en place d’un plan d’action qui va impacter tout ou partie de la structure est nécessaire. Avoir un regard externe peut donc s’avérer déterminant dans la gestion de la crise et traiter le problème en profondeur demeure parfois nécessaire. 

La gestion de la crise par le manager de transition

Souvent le premier réflexe à avoir reste de fixer rapidement le cap ou l’objectif global à atteindre comme par exemple de « réussir une transition numérique ». Une fois celui-ci fixé vient la partie où le manager de transition présente en général un plan d’action qui va affecter une bonne partie de l’entreprise et nécessiter la réquisition de ressources. Un changement reste difficile à conduire si vous ne mettez pas à sa disposition un minimum de moyens à moins qu’il ait de solides compétences et expériences lui permettant à la fois d’assurer la mise en place, l’élaboration du plan et le contrôle de l’exécution. 

La transition reste un moment clé car, en crise, le temps joue énormément et il s’agit souvent de sensibiliser les équipes qui ressentent alors un stress naturel. Sa maîtrise de la situation lui permet en général à l’aide des bonnes ressources d’aller vite, voire très vite. Il identifie les ressources nécessaires et vous présente les actions à réaliser dans un temps qui vous permettra également de constater l’avancée du projet. 

La fin de la crise à ne pas négliger

Si la crise reste en général à bien gérer, la sortie de crise l’est également avec des difficultés à l’analyser ainsi que des retours d’expérience qui seront les bases pour par la suite mettre en place certains process par exemple sur le temps. Celui-ci doit normalement gérer l’ensemble de manière progressive tout  en contrôlant les résultats des actions engagées. Surtout, il lui faudra contrôler que cette crise ne se reproduise pas et donc de vérifier que les actions conduisent à ce que les prochaines crises puissent être évitées ou anticipées. Si on ne peut pas toujours prédire l’avenir, la fin de la crise et le futur reste donc essentiels.

Pour en savoir plus, cliquez ici

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer