ActualitéL’installation de l'entrepriseSe former / Se faire accompagner

Ces éléments qui devraient changer après le confinement

L’arrivée du coronavirus a entraîné une véritable remise en question sur de nombreux sujets qui devraient impacter fortement les entreprises dans leur monde de fonctionnement. Un certain nombre d’éléments devraient connaître une profonde transformation dans les mois à venir que ce soit pour les consommateurs ou les travailleurs. Zoom sur ces transformations qui devraient prochainement avoir lieu. 

L’avènement du télétravail

Il est clair et net pour ceux qui ne l’auraient pas compris que le télétravail va profondément devenir une norme pour non nombre d’entreprises. Déjà parce qu’il possède des avantages en termes de coût financier pour les entreprises mais pas seulement (on pensera à l’immobilisation de bureaux notamment). De nombreux collaborateurs vont également apprécier le travail à domicile même si d’autres, à l’inverse, vont profondément préférer se rendre à l’avenir dans leur bureau et en apprécieront les avantages. Afin de retenir certains talents, la proposition devrait donc apparaître de pouvoir travailler à domicile dans un certain nombre d’entreprises au moins quelques jours par semaine. Le télétravail devrait largement s’imposer dans les mois à venir déjà pour contrer des imprévus qui touchent à la possibilité de se rendre sur le lieu de travail comme les grèves ou encore des confinements potentiels à venir. Les entreprises devraient donc au retour anticiper et s’équiper pour contrer ces aléas mais pas seulement. Bien avant la crise, les entreprises se sont aperçues que de nombreuses ressources humaines étaient disponibles en fonctionnant différemment que ce soit en termes d’horaires ou de présence au de capacité à se rendre au bureau. On pensera à ceux qui ont des enfants et qui peuvent travailler de la maison ou qui ont des contraintes géographiques tout simplement.

La remise en cause des circuits d’approvisionnement

La tendance était déjà sous-jacente avant le confinement avec une volonté des français de manger toujours plus local, déjà pour des problématiques d’environnement. Avec la paralysie mondiale actuelle et les graves pénuries notamment en masques, une réalité est apparue. Vouloir toujours gagner en coût peut engendrer une disparition de la production sur le plan national et une rupture totale de l’approvisionnement. Aujourd’hui le gouvernement doit par exemple gérer l’approvisionnement autant alimentaire que sur certains éléments comme les masques ou les tests. Si de nombreuses entreprises françaises ont la capacité de les produire, ce n’était pas le cas notamment pour des raisons d’économies. Cette expérience nous montre d’ailleurs que la dépendance totale vis-à-vis d’autres pays peut s’avérer avoir de lourdes conséquences notamment dans les domaines essentiels comme la santé ou l’alimentation. Certaines entreprises n’ont pas mis longtemps à se transformer afin de pouvoir produire des masques comme Décathlon ou encore des respirateurs artificiels pour les constructeurs automobiles. Pour ces deux domaines, une remise en cause devrait donc fortement émerger.

La livraison devrait se développer

Le drive ou livraison connaissaient déjà un succès montant mais il y a une énorme différence depuis le confinement : les Français ont utilisé le service et savent désormais s’en servir. Il est toujours très difficile pour les gens de se mettre à une nouveauté (sauf les early adopters) et il courant d’apprécier ses habitudes. Apprendre une nouvelle chose demande un effort conséquent comme lorsqu’il a fallu se mettre à l’informatique pour toute une génération. Désormais c’est chose faite ! Bon nombre de personnes qui n’avaient jamais commandé en drive ou sur internet ont dû s’y mettre faute de pouvoir sortir ou afin de gagner du temps. Il devrait donc y avoir un essor considérable même après le confinement de la livraison par rapport à la période antérieure

Les gens vont fuir les contacts

Il n’y a qu’à voir la peur dans les yeux de certaines personnes dans la rue quand vous les croisez et que vous allez faire vos courses pour comprendre que certains ont vraiment peur ! Inutile de vous dire que pendant plusieurs mois, les gestes barrières vont avoir la côte et que même si l’épidémie a disparu, les embrassades devraient mettre du temps à revenir, déjà parce qu’elles seront, dans un premier temps, sûrement déconseillées. L’hygiène va prendre plus d’importance (et franchement ce n’est pas plus mal) ainsi que la propreté. Un aspect que les entreprises notamment les commerces ne devront pas négliger à leur réouverture. 

Une nouvelle vision de la solidarité

Ici, il s’agit plus d’un espoir. Si on voit tous les jours au 20 heures les applaudissements pour le personnel hospitalier ainsi que pour tous ceux qui contribuent à ce que les domaines stratégiques tournent encore, on peut espérer qu’une véritable solidarité se mette en place par la suite. Il pourrait être nécessaire de reconsidérer la manière de fonctionner des entreprises non plus comme des entités indépendantes comme on le voyait autrefois mais, comme on le voit au travers de cette crise, comme des entités liées entre elles. On a pu voir dans cette crise que l’arrêt de certaines entreprises entraînaient la fermeture d’autres entreprises qui pourtant ne sont pas directement liées. A l’avenir peut être serait-il temps de reconsidérer que chaque élément de l’écosystème des entreprises peut aider un autre élément et non plus de voir l’ensemble comme des entités totalement indépendantes. La capacité à partager les ressources pourrait être une des clés de l’avenir. 

Le nombre de divorces devrai exploser

Il faut s’y attendre mais le nombre de divorce et de séparation va peut-être littéralement exploser après le confinement. Il est clair que s’il est facile de jouer avec les apparences temporairement, les masques tombent pendant des périodes prolongées et que beaucoup vont s’apercevoir des défauts du conjoint. Si on veut voir le bon côté des choses, on peut se dire qu’il s’agit d’un gain de temps même si on peut d’ores et déjà regretter l’explosion des violences conjugales de +30% dès la première semaine. Dans tous les cas, l’industrie liée à la rencontre amoureuse devrait repartir de plus belle après le confinement, ne serait-ce que parce que les gens seront contents de recréer du lien social ou parce qu’ils se remettront à la recherche de l’âme sœur. 

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer