Start-Up

Création en chaîne, Interview de Francis Lelong

Le fondateur de l’Edito n’en n’est pas à sa première expérience entrepreneuriale… à son palmarès, on compte notamment la création de Sarenza.com.

Seul dans un bureau à la Défense face à un PC, voilà le synonyme de l’enfer pour bien des entrepreneurs ! Et c’est en vivant cette situation que Francis Lelong décide de se lancer en 1999. Il monte Blackorange, une société de vente de logiciels sur Internet. L’entreprise se fait repérer 2 mois plus tard par France Télécom qui fait une très alléchante proposition de rachat. Trop gourmands, les fondateurs déclinent cette offre et manquent une chance de devenir millionnaires ! Les investisseurs rachèteront finalement l’entreprise à un montant bien moindre que celui proposé.

Sarenza : le succès commercial

Pas démotivé, l’entrepreneur se lance dans la création d’une société de services informatiques, puis monte Vecteur d’image, une agence de communication. Mais sa passion pour le e-commerce le titille et Francis Lelong décide de monter de nouveau un site de vente en ligne. Inspiré par le succès de Zappos, un site américain de vente de chaussures, il crée Sarenza. Il interroge une trentaine d’amies pour savoir ce qu’elles en pensent. « Jamais je n’achèterai de chaussures sur Internet » lui répondent-elles toutes ! Mais, n’écoutant que son flair d’entrepreneur, il se lance tout de même… et connaît un gros succès ! Son aventure inspire même un étudiant d’HEC qui créera Spartoo, principal concurrent actuel de Sarenza !

L’Edito : un business modèle innovant

Mais l’aventure Sarenza se termine brusquement… Au « chômage entrepreneurial », ce touche-à-tout reprend en 2009 l’Edito.com, un éditeur en ligne de meubles contemporains en bois fondé par un ami. À la reprise, il stoppe l’activité pendant 6 mois et donne une nouvelle ambition à ce business : il lance la co-édition de mobilier en s’inspirant du modèle du business participatif de My Major Company. La fabrication des meubles est cofinancée par les internautes qui décident de miser sur une création. 

Aujourd’hui, l’entreprise emploie 25 personnes et atteint le million de chiffre d’affaires.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page