Start-Up

Un conseiller en gestion de patrimoine qui manie bien sa barque, Interview de Marc Guet

Interview de Marc Guet, pour qui
entreprendre c’est le moyen de se réaliser et d’être skipper au Vendée
globe : c’est à la fois affronter et maîtriser des éléments qui vous
dépassent et vivre des moments de bonheur où les alizées vous portent ! Un
chef d’entreprise ressent son entreprise comme un skipper ressent son bateau.
Chacun sait si la machine tourne au ralenti, pas assez vite ou trop vite.

Quel est votre parcours (estudiantin,
professionnel et personnel) avant la création de votre entreprise ?

J’ai obtenu un Master I en Finance et fiscalité des
entreprises, obtenu à Dauphine Paris IX.

Quand avez-vous créé votre propre
entreprise ? Dans quel secteur ? Et surtout pourquoi (anecdote,
déclic) ?

J’ai créé PFI Patrimoine en 2006 après
avoir créé et dirigé pendant 27 ans une entreprise dans le négoce industriel et
la maintenance de machines outils pour le travail du bois. En 2006, j’ai vendu
mon affaire et j’ai décidé de devenir conseiller en gestion de patrimoine après
une année de formation dans ce domaine spécifique.

Comment avez-vous réussi à
développer votre société ?

Grâce au réseau, à la publicité efficace
du bouche-à-oreille.

Quel a été, pour vous, le moment
clé de votre réussite ?

Le jour où j’ai décidé de changer de
métier.

Comment vous êtes-vous
financé ?

Par autofinancement.

Quelles ont été les principales
difficultés rencontrées ? Et inversement, les principales
satisfactions ?

Difficulté : Dans le conseil  patrimonial, la confiance est l’élément
déclencheur des affaires et gagner la confiance prend du temps.

Satisfaction : Trouver la ou les solutions
patrimoniales en parfaite adéquation avec les objectifs du client.

Quelles sont les perspectives
d’avenir pour votre entreprise ?

Développer, auprès des entreprises, les
assurances qui sont au cœur des problématiques des dirigeants des
entreprises : Cyber attaque, Responsabilité pénale du chef d’entreprise, Chômage
des chefs d’entreprise, Prud’homale, Homme clé, Responsabilité
environnementale, Associé, Retraite…

Pensez-vous vous développer à
l’international ? Pensez-vous à effectuer des levées de fonds ?

Non, je ne l’envisage pas ni pour
l’international, ni effectuer des levées de fonds.

Que représente l’entrepreneuriat
pour vous ?

Le moyen de me réaliser. 

Comment conciliez-vous vie
professionnelle et vie personnelle ?

Etre entrepreneur c’est travailler
selon le rythme des affaires, c’est-à-dire, le samedi et dimanche s’il le faut mais aussi savoir
se ressourcer, en consacrant son lundi ou vendredi avec ses proches.

Quels conseils donneriez-vous à
un entrepreneur qui se lance pour réussir ?

1) Savoir s’entourer de conseillers, mais
ne jamais prendre au comptant les conseils de ces derniers. La qualité d’un
dirigeant reste de savoir synthétiser
les informations et les points de vue
d’origine différente. En dernier ressort,  l’entrepreneur est le seul à prendre la Décision avec un grand D.
2) Dans les petites structures, contrôler
sa trésorerie (flux entrée et sortie).
3) Ne pas confier la signature et le
chéquier à un tiers. J’ai vu trop d’escroqueries dans les TPE.
4) Etre en contact avec sa clientèle et
celle de ses collaborateurs commerciaux, se faire connaître de la clientèle. Le
client doit être fidèle à l’entreprise et à l’entrepreneur, pas au commercial.
Le lien entre le dirigeant et les clients est d’une importance primordiale.
5) Sortir, connaître d’autres entrepreneurs,
créer son réseau de conseillers.
6) Avoir une structure la plus souple
possible afin d’éviter les charges fixes trop lourdes.
7) Etc …..

Aujourd’hui, comment fais-tu pour
développer ton réseau ?

Je sors de mon bureau le plus souvent
possible. Pas suffisamment à mon goût.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page