CréerGestionLe B.A. BA du financement

Levées de fonds : avantages et inconvénients

Pour de nombreux entrepreneurs, financer la croissance de leur entreprise
passe nécessairement par une levée de fonds. À la lecture des avantages et
inconvénients de cette opération, peut-on véritablement dire qu’une levée de
fonds soit indispensable pour faire grandir une entreprise ? Si non, à quelles
conditions cette opération est à mettre en œuvre et quelles en sont les
alternatives possibles ?

En quoi consiste une levée de fonds ?

Effectuer une levée de fonds consiste à demander à des personnes
extérieures à l’entreprise d’apporter des fonds nécessaires pour en financer le
développement. En contrepartie de leur concours, ces investisseurs reçoivent
des parts sociales ou des titres de participations dans l’entreprise, ce qui
leur permet de participer activement à la prise de décision. Il existe
différents types d’investisseurs, qu’on peut classer en 3 grands groupes : les
fonds (fonds de capital-risque ou fonds de développement), les Business Angel
et les marchés financiers.

Levée de fonds : quels objectifs ?

L’impact d’une levée de fonds sur le développement d’une entreprise diffère
en fonction du stade où elle a lieu.

Lorsque la levée de fonds intervient au moment de la phase de démarrage de
l’entreprise, elle prend la forme d’un capital d’amorçage, communément appelé
capital-risque. À ce stade, l’entreprise étant encore jeune, elle ne bénéficie
pas généralement de la confiance du système financier classique, notamment des
établissements de crédit. La levée de fonds vient donc donner à l’entreprise à
la fois une crédibilité sur le marché ainsi que les fonds nécessaires pour
entrer dans la seconde phase de son développement.

La levée de fonds peut également intervenir lors de la phase de lancement.
On parle alors de capital développement. Les fonds récoltés pendant cette
période devraient permettre de porter l’entreprise ou le produit à maturité,
tout en lui donnant les moyens de s’y maintenir le plus longtemps possible. Une
levée de fonds à ce stade aura aussi pour objectif de permettre à l’entreprise
de mettre en place des mécanismes d’autofinancement pérennes pour le reste de
son existence.

Avantages et inconvénients de la levée
de fonds

Côté avantages, la levée de fonds renforce le capital de l’entreprise de
sorte de lui assurer une meilleure crédibilité et donc une plus grande
confiance de la part de ses partenaire. Les fonds sont disponibles durablement
dans l’entreprise, contrairement aux crédits et sont généralement accompagnés
d’une certaine expertise de la part des investisseurs qui mettent la main au
pot pour soutenir le projet entrepreneurial.
En ce qui concerne les inconvénients, une levée de fonds entraîne une dilution
de pouvoir dans l’entreprise avec le risque à long terme de voir la vision de
celle-ci être changée par le nouveau rapport de force qui s’installe. Il n’est
en effet pas rare que s’oppose la vocation de l’entrepreneur et la recherche de
profits des investisseurs. Si un rapport de force s’installe, cela peut avoir
pour conséquence de paralyser le bon fonctionnement de l’entité.

D’autres alternatives aux levées de
fonds

Une levée de fonds n’est pas à choisir systématiquement pour financer son
développement. Il existe d’autres alternatives toutes aussi crédibles, telles
que le financement par fonds propres, le love money, le financement
participatif et les aides (crédits d’impôt, fondations, aides publiques).

Et même si la levée de fonds demeure la solution la plus communément
choisie par les entrepreneurs en phase de développement, une levée de fonds
nécessite des précautions à prendre de sorte à en limiter l’impact négatif sur
la bonne marche de l’entreprise, mais aussi pour en évaluer correctement le
niveau et les modalités d’exécution.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page