Développement personnelGérerGestion du temps et du stressPersonnel

Consacrez-vous à des activités épanouissantes !

Ce n’est pas parce que vous êtes dirigeant que vous devez absolument vous impliquer tous azimuts. Vous pouvez déjà commencer par vous répartir les tâches avec vos associés mais vous pouvez également déléguer. Oui mais vers quoi vous orienter ?

Faire un bilan en fonction de vos compétences

Les premières tâches que vous pouvez vous approprier sont celles qui sont, bien entendu, dans votre domaine de compétences ou pour lesquelles vous avez une particulière facilité d’apprentissage. Vous pouvez également vous consacrer à des activités qui vous intéressent tout particulièrement ou qui ne sont pas complexes pour vous et donc ne seront pas chronophages. De la même manière, rien ne vous empêche de vous former dans un domaine auquel vous avez tendance à vous intéresser dans la sphère privée. Si vous êtes un passionné des développements web alors autant en profiter pour faire d’une pierre deux coups. Ainsi, vous pourrez à la fois combler votre plaisir d’apprendre en même temps que vous mettez en place de nouvelles pratiques voire des activités au sein de votre entreprise.

N’oubliez pas de regarder ce qui vous plaît

On confond souvent les compétences avec ce qu’on aime faire notamment au début de l’entreprise où les rôles se répartissent souvent logiquement en fonction des parcours de chaque entrepreneur. Pourtant, ce n’est pas parce que vous avez une compétence commerciale que cela va vous amuser d’en faire tous les jours et notamment si vous devez réaliser en permanence de la prospection dans le dur. Ceci n’est qu’un exemple mais reste vrai dans tous les domaines. La répartition a peut-être été faite lors de la création de votre entreprise pour des raisons pratiques mais rien ne vous empêche de discuter d’une nouvelle attribution avec vos associés.
N’oubliez pas que le pire ennemi de l’entrepreneur reste la procrastination et que si vous détestez ce que vous faites, vous allez avoir du mal à vous lancer dans toutes vos tâches. A l’inverse, plus vous ferez ce que vous aimez, plus vous aurez tendance à apprécier votre quotidien.

Arrêtez de vouloir prendre le travail ingrat

Ce n’est pas parce que vous êtes le chef d’entreprise que vous devez absolument réaliser toutes les tâches ingrates et que personne ne veut faire. Le poste de dirigeant est souvent celui qui se révèle être le plus flexible mais les chefs d’entreprise considèrent souvent que certaines petites tâches ingrates leur reviennent pour se montrer en quelque sorte exemplaire. Pourtant, c’est ne pas prendre en compte la plus-value qu’il pourrait apporter sur d’autres tâches à plus forte valeur ajoutée.
Vouloir réaliser des économies en réduisant les coûts sur tout ce que vous utilisez n’est pas forcément une bonne pratique. Sur certaines tâches, vous aurez le même rendu que tout le monde alors autant ne pas vous en charger pour signer un nouveau contrat par exemple. Autre point à prendre en considération, ce n’est pas à vous de vous sacrifier à chaque fois pour éviter à vos collaborateurs de faire des tâches ingrates, juste pour éviter de les voir râler.

Lancez-vous sur de nouveaux projets

Le dirigeant reste souvent celui qui lance les nouveaux projets notamment dans les petites structures. D’abord, parce qu’il est nécessaire souvent d’accorder du temps à une tâche qui ne sera pas forcément rentable par la suite. Il s’agit alors de faire des économies pendant la période de test et il est rare d’avoir des collaborateurs qui ont encore du temps disponible pour s’y impliquer. Lancer de nouvelles activités permet certes de trouver de nouveaux pans d’activités, une potentialité et d’être légitime par la suite mais toute cette partie demeure souvent chronophage. Réfléchissez donc bien sur le fait que cela vous plait pour ne pas vous retrouver avec une nouvelle fonction à charge que vous n’appréciez pas plus que cela. Certains dirigeants ont des profils qui adorent lancer les projets, d’autres le développement et enfin certains les deux. Il vous faut donc cerner votre personnalité pour savoir ce qui vous plaît.

Challengez-vous

Choisir une nouvelle activité ou encore certains développements plus que d’autres peut aussi être une volonté de se lancer des défis à soi-même. Ce n’est pas parce que vous êtes doué dans un domaine et nul dans un autre que vous n’avez pas toujours rêvé de progresser ou de maîtriser un outil ou une compétence. Certains dirigeants exècrent à prendre la parole en public, parfois juste pour une question de peur. L’avantage d’être dirigeant est celui de pouvoir choisir ce qui vous intéresse et que personne ne viendra vous reprocher de vous lancer dedans (à part peut-être vos associés ou actionnaires). S’épanouir c’est aussi parfois dépasser ses limites et donc se fixer des défis (sans pour autant vous faire souffrir) afin de réussir à réaliser certaines tâches que vous n’auriez jamais pensé être capable de réaliser. Ne mettez pas non plus la barre trop haute dès le début et vérifiez tout de même que vous ne vous faites pas plus de mal que de bien.

Alternez tâches et jeux

Cela peut paraître surprenant mais s’épanouir au travail c’est également réaliser tout au long de la journée, certaines « tâches » que vous adorez. Cela peut tout simplement consister à mettre la bonne ambiance dans vos équipes en proposant des jeux. Plus vous alternerez les périodes d’amusements utiles (ne serait-ce que pour le moral des troupes) et le travail, plus vous aurez tendance à bien vivre votre vie d’entrepreneur. Le véritable bonheur reste parfois de rendre les autres heureux alors autant ne pas vous en priver vu que vous pouvez le faire presque à volonté. N’hésitez pas à mettre en place des activités ludiques que vous aurez la charge (ou non) d’animer. Vous pourrez ainsi passer vos journées entre amusements et développement de l’entreprise. 

Afficher plus

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page