GérerPersonnelSanté et bien-être

Comment repartir du bon pied après un burn-out ?

Les dirigeants d’entreprise sont trop souvent soumis à
un stress quotidien. De nombreuses missions à effectuer, un téléphone qui sonne
sans arrêt, des décisions à prendre dans l’urgence etc. Autant de difficultés
qui peuvent conduire un entrepreneur au burn-out. Après cet accident, il
convient de reprendre progressivement son activité professionnelle. Quelles
sont les règles à respecter pour éviter que cette forme de dépression ne se
reproduise ?

Bien récupérer sur le
plan physique et psychologique

Pour repartir du bon pied après cet accident de la vie, il est important
d’être en bonne forme physique. La pratique d’un sport non violent, comme le
vélo, la randonnée ou le jogging, permet à la personne de reprendre peu à peu
la pleine possession de ses moyens et de se reconstruire. L’activité physique
possède de nombreuses vertus, notamment celles de restaurer l’énergie et de
valoriser l’individu. Elle permet aussi de se dépenser et d’évacuer le stress
accumulé dans le corps. Parallèlement à cette récupération, la personne ayant
subi un burn-out doit aussi retrouver le moral. Lire un roman, regarder un
match de football, faire du jardinage ou préparer un dessert pour sa famille
demeurent des activités simples qui aident à se sentir en pleine forme et à
surmonter ce cap difficile.

Reprendre progressivement son activité professionnelle

Un retour au travail dans la précipitation (ou à un rythme soutenu) n’est pas recommandé, car les risques de rechutes sont certains. Le dirigeant convalescent devra adopter un emploi du temps moins chargé qu’auparavant. Il apprendra à déléguer certaines missions à ses collaborateurs et à sous-traiter certaines activités. Par exemple, il reprendra son activité professionnelle seulement le matin au cours des premiers mois. L’après-midi sera consacrée à des loisirs ou des sports doux comme la randonnée en forêt ou le golf. Le corps humain est une machine complexe qui, après une dépression, doit se réhabituer peu à peu à la reprise du travail.

Consulter un psychothérapeute ou un psychologue

Après un burn-out, le dirigeant devra se poser des questions afin que cette forme de dépression ne se reproduise plus. Il sera dans l’obligation de modifier sa façon de travailler mais cette décision ne sera pas forcément facile à prendre. L’aide d’un psychothérapeute (ou d’un psychologue) reste conseillée, car ce spécialiste peut aider le convalescent à concrétiser ses changements dans sa vie professionnelle. Il n’est pas nécessaire de suivre une thérapie de plusieurs années. Quelques séances suffisent pour qu’un chef d’entreprise se reconstruise et pour qu’il puisse enfin travailler de façon plus harmonieuse et moins stressante.

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page