GérerPersonnelSanté et bien-être

Comment réagir face à une dépression pour ne pas couler son entreprise ?

Entreprendre est l’une des voies professionnelles les plus éprouvantes pour
un individu. La nécessité de fournir une grande quantité de travail, la prise
de risque, la fragilité inhérente à toute jeune entreprise peuvent très vite
influer sur le moral de l’entrepreneur, voire même le plonger dans la
dépression. Comment réagir face à la venue d’un sentiment dépressif afin de
protéger son entreprise ?

Prendre soin de soi
pour ne pas faire sombrer son entreprise

L’idéal reste de prévenir l’arrivée d’une dépression en gardant une bonne hygiène
de vie. Même si la quantité de travail à fournir pour s’assurer du succès de
son entreprise peut sembler considérable, prendre soin de soi permet de se
prémunir de l’arrivée d’une dépression. Se réserver des pauses et entretenir de
bonnes relations avec l’entourage familial et amical est essentiel à la santé
psychique.

 Mais lorsque la dépression est là, c’est un signal d’alarme qu’il
faut savoir écouter. La dépression nous indique quelque chose sur nous-même, et
il est important de prendre en compte ses causes sous-jacentes. Reconnaître que
l’on est déprimé est un premier pas important, qui permet de s’engager sur une
voie thérapeutique. Il faut comprendre que le succès d’une entreprise ne pourra
pas se faire aux dépens de la santé psychique de l’entrepreneur. Il conviendra
dès lors de se focaliser sur tous les aspects de la vie quotidienne qui
permettent naturellement de stabiliser l’humeur : un régime alimentaire
équilibré et régulier, un sommeil maitrisé et suffisant, communiquer son état
et ses sentiments à son entourage pour rechercher de l’aide et des conseils.
Consulter un psychologue ou autre professionnel ( coach, pourra s’avérer
essentiel pour se remettre d’une dépression et reprendre le dessus.

Se
faire aider et trouver des solutions 

Lors de la dépression, l’activité économique de
l’entreprise peut grandement souffrir. C’est là que le recours à de l’aide peut
s’avérer essentiel. Même si l’entrepreneur est souvent irremplaçable, il peut
déléguer certaines tâches à des employés, ou lorsqu’il est tout seul, à des
membres de sa famille ou des amis qui comprennent l’urgence de la situation. Il
ne faut pas hésiter à chercher des conseils auprès des entrepreneurs qui ont
connu une situation similaire : forums sur internet, associations, ouvrages sur
l’entrepreneuriat, les ressources sont innombrables. 

Pour ne pas trop affecter l’entreprise, il va
falloir trouver un équilibre entre le temps nécessaire pour soigner la
dépression, et le travail qui doit être poursuivi. Beaucoup d’entrepreneurs ne
prennent pas le temps de s’intéresser à leurs sentiments et fuient leurs
affects dans le travail. Cette solution peut s’avérer bien plus néfaste qu’un
ralentissement modéré et thérapeutique de l’activité puisque cela peut conduire
à long terme au burn out. Le dilemme des dirigeants d’entreprise réside souvent
dans l’acceptation de leurs maux, car ils ont tendance à ne pas vouloir laisser
apparaître leur souffrance qui serait associée à une faiblesse dans un monde si
compétitif. Or communiquer, partager son ressenti, c’est faire preuve de
courage, de lucidité et démontrer une volonté de s’en sortir.

Lentement, en reprenant confiance en soi, la
dépression peut même avoir des vertus pour l’entreprise : elle apprend à mieux
se connaître, elle est porteuse d’enseignement et peut à l’avenir constituer
une expérience positive qui renforcera la créativité et la détermination de
l’entrepreneur.

Afficher plus

Articles similaires

Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page