Confiance en soi et créationCréationFaire un diagnosticSe former à la création

Pourquoi le bilan personnel et professionnel est fondamental

Quand on souhaite créer son entreprise une des premières étapes souvent prônées par les nombreux sites spécialisés ou par les formateurs restent de faire un bilan personnel. On se demande alors souvent quel est le but et l’intérêt de l’opération. Zoom sur les raisons pour lesquelles le bilan personnel demeure pertinent. 

Votre motivation à entreprendre

Il s’agit en général d’une des premières questions qui figurent dans la plupart des manuels. Vous devez mettre en exergue vos motivations à entreprendre. Oui mais pourquoi puisque vous êtes motivé ? Tout simplement parce que votre motivation devra en général tenir sur le temps et que vous aurez à faire face à de nombreuses difficultés qui mettront votre confiance à rude épreuve. Si vous souhaitez gagner beaucoup d’argent et que c’est votre seule motivation, vous pouvez vite sentir une déconvenue puisque dans l’immense majorité des cas, vous mettrez des mois voire des années à pouvoir vous payer et que quand ce sera le cas ce ne sera très certainement pas au même taux horaire qu’un salarié. S’il est bien sûr possible qu’avec le temps votre niveau de rémunération dépasse l’ancien, cela prend en général des années et vous devrez donc vous passer de ce facteur de motivation si vous y êtes attaché. Que l’on parle de votre motivation ou de celles de vos associés, il est toujours utile de le savoir afin de notamment fixer votre plan stratégique. Si l’un d’entre vous souhaitent rapidement vendre la société alors que l’autre est pour un établissement pérenne, vous risquez fort de vivre des moments houleux dans le futur par exemple. 

Pour connaître les compétences qui vous manquent

Le bilan personnel est aussi fondamental à un autre niveau, celui de savoir si vous avez toutes les compétences nécessaires à la réalisation de votre projet. Au besoin rien ne vous empêche de vous associer à une personne qui a les compétences qui vous manquent, de faire appel à des prestataires ou encore de baser vos recrutements sur ce dont vous aurez besoin. Reste que tout cela a impact sur le business plan et votre capacité à convaincre de votre crédibilité. Même si l’équipe et le parcours de chacun semblent souvent être à mettre au second plan, il n’en est rien. Les capacités de votre équipe vont être scrutées par les investisseurs notamment qui y verront ou non par exemple un motif pour investir ou non sur vous. Certains exigent que nombre de compétences soient présentes dans l’équipe fondatrice et il est vrai qu’il pourrait vous être utile d’avoir celles-ci en interne afin qu’elles vous coûtent par exemple moins d’argent ou que vous puissiez bien avoir la maîtrise de l’ensemble de votre process de production. 

Savoir ce que vous voulez faire et ne pas faire

La question de savoir ce que vous voulez faire ou ne pas faire n’est pas anodine. Ce n’est pas parce que vous avez une compétence que vous souhaitez forcément faire ce pour quoi vous avez été formé. Le bilan personnel vous permet de savoir vos appétences et éventuellement d’identifier les tâches que vous ne souhaitez pas faire. Ce n’est parce que votre associé a travaillé pendant plus de 10 ans dans un métier qu’il vous rejoint dans l’aventure pour faire uniquement ce pour quoi il a été formé. Il ambitionne peut-être à faire des choses différentes et vous de même. Le bilan personnel vous permet de vous projeter dans l’entreprise à court, moyen et long terme et éventuellement de discuter avec vos associés des différents rôles de votre entreprise voire de la stratégie que vous souhaitez aborder. Faire ce bilan vous permet donc de vous projeter ainsi que vos associés dans vos futures fonctions et d’accepter ou non le rôle respectif de chacun. Rien ne sert de vous lancer en association si vous n’avez pas la même vision du devenir de l’entreprise ou des responsabilités de chacun. Si celles-ci peuvent faire l’objet de négociation ou d’une répartition différente et naturelle ultérieure, mieux vaut avoir vu certains points en amont. Enfin, vous pouvez ainsi connaître l’ensemble des compétences de chacun sans pourtant en avoir nécessairement besoin dans l’immédiat. 

Prendre en compte vos ressources

Le bilan personnel implique également de faire un résumé des ressources dont vous disposez. Dans certains cas, il peut être compliqué de lancer son entreprise par exemple si vous n’avez aucune rentrée d’argent rapide dans l’entreprise et que vous ne recevez pas d’argent par ailleurs ou que vous n’en avez pas mis de côté. Il s’agit donc de pouvoir évaluer les capacités financières dont vous disposez ainsi que, ne l’oublions pas, celles de vos associés. Si les ressources financières de ce dernier s’arrêtent dans 6 mois et qu’il a investi tout ce qu’il possédait dans l’entreprise, il faudra le prendre en compte dans le business plan notamment pour qu’ils puissent se rémunérer. Comme on ne vit pas que de passion pour son entreprise et d’eau fraîche, il s’agit donc de données qui devront être prises en compte si vous ne voulez pas vous retrouver avec un associé qui doive se mettre parallèlement à travailler pour s’assurer de pouvoir se nourrir ou de payer ses charges. Vous pourriez très bien mal vivre ce moment où il doit se désengager à 100% de l’entreprise alors que vous y êtes encore totalement. Il vaut mieux donc avoir vu ce point en amont. 

Afficher plus

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer