Israël une « start-up nation » d’avenir

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     10/06/18    
israel start up nation avenir

Pour beaucoup d’entrepreneurs, les États-Unis restent un eldorado pour développer son entreprise. Ils sont très nombreux à vouloir s’exporter dans le pays de la Silicon Valley afin de lancer leur business. Mais dans le panel des start-up nation, Israël s’impose véritablement comme un pays d’avenir. Les start-up fleurissent à vitesse grand V et de nombreuses particularités permettent une implantation sereine.

Une aide au développement des entreprises

L’État hébreu se distingue au fil des années grâce à une volonté de s'imposer dans l’environnement entrepreneurial. Avec plus de 6 000 start-up et seulement 8 millions d’habitants, le pays se définit comme une véritable start-up nation. Si de nombreuses entreprises vont s’implanter en Israël, c’est essentiellement grâce à une politique nationale qui vise à aider l'épanouissement des sociétés. L’État investit massivement dans la recherche et le développement (R&D), à hauteur de 4,3 % de son PIB. Il s’agit du double par rapport au budget consacré par la France qui s’élève à 2,2 % du PIB. Israël contribue à l’émergence de nouvelles technologies en mettant à disposition des solutions financières pour que les entreprises puissent envisager l’avenir facilement. Si le pays investit de manière considérable, il n’est pas le seul, les grands groupes internationaux cherchent eux aussi à s’implanter dans le pays. Ils ont conscience de la capacité d’Israël à devenir un pays créateur d’innovation. De nombreuses start-up comme Waze ou encore Mobileye ont su se faire connaître sur la scène internationale. Pour capter les innovations issues de ce pays, des grandes entreprises viennent s’installer dans la Silicon Wadi avec des centres de recherche et de développement.

Une start-up nation avec toutes les technologies innovantes

Avec le nombre de start-up et de licornes que possède Israël, le pays se démarque particulièrement par rapport au reste du Moyen-Orient. Connu depuis plusieurs années comme une start-up nation, le pays accueille de nombreuses entreprises aux concepts divers et aux innovations sérieuses. Sur le territoire certains secteurs dominent mais grâce à une diversité, il existe de nombreuses entreprises spécialisées dans les technologies. Au sein du pays, trois villes se démarquent avec leurs spécificités. Tel Aviv est celle qui regroupe le plus de spécialités différentes avec l’High Tech, la Foodtech, l’Insurtech, la Fintech, l’Agritech, la sécurité et l’informatique. En ce qui concerne Jérusalem, les entreprises présentes se tournent notamment vers l’High Tech, la Software tech, l’e-commerce, la santé, la mobilité et les transports. Et la troisième ville la plus influente du territoire est Haïfa d’autant plus orientée vers la recherche avec la Biotech et les centres de R&D pour les grandes entreprises. Avec un tel panel, Israël regroupe une majorité des secteurs dans lesquels les entrepreneurs peuvent se lancer. Ces villes constituent, la Silicon Wadi, l’équivalent de la Silicon Valley, où se retrouvent 6 000 start-up qui permettent à Israël d’obtenir la première place des pays au plus grand nombre de jeunes pousses par habitant.

Une Silicon Valley israélienne

La Silicon Wadi attire particulièrement les investisseurs et les entrepreneurs qui souhaitent travailler en cohésion avec d’autres entreprises sans pour autant se perdre au sein de la Silicon Valley. Le pays qui fêtera prochainement ces 70 ans d’existence vise à faire émerger une politique d’investissement. Le plus gros fonds d’investissements du pays, le JVP (Jerusalem Venture Partner) créé en 1993, a levé plus d’un milliard de dollars pour aider à la création de 120 entreprises. Parmi ce panel, 12 entreprises ont pu être introduites au Nasqad, le deuxième marché d’actions des États-Unis. Il s’agit d’une consécration pour de nombreuses entreprises et Israël n’a pas peur de voir ses entreprises rachetées par de grands groupes. Pour ce pays, le concept réside dans la création de valeurs pour les start-up. Il souhaite les aider à se développer en proposant des solutions de R&D ou même de nombreux locaux pour accueillir les entrepreneurs et leurs concepts.

Tout comme les start-up, les espaces de coworking fleurissent à une vitesse folle. Ils permettent aux jeunes pousses comme aux licornes d’adapter leur capacité en fonction de la progression de l’entreprise. La volonté d’Israël consiste à apporter toutes les ressources nécessaires pour aider à l’émergence des start-up. Parmi les concepts créés en Israël, 11 sont devenus des licornes, c’est-à-dire des start-up valorisées à plus d’un milliard de dollars. Un tel accroissement engendre forcément de la notoriété, ce qui pousse de nombreuses grandes entreprises à s'offrir ces jeunes pousses. En 2013, Waze l’application de trafic routier a été racheté par Google et dernièrement, Intel a repris Mobileye, une entreprise qui développe des systèmes anti-collision pour les véhicules. Avec l’émergence des voitures autonomes, l’entreprise a connu une forte croissance et a pu être rachetée pour 15 milliards de dollars.

Une forte prévision de croissance

Israël connaît une véritable croissance grâce à l’arrivée de nombreuses start-up et projets qui engendre un véritable engouement de la part des grandes entreprises mondiales. Son nombre de start-up par habitant pourrait prédire une saturation d’ici les prochaines années et pourtant le pays est promis à une croissance de l’ordre de 3,3 %. Le pays possède de nombreux avantages qui peuvent s’avérer pertinents pour les entrepreneurs, alors pourquoi pas vous lancer et partir vous implanter dans ce pays aux allures de Silicon Valley.

Donnez une note à cet article