Comment gérer, de front, un emploi salarié et une activité d'entrepreneur ?

L'équipe Dynamique Entrepreneuriale     22/04/17    
comment gerer front emploi salarie activite entrepreneur

Etre son propre patron, le rêve de millions de salariés. Par contre, peu franchissent le pas de peur de perdre la sécurité de leur emploi. Pourquoi ne pas se lancer dans entrepreneuriat tout en gardant son poste de salarié ? Mais comment gérer les deux de front efficacement ?

Une détermination sans faille

Décider de monter sa boîte, c’est déjà un travail harassant qui empiète largement sur la vie privée. Si en plus on choisit de le faire tout en gardant son emploi de salarié, la tâche est encore plus ardue. Mais le jeu en vaut la chandelle lorsqu’on est sûr de soi et que l’on est déterminé à réussir. La détermination est l’élément différenciateur de la réussite. L’entrepreneur doit savoir pourquoi il crée et y croire à 300%. Si l’obsession de la réussite et la motivation sont là, il y a de fortes chances qu’il sera plus simple de gérer de front l’emploi salarié et l’activité d’entrepreneur.

Une organisation infaillible

L’entrepreneur qui fait le choix difficile de cumuler 2 situations professionnelles va devoir faire preuve d’une organisation très rigoureuse. Il est important de réfléchir en amont des plages horaires qui pourraient être disponibles pour son travail d’entrepreneur : le matin avant de partir au boulot, la pause déjeuner, les soirées, les week-ends, les vacances, etc… Le sacrifice est dur mais il est nécessaire. Afin de ne pas s’essouffler trop rapidement et de garder la motivation salutaire pour mener à bien le projet, il faut également prévoir des moments de détente. Lorsque vous avez décidé du planning, il ne faudra plus y déroger.

Du soutien et des conseils

Si vous vous lancez dans l’aventure seul, vous nécessitez de pouvoir échanger avec d’autres personnes concernant votre projet. Plus vous en parlerez, plus vous recevrez des conseils et des avis qui vont vous aider à avancer vers la réussite. L’idéal est de s’entourer d’entrepreneurs qui ont réussi et qui ont vécu la même chose que vous. Il s’agit là de trouver un soutien qui vous propulsera. La situation idéale est encore de vous lancer à plusieurs et, dans ce cas, le soutien et l’échange avec vos associés seront votre pain quotidien pour produire quelque chose de concret.

Un salarié moins investi

Dans une démarche de création, les priorités changent. Votre travail de salarié doit être moins prenant. Vous avez une mission salariale, vous la remplissez le mieux possible dans le temps le plus court possible. Vous restez loyal jusqu’au bout et vous quitterez votre employeur dans de bons termes. Plus question de passer vos soirées et week-end sur vos dossiers. Pour autant, bâcler votre travail n'est pas envisageable.

Un départ en douceur

Ça y est, votre travail commence à porter ses fruits et vous ne pouvez plus cumuler votre emploi salarié et votre entreprise. La loi prévoit plusieurs dispositifs afin de faire la transition entre votre poste de salarié et votre entreprise avec douceur : temps partiel pour création d’entreprise, congé création d’entreprise. Ces dispositifs vous laissent plus de temps pour travailler à votre projet. Si vous souhaitez être complètement libre, vous pouvez négocier une rupture conventionnelle auprès de votre employeur. S’il accepte, vous serez dans une position plus confortable financièrement parlant pour lancer votre activité.

Vous n’aurez plus qu’à faire grandir votre projet et admirer le fruit de votre travail !

Donnez une note à cet article